Résultat pour: #Trudeau

Le top 5 des politiciens les plus émotifs de la planète!
Publié il y a 10 mois

27641

Extrait de l'épisode S6#173 du Super Matozoïde alors que MIKE TREMBLAY dresse un top 5 des politiciens les plus émotifs de la planète...avec beaucoup d'humour, évidemment!

Le Super Matozoïde est un podcast d'opinion qui est très écouté au Québec depuis 2012 avec ses milliers de téléchargements chaque semaine. La raison? C'est une émission sans filtre et sans aucun complexe face aux radios commerciales avec ses nombreux invités et collaborateurs. Ce podcast qui a du panache vous fera rire et réfléchir tout en vous donnant la chance de vous prononcer sur les différents sujets produit par Productions Podcasse et disponible sur radioh2o.ca, iTunes et tout podcatcheur.


PRODUCTIONS PODCASSE PRODUCTIONS PODCASSE
Membre depuis il y a 10 mois

03:55

67

Les expressions qu'on a plus le droit de dire dans le nouveau Québec «photoshopé»
Publié il y a 10 mois

27630

Suite au fait que le député péquiste d'Abitibi-Ouest François Gendron a du s’excuser d'avoir utilisé l'expression travailler «comme des nègres» alors qu'il visitait il y a quelques semaines une école secondaire de Québec. Richard Martineau. Jonathan Trudeau et Denis Gravel se sont arrêtés sur quelques expressions qu’on devrait alors arrêter d’utiliser au Québec au risque de heurter aussi des personnes.

Voici leur liste d'expressions trouvées: (sous fond d’humour évidemment)

- Le gâteau forêt noir

- Men in black

- Un trou noir

- Un Black Russian

- Fâché noir

- La misère noire

- Noir de monde

- Travaill au noir

- Voir rouge

- Rire jaune

- Black Label

- Téléphone arabe

- Cadeau de Grec

- Saoul comme la Pologne

- Un éléphant blanc

- Faire choux blanc

- Un blanc bec

«Dans des vestiaires, on peut plus parler gras, on peut plus faire de jokes de mauvais gout, on peut plus faire de jokes déplacées, on peut plus utiliser d'expressions du terroir, qui oui peut être était racistes mais nous autres on le savait pas…on est comme dans un melting pot ou on lave plus blanc que blanc, c’est devenu une obsession… des fois on est colon, des fois on est concombre, on a des mauvaises journées, on fait des erreurs, arrêtons de faire semblant qu’on est parfait comme une photo Facebook bien cadré avec deux filtres dessus, suis tanné de ça t’as pas idée…» a dit Denis Gravel, visiblement à bout de toute cette rectitude de plus en plus présente dans notre société ressemblant qui souhaite s'approcher de «Pleasantville».

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l'émission Martineau-Trudeau le avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau le 5 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

11:02

124

Voici pourquoi les chinois appellent Justin Trudeau «Petite Patate»
Publié il y a 10 mois

27625

Dans le segment politique de l’émission de Bernard Drainville et de ces collaborateurs Alec Castonguay et Antoine Robitaille, on a appris que Justin Trudeau, en voyage en Chine présenement, se faisait appeler par la population chinoise «Petite Patate».

«¨Petite Patate¨ c’est le nom de Justin Trudeau en Chine» a dit Alec Castonguay qui a expliqué que quand tu prononces Trudeau en mandarin, la sonorité est très semblable à «patate». «Les chinois s’amusent beaucoup en disant que c’est la visite de patate, et pourquoi petite? Parce qu’il était le fils de l’autre» a dit Castonguay. Puis l'animateur Bernard Drainville a essayé de comprendre: «L’autre c’était la Grande Patate ou la Grosse?» A-t-il demandé à Castonguay... «L’autre Trudeau, son père, Pierre Elliott Trudeau, maintenant c’est le vieille patate.» A dit le commentateur politique qui en a rajouté: «Moi les traduction que j’ai lu c’est Patate Supérieur ou Grande Patate, pour parler de Pierre Elliott Trudeau, mais quand j’ai envoyé mon résumé de ma chronique à Loic Tassé, notre cher collègue, qui lui parle mandarin, il m’a écrit un courriel de plusieurs lignes m’expliquant la différence entre vieille, supérieur et grande dans le language chinois.» a dit Castonguay. Tassé est venu à la rescousse des animateurs pour amener plus de précisions.

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Drainville PM» avec Bernard Drainville le 4 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

03:37

178

Denise Bombardier outrée de voir une transgenre à la tête de la Fédération des femmes du Québec!
Publié il y a 11 mois

27623

Gabrielle Bouchard est la nouvelle présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ). Mais qui donc est cet homme devenu femme à l’âge adulte? S’est demandée Denise Bombardier dans un texte paru dans le journal de Québec vendredi dernier. Ce matin, Mme Bombardier était sur les ondes de CHOI Radio X avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau pour en parler. Elle n’a pas mâché ces mots sur cette situation qu’elle trouve à tout le moins étrange.

Voici 10 citations de Denise Bombardier sur le sujet:

1- «Si il y a des gens qui croient qu’en posant les questions que je pose, et disons-le, que peu de gens osent poser de peur d’être accusé d’être transphobe, c’est encore plus grave que je ne le croyais pour ce qui est de la rectitude politique au Québec.»

2- «Est-ce qu’on imagine qu’un homme, identifié ¨homme¨, aurait pu devenir président de la Fédération des femmes du Québec?»

3- «Cette personne ne sait pas ce que c’est que d’être une petite fille…»

4- «Quand on a pas porté l’expérience je vous dirais millénaire de la condition féminine, on ne peut pas dire qu’on comprend les femmes.»

5- «Il faut cesser d’évaluer les actes des gens en fonction du droit, il y a aussi la décence qui existe...»

6- «Moi je ne penserais pas aller me présenter à la direction du mouvement masculinisme»

7- «La fédération des femmes du Québec depuis plusieurs années s’est mise à dérailler»

8- «Quand elle a dit à la commission parlementaire à Québec en 1995, ce serait le fun qu’il n’y ait plus de genre, c’est ça le problème, ils veulent faire éclater les genres»

9- «C’est comme si des quadraplégiques voulaient qu’on se mettent tous dans des fauteuils quadraplégiques...»

10- «Il y a des militants fondamentalistes, extrémistes et radicaux qui rêvent, c'est une sorte de fantasmes d’être plus confortables, si personne n’avait de sexe…»

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l'émission Martineau-Trudeau le 4 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

19:56

330

Ils organisent une manifestation contre le contrôle des armes à feu à la place commémorative des victimes de Polytechnique
Publié il y a 11 mois

27598

Un événement annoncé sur Facebook est en voie de semer toute une controverse présentement. Le groupe «Tous Contre Un Registre Québécois Des Armes À Feu» mené par Guy Morin a décidé d’organiser samedi une manifestation au lieu commémoratif créé à la mémoire des 14 femmes tuées par Marc Lépine à l’école Polytechnique à Montréal.

Comme de raison, cette décision est loin de faire l’unanimité: Politiciens, journalistes, commentateurs, tous se sont emparés de l’affaire et il a fallu que l’organisateur explique son geste provocateur. C’est d’ailleurs ce qu’il a fait ce matin à la radio entre autres avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau sur les ondes de CHOI Radio X à Québec.

Voici en 12 citations, la rencontre entre Guy Morin et Martineau-Trudeau:

GM: Guy Morin, RM: Richard Martineau JT: Jonathan Trudeau

1: GM: «On aurait pu faire ça ailleurs, dans une place plus tranquille, mais on aurait passé inaperçu…»

2: RM: «C’est comme si ¨La Meute¨ manifestait devant la mosquée de Québec…Voyons donc»

3: JT: «Allez-vous être armés?» (lors de la manifestation) GM: «Ben non, voyons, tombe pas là-dedans pour essayer de nous faire passer pour pire q’on est…»

4: GM «Le contrôle des armes à feu au Canada fonctionne très bien, y’en a pas de problème avec le contrôle des armes à feu»

5: RM: «Le débat c’est pas pour ou contre les armes à feu, le débat c’est faire la manifestation là ou pas là…»

6: RM: «Mais là tu viens de te mettre hors de la conversation, il y a comme un espace ou on peut converser. Toi, en faisant ça, tu viens de te mettre hors-jeu…tu vas être infréquentable, t’auras plus aucune légitimité pour parler de ça… »

7: GM «C’est sur que ce matin ça à l’air d’une bombe, c’est sur que Kim Jong Un pourrait faire sauter toute les bombes nucléaires que personne en parlerait…»

8: GM: «Ce qu’on fait là, on le fait pour avoir plus que cinq minutes pour expliquer notre point… est-ce que c’est la bonne méthode? Peut-être pas. Est-ce que pour certain c’est la bonne méthode? Oui.»

9: JT: «L’expression parlez-en en bien, parlez-en en mal, tu sais que c’est juste une expression là…?»

10: RM: «Je suis convaincu qu’aujourd’hui, y’a des propriétaires d’armes à feu qui sont contre le registre, qui sont en beau maudit, en disant: tu viens de nous tirez dans le pied, tu viens de nous tirez dans le dos, tu viens de nous enlevez tout crédibilité...»

11: GM: «Présentement, aucun politicien nous écoute, aucun politicien fait rien, et si aujourd’hui, il se passe des choses comme La Meute, il se passe des choses comme Storm Alliance... c’est justement parce que le politique ne fait pas sa job. Le politique fait des choses sans écouter la population. »

12: GM: «Nous on le fait justement pour être capable de partir la discussion, être capable de passer nos points, ok, comme je te dis, c’est peut-être pas la bonne méthode, c’est peut-être pas la bonne place, mais aujourd’hui on fait réagir, pis on peut démontrer une chose, on ne lâchera pas...»

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l'émission Martineau-Trudeau le 28 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

20:44

169

Couteaux dans les avions, la CAQ dit non! «On risque de compliquer des vols vers les États-Unis»
Publié il y a 11 mois

27582

Rappelons que Transports Canada a annoncé, il y a deux semaines, qu’elle modifiait sa liste des articles interdits pour les passagers en avions (en vigueur le lundi 27 novembre). L’agence fédérale autorisera ainsi les petites lames de couteau de six centimètres ou moins pour se conformer aux pratiques internationales. Cela inclut les petits ciseaux et les petits couteaux suisses. Les lames de ce genre demeureront toutefois interdites pour les vols en direction des États-Unis.

Cette nouvelle a bien sur créée des remous autant dans la population que dans le monde politique si bien que la CAQ a décidé de présenter une motion à l’Assemblée Nationale sur le sujet, via le porte parole en matière de transport Benoît Charrette qui était avec Paul Houde au 98,5 FM hier pour expliquer la nature de la motion.

«Pour notre part, il n’y a aucune considération religieuse dans notre prise de position, c’est une stricte préoccupation de sécurité» a dit Charrette: «Six centimètres, ce n’est pas rien, si on ajoute à ça le manche, on parle d’une arme qui peut être très offensive et menaçante à même un vol commerciale» a-t-il ajouté. Pour expliquer davantage sa positon, le porte parole de la CAQ a parlé de la situation géographique du Canada: «On vit avec un marché extrêmement intégré au niveau du transport aérien. Les États-Unis se refusent d’aller dans cette voie-là. Donc on risque de compliquer peut-être aussi des vols vers les États-Unis ultimement, c’est une décision qui s’explique mal»

Soulignons que mise à part les députés de Québec Solidaire, tous les autres députés de l’Assemblée Nationale ont appuyé la motion.

Entendu dans Le Québec Maintenant avec Paul Houde au 98,5 FM Montréal. Le 22 novembre 2017. (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

04:46

92

Couteaux permis dans les avions: «Marc est allé dans l'espace, malheureusement il y est resté...y'est vraiment space »  —Doc Mailloux
Publié il y a 11 mois

27575

«La commission PM» met en vedette quotidiennement dans l’émission de Catherine Gaudreault au 106,9 FM en Mauricie le Doc Pierre Mailloux et l’animateur du midi Robert Pilotte. Le sujet de ce matin était bien sur le fameux celui qu'on a tous vu passer dans les médias depuis quelques heures sur les lames de 6 pouces ou moins qui seront bientôt autorisées dans les avions au Canada, tel qu’annoncé par le ministre fédéral des transports Marc Garneau, Les trois animateurs en ont eu très long à dire sur cette annonce.

«Est-ce qu’on est les seules à être outrés de ça? Parce qu’on est tellement dans cette politique là d’ouverture, Justin Trudeau, le multiculturalisme» s’est demandé l’animatrice Catherine Gaudreault. «Nous on a la désagréable caractéristique d’être des canadiens français, mais dans le reste du Canada là, y’a pu rien, à part les canadiens français hors Québec là, ¨canadien anglais¨ c’est rien ça…Ce n’est pas une entité, c’est pas une nationalité» a dit le Doc Mailloux qui a de plus rajouté: «Au Canada, tu as deux nations fondatrices: Tu as les autochtones, et tu as les canadiens français, ils se sont mêlés entre eux, ils se sont métissés. Mais le reste du Canada là, c’est n’importe quoi»

Voici 10 remarques percutantes relatées à ce sujet dans la «Commission PM» ce matin:

CG: Catherine Gaudreault

RP: Robert Pilotte

DM: Doc Mailloux

1- CG: «Quand on dit ben non c’est pas un accommodement religieux, tout ça a un lien avec le fait que la religion sikh, les gens portent le kirpan qui est un couteau, arrêtez-moi ça là…»

2- RP et DM: «Il faut qu’ils portent 4 ou 5 symboles religieux, ça leur prend le turban, le petit couteau, les cheveux longs, la barbe, des bijoux, des bling-bling»

3- DM: «Il nous prend pour des imbéciles, Marc est allé dans l’espace, malheureusement, il y est resté.»

4- DM: «Je crois qu’il est profondément naïf cet individu là, il comprend pas, il est vraiment space»

5- RP: «Vous avez peut-être au bureau cet espèce de petit exacto, qui sert à ouvrir des enlevoppes, la lame est 2 centimètres et demie…tu peux quasiment décapiter quelqu’un avec ça»

6- DM: «On a permis le port du turban dans la Gendarmerie Royale il y a 20-25 ans, depuis, on permet aux sikhs de s’afficher ouvertement dans leur religion…dans les services gouvernementaux»

7- DM: «On dit aux sikhs débarquez et recréez-vous une ¨sikherie¨ dans notre pays…c’est ça, et là on récolte ça»

8- DM: «On a un sikh ministre de La défense, on a un autre sikh ministre des relations internationales… et on a le nouveau chef du NPD qui est sikh affiché pratiquant…on s’en va ou avec ça?»

9- CG: «Mais tu pourras pas passer par les États-Unis, où c’est beaucoup plus sévère. Quand vous passez aux douanes vous enlevez vos chaussures, pis eux-autres il y en aura pas là des lames à moins de 6 centimètres…»

10- DM: «Marc fait son ouvert d’esprit, c’est une vison politique du fonctionnement sociale. »

Entendu dans Que la Mauricie se lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie. Le 21 novembre 2017. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

08:11

1261

La journaliste Isabelle Hachey de La Presse explique sa démarche pour démasquer Jean-Claude «Giovanni» Apollo.
Publié il y a 11 mois

27553

Isabelle Hachey, de La Presse +, qui a travaillé sur le dossier de Giovanni Apollo, s’est entretenue ce matin avec plusieurs médias aujourd'hui pour parler de son texte et de sa démarche journalistique. Voici l’une de ces rencontres avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau à CHOI Radio X.

«Moi je l’avoue je suis un foodies» a dit dès le départ Martineau: «puis je suis de très près ce qui se passe dans le milieu de la cuisine, à Montréal à Québec, je connais certains chefs et tout, ça fait longtemps que ça circulé dans le milieu que Giovanni Apollo est un mythomane, moi j’ai entendu ça à gauche et à droite» a ajouté Martineau «Moi je ne connaissais même pas Mr. Apollo avant deux semaines quand les allégations de harcèlement sexuel sont sorties à l’antenne de Radio-Canada. C’est un lecteur qui m’a dit; vous devriez fouiller ça et là, en fouillant et en appelant des gens qui l’avaient côtoyé, je me suis rendus compte qu’effectivement ça courait depuis très longtemps dans le milieu» a affirmé Hachey.

Puis la journaliste a parlé de sa démarche journalistique pour découvrir la série d’anomalies trouvées dans le parcours du chef québécois. Elle a aussi parlé de sa rencontre avec Apollo, alors, qu'avec son dossier bien étoffée en main, elle voulait le confronter pour avoir ses explications: «Moi j’avais fait plusieurs entrevues avec des gens avant qui m’ont dit que M. Apollo il pouvait être très agressif donc je m’attendais à tout là…je ne savais pas ce qui pouvait se passer» a dit la journaliste qui a finalement avoué que tout s’était bien déroulé. «Il a été très poli, il a répondu à mes questions…en gros, ce qu’il a dit c’est que, on l’avait mal compris pendant toutes ces années-là, en général, tous les journalistes qui ont évoqué son passée se sont fourvoyés» a-t-elle dit pour évoquer l'état d'esprit du cuisinier.

Entendu dans Martineau-Trudeau avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau à CHOI Radio X à Québec. Le 16 novembre 2017. (COGECO).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

17:07

800

«Regarde mon majeur dressé très haut, spin on it mon Guy A» —Richard Martineau
Publié il y a 11 mois

27538

Richard Martineau a démarré son émission de radio ce matin en avertissant ces auditeurs qu’il avait une bien mauvaise nouvelle à annoncer: «J’espère ma mère n’écoute pas» a-t-il débuté: «Je sais pas comment vous dire ça mais hier soir, j’ai été officiellement excommunié de l’église de Guy A. Lepage» a laissé tomber l’animateur, tournant en dérision un Tweet que son épouse Sophie Durocher avait reçu le jour d’avant par l’animateur de l’émission de la populaire émission de télé de Radio-Canada: Tout le monde en parle.

«Le pape, mon gourou, celui que je suivais depuis de si nombreuses années. Il a écrit sur Internet hier sur Twitter qu’il me méprisait moi et ma femme, et ça, ça veut dire que je pense que je ne serai plus invité à la grande messe du dimanche soir. Je suis comme sans église là, je suis sans gourou, je ne sais plus à quel saint me vouer… je ne pourrai possiblement plus aller sur le Plateau Mont-Royal…Je suis orphelin, vous savez que dans le milieu du showbiz c’est une condamnation à mort, je suis banni du village, ils m’ont sacré dehors, c’est terminé!» a dramatiquement ironisé l’animateur de CHOI Radio X et des Francs-Tireurs.

Le Tweet suivant de Lepage; «Je ne méprise que deux personnes dans la vie Sophie : ton époux et toi.», faisait suite au texte de Durocher publié dans le Journal de Montréal intitulé «Le mépris de Guy A. Lepage» qui soulignait le grand nombre d’humoristes invités à TLMEP dimanche soir (11), sans que tous prennent la parole, alors qu’une présence sur ce plateau rapporte à un invité 900$ selon la chroniqueuse, et aussi du fait que l’humoriste de l’heure, Guy Nantel, n’aie pas été invité pour des raisons nébuleuses.

En guise de conclusion, Martineau a donc offert à Lepage ceci: «Regarde mon majeur dressé très très haut très très droit, spin on it mon Guy A» a-t-il dit tout en ajoutant: «Pour qui il se prend lui?… il m’a lancé une fatwa…il fut un temps ou il était drôle lui?» a dit celui qui ne sera vraisemblablement plus invité à la «grande messe du dimanche soir» à Radio-Canada.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l'émission Martineau-Trudeau le 14 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

04:19

4141

Guy Nantel déplore ne pas avoir été invité à TLMEP: «J’ai pas fait assez fait parler de moi cette semaine» a-t-il ironisé
Publié il y a 11 mois

27520

En plein milieu d’une semaine teintée de controverse à la suite des premières représentations de son nouveau spectacle «Nos Droits et Libertés», Guy Nantel était l’invité du duo Richard Martineau et Jonathan Trudeau à CHOI Radio X ce matin.

La plus grosse controverse est arrivée via Alice Paquet, qu’il ne nomme pas dans son spectacle, mais qu’il pointe de façon indirecte et qui a généré une réaction de celle qui s’est sentie assez interpellée pour répliquer sur les réseaux sociaux: «Dans son spectacle, Nantel réfère à moi comme “la fille qui aurait couché avec le ministre libéral, le Grec”. D’entrée de jeu : je n’ai pas couché avec Gerry Sklavounos. Il m’a agressée sexuellement», a-t-elle maugréé, avant de dénoncer ce qu’elle a appelé sa «misogynie éhontée». Puis, Nantel a par la suite subi des menaces de mort d’un homme qui fait face à des accusations de harcèlement et de menaces et qui avait entre autres écrit qu’il était «prêt à tuer et mourir» pour défendre sa liberté d’expression.

L’humoriste a par la suite déploré ne pas avoir été invité à «Tout le monde en parle»: «J’ai pas fait assez fait parler de moi cette semaine» a-t-il ironisé tout en soulignant son admiration profonde pour Guy A. Lepage malgré tout.

Entendu dans Martineau-Trudeau à CHOI Radio X 98,1 le 9 novembre 2017 (RNC Médias)


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

12:32

524

logo radioego

radioego.com