Résultat pour: #FACEBOOK

Non satisfait du dernier Star Wars, il demande a Disney via une pétition de refaire le film!
Publié il y a plus d'un an

27686

Henry Walsh de l’État de la Georgie aux État-Unis est un gros fan de Star Wars et il possède un assez bon sens de l’humour mais... Suite à son visionnement du dernier Star Wars «The Last Jedi», il a poussé sa déception jusqu’à demander à Disney de refaire le film non à son goût via une pétition. 35 000 signataires plus tard plus des menaces, il a décidé de faire quelques mises au point sur le site de sa pétition et ses réseaux sociaux.

Katerine Verebely, chroniqueuse à la radio de Radio-Canada, a raconté l'histoire de Walsh en détail à Maxime Coutié ce matin: «Son histoire a été reprise par tous les grands médias américains et en fin d’après-midi hier, il s’est sentit obligé de faire une petite précision: ¨Bonjour groupe, je veux juste préciser que j’ai lancé cette pétition sous l’effet de la colère et des médicaments. Il y a quelques mois, j’ai eu un accident de voiture avec une grosse blessure au genou, je souffre beaucoup, et ça a été difficile et douloureux pour moi de me rendre à la projection du film, et en sortant j’étais donc fâché, mais là, ça va beaucoup trop loin. Il y a des tonnes de personnes et de causes qui ont besoin de beaucoup plus de soutient, dont moi-même parce que je n’ai pas réussi à financer ma chirurgie à un genou avec gofundme (plateforme de sociaux financement) mais qu’une plainte d’un fan de Star Wars attire autant l’attention, c’est un peu ridicule, entre vous et moi, on le sait tous que Disney ne refera pas le film et je préfère qu’on attire notre attention sur autre chose¨» a dit celui qui a voulu calmer les ardeurs des 35 000 personnes qui ont décidé de signer sa pétition démarrés en blague. «Faites-moi plaisir, allez signer des pétitions qui soutiennent de vrais causes…» a-t-il ajouté.

Sur Twitter, Henry a du spécifier que depuis le début c’était une blague, mais que là ça allait trop loin, et qu’il avait reçu des menaces de mort de fans en délire, qui n’acceptaient pas sa critique…on l’a menacé de pirater tous ces comptes de réseaux sociaux, et de salir sa réputation, etc...

«Okay, look, very serious here. I know people are upset about that gag Star Wars petition, but threatening to hack me, among other things, even through Facebook? Calm down people, not cool.» —@ProfHWalsh

Vive 2017! (Ou peut-être pas finalement...)

Entendu dans Gravel le matin avec Maxime Coutié sur les ondes de Ici Première, la radio parlée de Radio-Canada (Montréal). Le 19 décembre 2017. (COGECO).


IciRE IciRE
Membre depuis il y a presque 4 ans

04:19

64

«Je me suis même demandée si elle [Lise Payette] n’était pas sénile» Léa Clermont-Dion donne sa première entrevue depuis sa dénonciation publique
Publié il y a plus d'un an

27685

Léa Clermont-Dion a accordé sa première entrevue depuis qu'elle a dénoncé sur sa page Facebook en octobre dernier avoir été agressée sexuellement en 2008 par l'écrivain, journaliste et personnalité du journal Le Devoir Michel Venne. Il est également directeur-fondateur de l'Institut du Nouveau Monde.

«Moi ça fait 10 ans que je vivais dans la honte, et j’ai décidé de cesser d’avoir honte et le jour ou j’ai fait ma déclaration je me suis sentit libéré» a dit l’auteure et animatrice au micro de Paul Arcand au 98,5 à Montréal. Sa dénonciation à l’automne 2017 a fait partit d'une vague énorme de dénonciations de comportements inappropriés, particulièrement dans le milieu artistique. Le SPVM avait d'ailleurs ouvert une ligne téléphonique spéciale pour répondre à la demande. Léa Clermont-Dion était loin de se douter qu'un tel mouvement allait prendre place au Québec à ce moment: «Je pense que c'est la preuve que les femmes n'ont pas confiance au système judiciaire. Pourquoi parler publiquement comme ça? C'est peut-être à cause des propos du juge Robin Camp qui demande aux présumées victimes pourquoi elles n'ont pas serré les genoux davantage. C'est toute une culture», a-t-elle dit en entrevue.

Parlant de son agresseur à Paul Arcand elle dira: «C’était mon idole de jeunesse, je l’admirais, je l’aimais. C’était quelqu’un que je respectais énormément, que ma famille respectait…et l’autre idole qui m’a profondément déçu c’était Lise Payette, vous savez, la première déclaration publique que j’ai fait à 14 ans au téléjournal, j’ai reçu un livre d’une femme et c’était celui de Lise Payette… c’était mes deux idoles» a dit celle qui en avait long à dire sur Payette qui lui conseillera de ne pas parler.

Lise Payette

La victime est revenue sur sa rencontre avec Lise Payette: «Je veux juste rectifier les faits monsieur Arcand parce que madame Payette a dit publiquement que j’étais allée la voir ce qui est complètement faux. Elle m’a appelé pour que j’aille la rencontrer. Je ne lui ai jamais demandé conseil. Comment ça s’est déroulé en fait, c’est que, elle m’a parlé pendant deux heures de temps de tout et de rien, de la vie, de la condition féminine, moi j’étais complètement admirative devant elle, elle m’a dit que j’étais sa petite fille, littéralement, qu’elle pouvait me faire confiance sur tout donc, vous imaginez c’était mon idole de jeunesse alors moi je suis complètement ébahie, puis après deux heures de discussion elle m’a dit; tu as fais du tord à mon ami, et là, tu pourrais être poursuivie, donc je t’invite fortement a signer une lettre. Elle m’encourageait finalement à nier la réalité…» a dit la jeune femme manifestement déçu: «Pour moi c’est tout à fait irrationnel de la part de Lise Payette, je me suis même demandé si elle n’était pas sénile, j’ai eu de la compassion pour elle avec du recule. Pourquoi elle a fait ça? C’est détruire son lègue, son oeuvre complètement, mais j’ai l'impression que c’est symptomatique d’une culture…pendant tellement d’années ou de siècles on a étouffé les agressions sexuelles…»

Pour terminer l’entretien, l’auteur et animatrice a dit qu’elle avait eu d’autres témoignages de femmes qui ont été des présumés victimes de Michel Venne mais qui ne désiraient pas parler: «parce qu'elles n‘étaient pas prêtes à le faire…»

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 19 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

09:41

230

Les expressions qu'on a plus le droit de dire dans le nouveau Québec «photoshopé»
Publié il y a plus d'un an

27630

Suite au fait que le député péquiste d'Abitibi-Ouest François Gendron a du s’excuser d'avoir utilisé l'expression travailler «comme des nègres» alors qu'il visitait il y a quelques semaines une école secondaire de Québec. Richard Martineau. Jonathan Trudeau et Denis Gravel se sont arrêtés sur quelques expressions qu’on devrait alors arrêter d’utiliser au Québec au risque de heurter aussi des personnes.

Voici leur liste d'expressions trouvées: (sous fond d’humour évidemment)

- Le gâteau forêt noir

- Men in black

- Un trou noir

- Un Black Russian

- Fâché noir

- La misère noire

- Noir de monde

- Travaill au noir

- Voir rouge

- Rire jaune

- Black Label

- Téléphone arabe

- Cadeau de Grec

- Saoul comme la Pologne

- Un éléphant blanc

- Faire choux blanc

- Un blanc bec

«Dans des vestiaires, on peut plus parler gras, on peut plus faire de jokes de mauvais gout, on peut plus faire de jokes déplacées, on peut plus utiliser d'expressions du terroir, qui oui peut être était racistes mais nous autres on le savait pas…on est comme dans un melting pot ou on lave plus blanc que blanc, c’est devenu une obsession… des fois on est colon, des fois on est concombre, on a des mauvaises journées, on fait des erreurs, arrêtons de faire semblant qu’on est parfait comme une photo Facebook bien cadré avec deux filtres dessus, suis tanné de ça t’as pas idée…» a dit Denis Gravel, visiblement à bout de toute cette rectitude de plus en plus présente dans notre société ressemblant qui souhaite s'approcher de «Pleasantville».

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l'émission Martineau-Trudeau le avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau le 5 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

11:02

127

Ils organisent une manifestation contre le contrôle des armes à feu à la place commémorative des victimes de Polytechnique
Publié il y a plus d'un an

27598

Un événement annoncé sur Facebook est en voie de semer toute une controverse présentement. Le groupe «Tous Contre Un Registre Québécois Des Armes À Feu» mené par Guy Morin a décidé d’organiser samedi une manifestation au lieu commémoratif créé à la mémoire des 14 femmes tuées par Marc Lépine à l’école Polytechnique à Montréal.

Comme de raison, cette décision est loin de faire l’unanimité: Politiciens, journalistes, commentateurs, tous se sont emparés de l’affaire et il a fallu que l’organisateur explique son geste provocateur. C’est d’ailleurs ce qu’il a fait ce matin à la radio entre autres avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau sur les ondes de CHOI Radio X à Québec.

Voici en 12 citations, la rencontre entre Guy Morin et Martineau-Trudeau:

GM: Guy Morin, RM: Richard Martineau JT: Jonathan Trudeau

1: GM: «On aurait pu faire ça ailleurs, dans une place plus tranquille, mais on aurait passé inaperçu…»

2: RM: «C’est comme si ¨La Meute¨ manifestait devant la mosquée de Québec…Voyons donc»

3: JT: «Allez-vous être armés?» (lors de la manifestation) GM: «Ben non, voyons, tombe pas là-dedans pour essayer de nous faire passer pour pire q’on est…»

4: GM «Le contrôle des armes à feu au Canada fonctionne très bien, y’en a pas de problème avec le contrôle des armes à feu»

5: RM: «Le débat c’est pas pour ou contre les armes à feu, le débat c’est faire la manifestation là ou pas là…»

6: RM: «Mais là tu viens de te mettre hors de la conversation, il y a comme un espace ou on peut converser. Toi, en faisant ça, tu viens de te mettre hors-jeu…tu vas être infréquentable, t’auras plus aucune légitimité pour parler de ça… »

7: GM «C’est sur que ce matin ça à l’air d’une bombe, c’est sur que Kim Jong Un pourrait faire sauter toute les bombes nucléaires que personne en parlerait…»

8: GM: «Ce qu’on fait là, on le fait pour avoir plus que cinq minutes pour expliquer notre point… est-ce que c’est la bonne méthode? Peut-être pas. Est-ce que pour certain c’est la bonne méthode? Oui.»

9: JT: «L’expression parlez-en en bien, parlez-en en mal, tu sais que c’est juste une expression là…?»

10: RM: «Je suis convaincu qu’aujourd’hui, y’a des propriétaires d’armes à feu qui sont contre le registre, qui sont en beau maudit, en disant: tu viens de nous tirez dans le pied, tu viens de nous tirez dans le dos, tu viens de nous enlevez tout crédibilité...»

11: GM: «Présentement, aucun politicien nous écoute, aucun politicien fait rien, et si aujourd’hui, il se passe des choses comme La Meute, il se passe des choses comme Storm Alliance... c’est justement parce que le politique ne fait pas sa job. Le politique fait des choses sans écouter la population. »

12: GM: «Nous on le fait justement pour être capable de partir la discussion, être capable de passer nos points, ok, comme je te dis, c’est peut-être pas la bonne méthode, c’est peut-être pas la bonne place, mais aujourd’hui on fait réagir, pis on peut démontrer une chose, on ne lâchera pas...»

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l'émission Martineau-Trudeau le 28 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

20:44

173

«L'enragée» du web, Josée Rivard, s'est exprimée à la radio ce midi...et on a pas été déçu!
Publié il y a plus d'un an

27595

Josée Rivard, bien connu des réseaux sociaux pour ses prises de positions très tranchées et/ou patriotiques concernant plusieurs dossiers politiques et sociaux au Québec et au Canada, était l’invitée de Robert Pilotte au 106,9 FM en Mauricie ce midi. Comme il fallait s’y attendre, ça ne s’est pas déroulé comme une «ballade dans le parc» pour l’animateur et son journaliste Marc-Antoine Nunes. Le chaos était au rendez-vous, et le divertissement aussi!

Voici l’entrevue avec Josée Rivard en 15 citations:

1- «Je vais me battre pour ma patrie, je suis une vraie patriote, mais il faut me connaitre aussi…»

2- «Je veux que les gens se reprennent en main, pis ça marche, c'est tu plate mais ça marche!»

4- «Je pense que mon combat est rendu sur ¨l’écoeurantite¨ aiguë…des médias qui ne partagent pas bien les nouvelles, des libéraux qui ne paient pas la note quand ils devraient la payer…la on va légaliser le pot, c’est quoi c’te niaiserie là quand il y a nos ainés qui mangent pas bien?»

5- «Là il faut brasser la cage des gens qui veulent plus aller voter…»

6- «Y’a des gens qui sont pas scolarisés, qu’est-ce tu veux c’est de même, arrêter de vous juger entre vous autres. C’est peut-être lui le gars qui ramasse tes vidanges qui va t’aider un jour si t’as une crise cardiaque»

7- «C’est ça qui fait que j’ai de la misère à parler avec vous autres les journalistes, arrêtez de dire que vous connaissez rien, vous en savez pas mal plus long…»

8- «C’est préférable de me niaiser pour me faire passer pour une ridicule là…»

9- «Il va falloir que vous remettiez vos culottes les journalistes, pis nous dire la vérité, les gens ont le droit à la vérité…

10- «J’en ai connu trop de gens qui souffrent parce qu’ils ont dénoncé. Trop de morts sociales parce qu’ils ont dénoncé. »

11- «Tu veux pas entendre la vérité?»

12- «Moi je secoue les consciences, Moi mon but là, c’est de faire le petit son de cloche…je ne veux pas influencer les gens, je veux les sonner, les réveiller, les secouer, ensuite c’est les gens qui doivent s’informer…»

13- «On sait très bien qu’on peut pu se fier sur nos médias, ils sont tous rachetés, manipulés.»

14- «Quand vous aurez rencontré la douleur là des gens là directement là, vous allez comprendre.»

15- «Vous avez pas finit d’entendre parler de moé. Moi je suis prête à laisser ma vie pour ma patrie»

Entendu dans «Midi Plus» avec Robert Pilotte au 106,9 FM en Mauricie le 27 novembre 2017. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

11:20

1810

Guillaume Wagner doit expliquer sa sortie sur Gilbert Rozon sur Facebook
Publié il y a presque 2 ans

27387

Entendu dans Gravel le Matin à Ici Première la radio de Radio-Canada Montréal, avec Alain Gravel le 23 octobre 2017.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a presque 4 ans

02:22

1985

Une organisation milite pour le Canadien s'engage à avoir au moins 10 joueurs québécois dans son alignement en permanence!
Publié il y a presque 2 ans

27040

«Réclamons un engagement clair du CH afin de sélectionner un minimum de 10 joueurs Québécois...Comme des centaines d'équipes et ligues professionnelles dans le monde qui valorisent leurs joueurs nationaux, le CH peut facilement s'engager à sélectionner un minimum de joueurs d'ici». C'est le message que veux propager Stéphane Allinger tel que lu sur la page Facebook de la fondation qu'il préside: «La Fondation Équipe Québec» Il était en entrevue avec Sylvain Bouchard pour en parler dans Bouchard en Parle. Entendu le 15 septembre 2017 au FM93, Québec. (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

11:53

117

Un centre d’entrainement extérieur voit sa page Facebook exploser en abonnements à cause de son nom!!!
Publié il y a presque 2 ans

26872

Dans Que la Mauricie se lève, Catherine Gaudreault discute avec Marc-André Paillé, propriétaire d’un centre d’entrainement à St-Jean-sur-Richelieu qui porte le nom de La Meute. Son homonyme a aussi pris de l’expansion après l’attentat de la Mosquée de Québec et certains ont confondu les deux groupes Facebook. COGECO MEDIA. 23 août 2017.


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

05:06

101

Véro Cloutier annonce un retour à la télé en janvier prochain!
Publié il y a environ 2 ans

26790

Dans Puisqu'il faut se lever avec Louis Lacroix, Julie St-Pierre parle du retour de Véronique Cloutier à la télé depuis la fin abrupte de Votre Beau Programme qui n'avait pas eu le résultat escompté l'an passé. Véro l'a annoncé elle même via sa page Facebook, sans artifice cette fois, possiblement pour ne pas gonfler inutilement les attentes. Entendu le 8 août 2017 au 98,5 FM à Montréal.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

03:39

99

La nouvelle révolution Facebook passera par la télé pense François Charron
Publié il y a environ 2 ans

26619

DH en 90 Minutes à CHOI Radio X 98,1 avec Dany Houle et Raphaëlle, 28 juin 2017 Invité: François Charron


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

27:12

209

logo radioego

radioego.com