Résultat pour: #Cell

Autres cas d'harcèlement à «Juste pour Rire» on parle même de «culture d'entreprise»
Publié il y a environ 15 heures

27747

«Une culture d'entreprise», voici comment est décrite la situation du harcèlement en général à l'intérieur des murs du groupe Juste pour rire.

Un reportage de Jessica Leblanc au 98,5 FM ce matin avec Paul Arcand a permis d'en apprendre plus sur une situation qui semble bien ancrée dans l'entreprise se spécialisant en humour. «Après le scandale sur Gilbert Rozon, il a des voix qui ont commencé à s'élever pour dénoncer une culture d'entreprise, un climat malsain, du harcèlement psychologique qui serait entretenu par des dirigeants qui sont toujours présents» a expliqué la journaliste qui a parlé avec une dizaine de personnes qui ont travaillé avec Juste pou rire à différentes époques et qui ont tous vécu ou été témoins d'harcèlement psychologique, d'épuisement professionnelle et de roulement de personnels constant.

Une ex-employée, Anne Gravel, s'est confiée à la journaliste sur la situation qui prévalait dans l'entreprise. L'ex-bras droit de Gilbert Rozon et PDG actuelle de Juste pour rire Guylaine Lalonde est visée dans son témoignage: «Ça a été je pense le pire cauchemar de ma vie professionnelle. Le traitement d'intimidation, de cruauté mentale, se faire crier des noms...Je vous dirais que la vice-présidente, c'était elle qui était la personne à fuir, à éviter et quand j'ai su qu'elle était devenu PDG les deux bras m'ont tombé» a dit celle qui avait 20 ans d'expérience quand elle a été embauchée à Juste pour rire à titre de directrice des ressources humaines.

L'ex-employée a aussi dit qu'au delà de son cas personnel, elle a été témoin d'au moins 10 cas similaires aux siens en moins de 1 an.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 19 janvier 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

05:36

98

Faire du camouflage, vider l'urgence et afficher un beau sourire quand le ministre Barrette visite l'hôpital...
Publié il y a 1 jour

27741

Catherine Bisson a parlé ce matin à Marie-Êve Gosselin qui a publié un post Facebook dénonçant les pratiques dignes d'un régime dictatorial alors que pour «accueillir» le ministre de la santé en visite, la direction a redirigé des ambulances vers d'autres hôpitaux pour que «ça paraisse bien au niveau de la caméra».

Elle raconte: «À notre sortie, pour remonter au quatrième étage, j'ai vu qu'il y avait des gens, là je me suis approché pour regarder, puis il y a un garde du corps qui m'a tassé gentiment en me disant ¨désolé madame voulez-vous vous tasser¨... il y avait des gens qui enlevaient les civières chaque bord pour que lui [le ministre] puisse passer pour que ça paraisse bien» a dit la jeune femme qui était à la Cité de la Santé à Laval pour accompagner sa mère.

Intrigué par la situation, elle a demandé au personnel si ça fonctionnait toujours ainsi: «Oui oui, elle m'a dit, à chaque fois qu'il vient faut comme faire le ménage, libérer les corridors qu'il y ait pas trop de patient puis que l'urgence soit libre...» a dit celle qui a vu son post Facebook partagé plus de 14 000 fois en moins de 24h.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 18 janvier 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

05:00

114

Elle est la fille de son frère qui a couché avec... sa mère!
Publié il y a 4 jours

27734

Une histoire invraisemblable à l'émission du Doc Mailloux et Josey aujourd'hui alors qu'une auditrice, Linda, a appelé pour raconter comment son père est aussi son frère qui s'est accouplé avec...sa mère!

Les deux animateurs ont eu de la difficulté à comprendre l'histoire de l'auditrice au départ tellement c'était irréaliste. Mais à force de questionner, ils ont réussi à comprendre l'incroyable situation: «Moi je suis en choc Linda, sérieusement, j'en ai entendu des affaires dans ma vie mais celle-là c'est la première fois...» a dit Josey Arsenault, dépassée par ce qu'elle venait d'entendre.

Entendu à l'émission Doc Mailloux et Josey le 16 janvier 2018 au FM93 et tout le réseau des radios parlées de COGECO avec Le Doc Pierre Mailloux et Josey Arsenault.


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

12:01

4002

Véronique Cloutier explique pourquoi elle n'est pas sortie publiquement pour le mouvement #MoiAussi
Publié il y a 4 jours

27732

En entrevue ce matin à l'émission de Paul Arcand au 98,5 FM à Montréal, Véronique Cloutier a expliqué pourquoi elle n'avait pas appuyé publiquement les mouvements de dénonciations des victimes d'inconduites sexuelles qui ont lieu depuis l'automne.

De passage pour parler de sa nouvelle émission «1res fois», l'animatrice a expliqué qu'elle était pour toutes les dénonciations tout en ajoutant qu'elle ne participait pas activement à ces mouvements-là quelqu'ils soient même si elle est très sensible, emphatique et pleine de compassions et solidaire parce que «ça m'expose» a-t-elle dit, et que «pour des raisons personnelles qui m'apparaissent évidentes, je ne veux pas m'exposer à ça parce que quand je m'associe à quoi que ce soit qui a un lien avec les agressions sexuelles, le harcèlement etc... dès qu'il y a le terme sexuelle de lier, on m'insulte, on m'invective et on me ramène à des zones très douloureuses de ma propre vie. Je préfère laisser la parole à ceux qui ont un message à livrer et qui ont quelque chose d'important à dire» a expliqué la fille de Guy Cloutier qui rappelons-le a plaidé coupable et fut emprisonné en 2004 suite à des accusations d’agressions sexuelles sur Nathalie Simard et une autres victime non identifiée alors qu'ils étaient enfant.

«Ce que ça fait c'est que ça ouvre toujours la porte à quelqu'un pour venir m'insulter, je l'ai vécu souvent Paul dans les quatorze dernières années» a dit Véro qui dit s'impliquer de bien d'autres façons en donnant à plein de causes. «Moi je ne suis pas victime de ça, moi j'ai vécu les contrecoups de ça dans ma famille, j'ai souffert de ça mais c'est rien comparé à ceux et celles qui ont été victimes. Donc je préfère laisser la place à ces gens-là» a-t-elle conclut.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 15 janvier 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

02:48

1732

Les Boomers, X, Y, Millenium et Z se déchirent après la publication de cette photo!
Publié il y a 9 jours

27724

Avouez que cette photo, captée suite à la victoire du Canada au championnat mondial junior, frappe l'imaginaire. Des joueurs, médailles d'or au cou, partagent leur joie avec...leur communauté virtuelle.

Un débat intéressant a pris place ce matin autour de cette photo avec le questionnement suivant: Est-ce que le monde virtuel est rendu plus important que le monde réel?

Philippe Léger, fils de Jean-Marc, (sondages Léger), qui signe une chronique récurrente avec son paternel dans le journal de Québec appelée «Le choc des générations» a vu plus la photo comme un signe des temps: «Je la trouve fantastique la photo, elle est tellement révélatrice de ma génération...on sent tous les préjugés des autres générations envers les milléniaux» a-t-il dit, un sourire dans la voix. «Je suis moi-même allé sur les comptes Instagram de tous les joueurs pour avoir des insides à l'intérieur du vestiaire» a avoué le chroniqueur en ajoutant que «c'était beaucoup plus rapide à accéder qu'un reportage à RDS».

«C'est un réflex des autres générations de faire une différence fondamentale entre la vie virtuelle et la vie numérique comme si les deux n'étaient pas reliées...mais ça reste que le téléphone c'est une extension de nous même pour la plupart de notre génération» a expliqué Léger.

Et vous, cette photo vous scandalise-t-elle?

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard, Jean-Simon Bui et Pascale CV et Vez le 11 janvier 2018 (COGECO).


Ghislain Morency Ghislain Morency
Membre depuis il y a plus d'un an

23:09

112

Éric Caire de la CAQ explique à Richard Martineau pourquoi il est contre une journée dénonçant l'islamophobie
Publié il y a 10 jours

27721

Le PQ et la CAQ s'opposent au projet des élites musulmanes de faire du 29 janvier de chaque année au Canada, le jour dénonçant l’islamophobie. Cette date est celle du massacre à la grande mosquée de Québec qui a fait 6 morts, tous musulmans, pas plus tard que l'année passée. Rappelons que le procès du tireur allégué de l’attentat Alexandre Bissonnette débutera en mars prochain.

Éric Caire, député de la CAQ, est intervenu en ondes pour expliquer la position de son parti et l'animateur Richard Martineau, qui a critiqué l'Islam radical à plusieurs occasions sur ses différentes tribunes depuis des années, a joué le rôle de l'avocat du diable face au député.

Entendu à CHOI Radio X dans l'émission MARTINEAU-TRUDEAU avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau le 9 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

20:34

164

Une spécialiste du langage non verbal analyse Bergevin dans sa rencontre de presse...
Publié il y a 11 jours

27717

Christine Gagnon, experte en communication non verbal, a bien voulu analysé le langage non-verbal de la dernière rencontre de presse de Marc Bergevin tenue dimanche pour faire le point sur la saison du Canadien jusqu'à maintenant.

Au micro de Jean-Charles Lajoie au 91,9 SPORT à Montréal, la synergologue a trouvé le Directeur Gérant du CH confiant mais très stressé. Ce qui est normal considérant la position dans laquelle son équipe se trouve présentement. Voici ce qu'elle a remarqué:

Corps hypertonique: Stress assez élevé. Coudes éloignés du corps, sourcils montés tout le long de l'entrevue.

Lunettes: Il a joué avec ses lunettes lorsque les questions étaient corsées, ce qui donnait des signes qu'il risquait de conserver de l'info pour lui avec une question en particulier et qu'il pourrait se faire questionner davantage sur le sujet.

Débit de la voix: Lorsque le débit de sa voix augmentait dans ses réponses, c'est que celles-ci étaient plus improvisées que dans un débit plus normal ou elles avaient été planifiées d'avance.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 8 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

04:40

166

«Je me suis même demandée si elle [Lise Payette] n’était pas sénile» Léa Clermont-Dion donne sa première entrevue depuis sa dénonciation publique
Publié il y a environ un mois

27685

Léa Clermont-Dion a accordé sa première entrevue depuis qu'elle a dénoncé sur sa page Facebook en octobre dernier avoir été agressée sexuellement en 2008 par l'écrivain, journaliste et personnalité du journal Le Devoir Michel Venne. Il est également directeur-fondateur de l'Institut du Nouveau Monde.

«Moi ça fait 10 ans que je vivais dans la honte, et j’ai décidé de cesser d’avoir honte et le jour ou j’ai fait ma déclaration je me suis sentit libéré» a dit l’auteure et animatrice au micro de Paul Arcand au 98,5 à Montréal. Sa dénonciation à l’automne 2017 a fait partit d'une vague énorme de dénonciations de comportements inappropriés, particulièrement dans le milieu artistique. Le SPVM avait d'ailleurs ouvert une ligne téléphonique spéciale pour répondre à la demande. Léa Clermont-Dion était loin de se douter qu'un tel mouvement allait prendre place au Québec à ce moment: «Je pense que c'est la preuve que les femmes n'ont pas confiance au système judiciaire. Pourquoi parler publiquement comme ça? C'est peut-être à cause des propos du juge Robin Camp qui demande aux présumées victimes pourquoi elles n'ont pas serré les genoux davantage. C'est toute une culture», a-t-elle dit en entrevue.

Parlant de son agresseur à Paul Arcand elle dira: «C’était mon idole de jeunesse, je l’admirais, je l’aimais. C’était quelqu’un que je respectais énormément, que ma famille respectait…et l’autre idole qui m’a profondément déçu c’était Lise Payette, vous savez, la première déclaration publique que j’ai fait à 14 ans au téléjournal, j’ai reçu un livre d’une femme et c’était celui de Lise Payette… c’était mes deux idoles» a dit celle qui en avait long à dire sur Payette qui lui conseillera de ne pas parler.

Lise Payette

La victime est revenue sur sa rencontre avec Lise Payette: «Je veux juste rectifier les faits monsieur Arcand parce que madame Payette a dit publiquement que j’étais allée la voir ce qui est complètement faux. Elle m’a appelé pour que j’aille la rencontrer. Je ne lui ai jamais demandé conseil. Comment ça s’est déroulé en fait, c’est que, elle m’a parlé pendant deux heures de temps de tout et de rien, de la vie, de la condition féminine, moi j’étais complètement admirative devant elle, elle m’a dit que j’étais sa petite fille, littéralement, qu’elle pouvait me faire confiance sur tout donc, vous imaginez c’était mon idole de jeunesse alors moi je suis complètement ébahie, puis après deux heures de discussion elle m’a dit; tu as fais du tord à mon ami, et là, tu pourrais être poursuivie, donc je t’invite fortement a signer une lettre. Elle m’encourageait finalement à nier la réalité…» a dit la jeune femme manifestement déçu: «Pour moi c’est tout à fait irrationnel de la part de Lise Payette, je me suis même demandé si elle n’était pas sénile, j’ai eu de la compassion pour elle avec du recule. Pourquoi elle a fait ça? C’est détruire son lègue, son oeuvre complètement, mais j’ai l'impression que c’est symptomatique d’une culture…pendant tellement d’années ou de siècles on a étouffé les agressions sexuelles…»

Pour terminer l’entretien, l’auteur et animatrice a dit qu’elle avait eu d’autres témoignages de femmes qui ont été des présumés victimes de Michel Venne mais qui ne désiraient pas parler: «parce qu'elles n‘étaient pas prêtes à le faire…»

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 19 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

09:41

210

Une année 2017 à saveur d'intolérance selon Influence Communication
Publié il y a environ un mois

27675

Jean-François Dumas était de passage dans l'émission du retour du FM93 pour dévoiler le bilan d’actualités d'Influence Communication pour l’année 2017 dans les médias.

L’année médiatique 2017 en 10 points:

1- Le mot clé pour l’année 2017 dans les médias fut «intolérance» qui succède à «peur» pour l'année 2016.

2- Il y a eu 20% moins de sujets reliés au Canadiens de Montréal cette année.

3- Dans les 50 personnes les plus médiatisées en 2017, il y a 30 joueurs et entraineurs de la LNH.

4- Dans ces 50 personnes les plus médiatisées, il n’y a que deux femmes: Hilary Clinton et Valérie Plante. (Contre 8 femmes dans le TOP 50 en 2016). (

5- Les 3 thèmes principaux abordés en 2017 furent: Sport, faits divers et politique fédérale.

6- Les québécois ont augmenté leur intérêt pour les nouvelles internationales de 51% mais 85% de celles-ci traitaient de Donald Trump.

7- 90% de ce qui s'est dit sur Donald Trump n’était pas associé à une «nouvelle» comme telle.

8- L'attentat à la mosquée de Québec représente la nouvelle qui fut le plus médiatisée depuis le début des années 2000 et c’est aussi celle qui a le plus fait rayonner (négativement) le Québec dans l’année.

9- Pour la première fois depuis une dizaine d’années, Québec a rayonné plus sur le plan touristique que Montréal.

10- Dans le TOP 3 des nouvelles les plus médiatisées, on retrouve au #3: La dernière semaine des élections municipales de novembre au Québec. Au #2 les inondations du printemps au Québec juste avant l’attaque à la mosquée de Québec au #1.

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Le Retour du FM93» avec Ève-Marie Lortie le 13 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

14:17

50

Qu’est-ce que le Canadien pourrait donner en retour de Karlsson?
Publié il y a environ un mois

27655

Avec 9 victoires en 29 matchs, rien ne va plus chez les Sénateurs d’Ottawa! En comparaison, la saison du Canadien avec 13 victoire en 31 matchs présentement est considérée comme catastrophique. Vous connaissez toutes les rumeurs qui émanent de Montréal suite à cette saison déjà considéré désastreuse? Imaginez maintenant celles qui se propagent à Ottawa ces jours-ci!

Marc Legault du 104,7 FM en Outaouais a parlé de la rumeur qui veut que Pierre Dorion, le directeur général des Sénateurs, avait demandé à tous les joueurs qui avaient une clause de non transaction à certaines formation de lui fournir la liste des équipes vers lesquelles ils ne voulaient pas être échangés. Parmi ces joueurs figurerait la défenseur étoile des Sénateurs, le défenseur de 27 ans Erik Karlsson, qui en ait à son avant dernière année de contrat (6.5 millions/année). Tous savent qu’il fera sauter la banque de l’équipe avec laquelle il signera son prochain contrat. Des rumeurs à Ottawa disent qu’en coulisse, Karlsson aurait dit aux dirigeants des Sénateurs «Oubliez moi, je vais terminer mon contrat à Ottawa, les chances que je re-signe ici sont très très minces». Si tout ça est vrai, les dirigeants seront poussés à prendre une décision. Il reste que tout ceci n’est que rumeurs, Karlsson aurait plaidé que ces propos ont été mal rapportés.

«Si tu l’échanges cette année, il sera plus payant pour toi en fait de retour parce que il reste encore une année de contrat donc il y a des clubs qui vont être intéressé à obtenir ses services. Mais je ne peux pas croire que les Sénateurs d’Ottawa vont se départir d’un des meilleurs joueurs de la Ligue Nationale de hockey» a dit le chroniqueur sport du 104,7 FM en Outaouais.

Une question pour vous: Qu’est-ce que le Canadien pourrait donner en retour de Karlsson et Pegeau? (On jase là...)

Entendu à l’émission Que l’Outaouais se lève avec Michel Lapointe au 104,7 FM en Outaouais le 12 décembre 2017 (COGECO).


Le1047RE Le1047RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

03:00

500

logo radioego

radioego.com