Résultat pour: #Franco

Mario Dumont répond sur son retour éventuel en politique.
Publié il y a 11 mois

27945

Un sondage réalisé pour Le Devoir et Le Journal de Montréal placent toujours la Coalition avenir Québec (CAQ) loin en avance dans les intentions de vote pour une prochaine élection au Québec avec 37 %. Les libéraux se situent maintenant à 26 % — le plus bas résultat jamais récolté par Philippe Couillard depuis qu’il a été élu chef du parti. (Seulement 16% pour les francophones).

Puis à la question «Souhaitez-vous que les personnes suivantes se présentent en politique provincial dans un avenir rapproché?», c’est Mario Dumont qui a obtenu le plus haut taux de réponse positive (45 %). Environ un répondant sur trois ne souhaite pas un retour de M. Dumont devant des personnalités telles que Pierre-Karl Péladeau et Alexandre Taillefer.

Dumont, qui fait des chroniques quotidiennes sur les radios de Cogeco, a répondu à la question sur son retour éventuel de façon catégorique: «Il y a pas de lien entre mon intérêt et les chiffres, même si tu me donnais un sondage à 80% des personnes de tous les autres partis qui voteraient pour moi, à partir du moment ou ça m'intéresse pu, je veux pu faire ça dans la vie là» a dit l'ex-Chef de la CAQ.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission Duhaime-Ségal le Midi le 5 mars 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

03:01

305

Jean-Charles Lajoie en entrevue à La Soirée est (encore) jeune
Publié il y a 11 mois

27876

L'animateur du 91,9 SPORTS a fait un détour dans les studios de la radio de Radio-Canada en fin-de-semaine pour aller rencontrer le quatuor de La soirée est (encore) jeune.

Parmi les choses qu'on a appris de l'animateur du retour de la seule radio sportive francophone à Montréal, c'est qu'il écoute très peu de radio et de télé sportives en dehors de celle qu'il fait. «Il y a un potentiel aliénant de surconsommer de ce que l'on fait, moi j'essais de m'en détacher complètement, de changer le mal de place, de faire autre chose» a dit celui qui a avoué écouter la Première Chaine la fin-de-semaine du matin au soir.

Jean-Charles est aussi revenu sur son expérience avec Radio X Montréal, un format qui n'a pas fonctionné a dit Wauthier, «Comme si c'était pas écrit dans le ciel» a ajouté Lajoie «oui mais tout le monde le disait c'est assez drôle hein...» a continué Wauthier. Jean-Charles a expliqué qu'au moment ou il a rejoint Radio X Montréal que ça ne devait pas s'appeler ainsi, «Et là est débarqué Patrice Demers de nulle part dans le dossier, de Radio X Québec, je me suis dit mais dans quelle galère je me retrouve?» tout en ajoutant qu'il y avait un honnête homme nommé Raynald Brière qui lui a dit «calme toi, fait-moi confiance, on s'en v quelque part».

L'animateur sportif a expliqué que l'aventure Radio 9 qui est arrivé par la suite fut une erreur stratégique importante pour RNC Médias: «Comment penser t'attaquer au géant 98,5 alors que tu as une antenne de piment qui traverse à peine West Island».

Lajoie a aussi avoué avoir offert ses services à Marie-France Bazzo alors qu'elle pilotait l'émission du matin à la radio de Radio-Canada. Il l'a remercié d'avoir décliné l'offre... (sous les rires de l'équipe).

Entendu à «La soirée est (encore) jeune» avec Jean-Phillipe Wauthier, Fred Savard, Jean-Sébastien Girard et Olivier Niquet le 18 décembre 2017 à Ici Première, la radio de Radio-Canada.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a environ 3 ans

15:53

258

Le Canadiens a t'il besoin de plus de Francophone?
Publié il y a 11 mois

27871

Le warmup est le podcast d'une quinzaine de minutes qui met la table pour la grande messe du dimanche. Le rendez-vous des sportifs, c'est au www.versusradio.net Cette semaine, Mario Hudon me parle des Olympiques et du Canadiens. Gary se demande si le Canadiens devraient avoir plus de joueurs francophones.


Jean-Francois Morency Jean-Francois Morency
Membre depuis il y a plus de 2 ans

11:32

45

Un premier album «à jeun» pour Éric Lapointe: «Je trouve ça difficile»
Publié il y a 12 mois

27811

Franco Nuovo a reçu le chanteur Éric Lapointe cette semaine dans une longue entrevue à la radio de Radio-Canada. Celui qui est aussi juge à La Voix a déclaré qu'il était dans le processus de création d'un nouvel album présentement et que pour la première fois, il a le faisait sans l'apport d'aucune goutte d'alcool ...ou autres.

«Qu'est-ce que t'aimais dans l'alcool» lui a demandé Nuovo: «Au niveau de la création, c'est sur que ça te rapproche de tes émotions» a dit le chanteur de 48 ans qui avoue avoir écrit la très grand majorité de ses hits dans un état second. «Là je suis en train de faire un album et pour la première fois je fais un album à jeun et je trouve ça difficile» a-t-il avoué.

Sentant l'inquiétude de son invité face à son nouveau processus de création, Franco lui a dit que l'absence d'alcool n'est pas sensé enlever de talent: «Ça enlève pas de talent mais ça te rapproche de ton talent en tout cas, [rire] tu réfléchis pas, c'est juste les émotions qui parlent, puis la musique, faut pas que ce soit réfléchis...il y a souvent des matins ou je me réveille puis j'écoute ce que j'ai fait la veille puis j'ai l'impression que c'est pas moi qui l'a fait, mais c'est pas l'alcool non plus, c'est moi, moi sous l'effet de...» a dit Lapointe, laissant place à beaucoup d'interprétation pour Nuovo et les auditeurs.

Lapointe a admis aussi dans l'entrevue avoir commencé à «consommer» à environ 12 ans. Concernant le fait de donner des spectacles sans boire, le chanteur à dit que ça allait lui prendre une période d'adaptation parce que présentement il était le seul dans la salle qui avait «pas de fun».

Entendu à l'émission Les grands entretiens à Ici Première, la radio de Radio-Canada le 3 février 2018.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a environ 3 ans

04:40

1222

Katherine Levac pourrait tout abandonner du jour au lendemain.
Publié il y a 12 mois

27769

L'étoile montante de l'humour Katherine Levac a été touchée par une question de Catherine Perrin à la radio de Radio-Canada ce matin quand elle lui a demandé si elle avait encore l'idée de tout lâcher pour devenir une mère au foyer comme elle l'a déclaré parfois en cheminant dans sa jeune carrière.

Levac, qui provient d'un milieu franco-ontarien conservateur, soudée par des valeurs familiales s'est confiée: «Très belle analyse, très belle question, personne a vu ça jamais» a-t-elle d'abord déclaré, visiblement touchée par la question de Perrin. «En fait oui, c'est vraiment ça, c'est un fond pis longtemps je pense j'assumais pas» a dit celle qui démarre la tournée de son premier one woman show appelé «Velours» dès le 26 janvier.

«Moi là, on va se le dire, suis dans un bar le soir là, au Bordel, avec Julien Lacroix, Jay Du Temple, moi mes amis ont pas les mêmes aspirations personnelles, de se marier, d'avoir une famille, c'est comme si j'ai cessé de côtoyer des gens qui avaient ces aspirations là, puis tout allait bien, puis j'avais pas de problème avec ça, puis je me concentrais sur mon travail, puis pour faire ça, il faut que tu fasses que ça, il faut que ce soit ta priorité sinon, ça va pas fonctionner,...et là je pense que j'arrive au point dans ma vie ou je fais ¨Ah tu sais quoi, là je pense que je veux ça à nouveau¨, tout ce que j'avais toujours voulu, ce que j'avais toujours pensé faire. Quand tu es jeune tu dis, ¨ah moi quand je vais avoir 30 ans, c'est certain je vais avoir des enfants¨, puis c'est pas ça qui arrive pour personne finalement, mais la je me dis, tu sais quoi là, là je serais prête...à revenir à ça..

Concernant l'idée d'avoir d'élever une famille en conjuguant une carrière en humour en parallèle, Levac a dit ne pas avoir de modèle présentement qui lui fait penser que ce serait vraiment réaliste: «Peut-être que je vais être la première» a dit l'humoriste qui a avoué que ça l'angoissait d'y penser.

Entendu à l'émission Médium large avec Catherine Perrin sur Ici que Première la radio de Radio-Canada le 25 janvier 2018.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a environ 3 ans

03:51

182

On pensait avoir tout entendu sur Elvis...
Publié il y a 12 mois

27750

Il y en a eu des histoires qui ont meublé la légende du «King» d'abord de son vivant mais encore plus depuis sont décès en 1977. Invité de Franco Nuovo, Jim Corcoran en a raconté une que possiblement jamais personne n'avait encore entendu.

Corcoran est méconnu par les auditeurs de la radio francophone québécoise mais il oeuvre depuis longtemps à la CBC (Radio-Canada anglophone) dans le but justement de faire connaître des artistes s'exprimant en français principalement du Québec. Il a un don incroyable pour rendre intéressante toute histoire qu'il décide de raconter. Ce récit sur Elvis est un excellent exemple ce de quoi il est capable pour garder captif son auditoire même si le sujet peut vous sembler au départ anodin.

An oui, si vous écoutez l'audio, vous allez vouloir regarder ceci: Clip de Jessy Garon.

Jim Corcoran anime chaque semaine À Propos sur les ondes de CBC One, la radio de Radio-Canada.

Cet audio a été entendu à Dessine-moi un dimanche sur les ondes de Ici Première, la radio parlée francophone de Radio-Canada le 21 janvier 2018 avec Franco Nuovo.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a environ 3 ans

08:14

1004

«Je ne renierais pas les allégations que je vous ai faites» —Yves Francoeur avec Arcand
Publié il y a environ un an

27689

Avril 2017: Yves Francœur, président de la Fraternité des policiers de Montréal, lance des déclarations-chocs sur les ondes du 98,5 FM avec Paul Arcand. Il avait allégué qu’une enquête criminelle aurait été bloquée parce qu’elle aurait visé deux élus libéraux! La Sûreté du Québec a alors enquêté et quelques mois plus tard déclare que tout ceci étaient non fondées.

Suite au dénouement de l’histoire, Yves Francoeur est revenu au micro de Paul Arcand ce matin et a maintenu ses allégations.

Voici 12 citations de l’entrevue de Francoeur avec Arcand au 98,5 FM:

1- «J’ai rarement vu une enquête policière basée sur une déclaration non fondée et des sources non crédibles mais ou on a rencontré 60 témoins…»

2- «Moi j’ai fait cette déclaration là de bonne foi basée sur des sources crédibles provenant de milieux différents»

3- «Malheureusement on est obligé de faire quoi pour que les choses avancent? On est obligé d’aller dans les médias…»

4- «J’ai six sources, provenant de milieux différents, et selon moi, certaines de ces sources-là ne se connaissent même pas entre elles…»

5- «Moi je remet ma déclaration aux enquêteurs le 15 mai dernier, pendant 4 mois, j’ai aucune nouvelle, ça sors dans le Journal de Montréal, une semaine après, j’ai des enquêteurs qui me visitent…»

6- «Je ne renierais pas les allégations que je vous ai dites, je vous dis que mes sources sont crédibles, que c’était mon devoir de faire ce que j’ai fait»

7- «Puis à part de ça là, j’ai jamais sorti de nom sur la place publique… j’ai jamais confirmé que c’était M. Fournier, le nom de M. Pigeon et de M. Bachant la même chose…»

8- «Moi j’ai agi comme sonneur d’alerte, des gens se sont adressés à moi parce qu'ils avaient confiance en moi et dans les positions qu'eux occupaient...»

9- «Non je n’ai pas nommé mes sources [aux enquêteurs] mais c’est certain qu’il m’ont demandé mes sources...»

10- «Moi ce que je vous dis c’est des faits, si c’était à refaire, j’ai fait mon devoir, je referais la même chose, je suis de bonne foi, qu’est-ce que vous voulez que je vous dises de plus?»

11- «J’ai pas à m’excuser d’avoir fait mon travail…»

12- «Je suis redevable aux policiers et policières de Montréal que je suis fier de représenter, c’est eux qui me jugeront…»

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 21 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

20:04

324

Jean Pascal pourrait sortir de sa retraite seulement pour affronter GSP
Publié il y a environ un an

27651

C’est ce qu’on a pu apprendre sur les ondes du 91,9 SPORTS à Montréal de la bouche du boxeur qui a terminé sa carrière de façon éclatante en fin-de-semaine avec une victoire par K.-O. technique au sixième round face à l’Égyptien Ahmed Elbiali. Pascal était en entrevue avec Jean-Charles Lajoie à son émission quotidienne de la seule radio francophone dédiée totalement aux sports à Montréal.

«Qu’est-ce qui pourrait te faire changer d’avis sur ta décision de prendre ta retraite?» A demandé l’animateur soulignant les 35 ans seulement du boxeur et le fait qu’il a disputé son dernier match à l’extérieur de Montréal. Le combattant d’origine haïtienne mais résident à Montréal a d’abord parlé de sa fille de façon humoristique, expliquant qu'à 14 ans maintenant, elle ne veut plus qu’il prenne sa retraite parce qu’elle a compris qu’il aurait plus de temps pour la surveiller. Mais plus sérieusement, Pascal, en réfléchissant, a expliqué à la fin de l’entrevue quelle serait la seule chose qui pourrait le faire revenir sur un ring: «Sincèrement, la seule chose qui pourrait me faire sortir de la retraite, si ma maman me le permet et ma grand-mère et surtout ma fille, ce serait peut-être un combat contre George St-Pierre, parce que je me rappelle en 2010, j’avais déjà appelé George St-Pierre pour faire un combat entre moi et lui mais par la suite j’ai perdu mon titre alors on a jamais reparlé de ça. Alors je pense que si Georges St-Pierre est intéressé, ça pourrait être tout un événement au Québec, ce serait le ¨Floyd McGregor¨ du Canada moi et Georges St-Pierre…je pense que ce serait la seule chose qui pourrait me faire sortir de la retraite» a dit Pascal. «Je savais qu’on avait pas tout à fait finit» a conclu JC Lajoie, satisfait de la porte ouverte par son invité. On attend maintenant une réaction de GSP… Viendra-t-elle?

Rappelons que l’ex-champion des mi-lourds tire sa révérence avec une fiche de 32 victoires, dont 19 par K.-O, en 38 combats.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 11 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 3 ans

02:54

432

De la Rose mange une taloche de JC qui rend hommage à Bobrovski!
Publié il y a environ un an

27547

Tous les fans de hockey qui suivent le Canadien savent à quel point le gardien des Blue Jackets de Columbus a été aussi bon que ce que le canadien a bien voulu qu’il soit hier lors de la défaite du tricolore 2-1 en prolongation.

Dans son show Jean-Charles en Liberté au lendemain du match, JC a démontré exactement cette réalité en décrivant l’incroyable chance manquée par Jacob de la Rose en troisième période, alors que dans une descente à 2 contre 1, le suédois n’a pas pu mettre la rondelle dans le filet face à Sergie Bobrovski, le gardien des Blue Jackets, qui semblait totalement battu sur la séquence.

«No non mais la rondelle arrive à de la Rose, et Bobrovrsky dit: la logique, faire un déplacement sur ma droite, mais, je dois absolument appeler à la maison prendre des nouvelles des gamins, ce qu’il fait instantanément, alors, s’informe de comment a été la collation du soir, est-ce que les gamins sont bien couchés, bien endormis, ma toute chérie? Formidable! Oh, je dois te laisser, j’ai un déplacement vers la droite à orchestrer, alors je te souhaite une très bonne nuit, nous rentrons bientôt» a ironisé l’animateur du show du retour à la station de sport francophone de Montréal, encouragé par Mike Bossy, amusé au bout de la ligne téléphonique.

Entendu sur les ondes du 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission Jean-Charles en Liberté avec Jean-Charles Lajoie en compagnie de Mike Bossy et Yvon Pedneault le 15 novembre 2017 (COGECO).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 3 ans

02:22

266

Les radios francophones québécoises pourront maintenant utiliser le mot «Fuck» en toute impunité!
Publié il y a environ un an

27511

Un article de Marissa Groguhé paru dans La Presse ce matin nous apprend que le Conseil canadien des normes de radiotélévision (CCNR) considère maintenant que le mot «fuck» n'a pas une connotation aussi vulgaire lorsqu'il est prononcé à la radio francophone, en comparaison avec la radio anglophone.

C'est à CKOI 96,9 à Montréal que tout avait commencé alors deux plaintes avaient été acheminées à la station par des auditeurs qui reprochaient à l'antenne d'avoir diffusé en ondes deux segments parlés ou on pouvait entendre le mot jusqu'alors litigieux. Un extrait mettait en vedette Madonna dans un événement public (La Marche des femmes) et un autre le chanteur Billy Joe Armstrong de Green Day, reconnu pour jurer abondamment en concert. Le CCNR a donc dû se pencher sur le sujet et a finalement statué que «pourvu que le mot soit utilisé avec parcimonie et ne serve pas à insulter une personne en particulier, il a été déterminé qu'il serait considéré comme acceptable dans les émissions de langue française».

Ce matin, Paul Arcand a tenu à souligner l'événement en ondes au 98,5 à Montréal dans son émission Puisqu'il Faut se Lever (COGECO le 7 novembre 2017)


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

01:30

83

logo radioego

radioego.com