Résultat pour: #Nordiques

Québec trop pauvre pour la LNH: Fillion donne raison à Jacobs!
Publié il y a 9 mois

28169

Jeremy Jabobs, propriétaire des Bruins de Boston, a jeté une dose de réalisme sur les partisans des Nordiques alors qu'il a répondu ceci à une question sur le retour éventuelle d'une équipe de la LNH à Québec:

«C’est un défi pour Québec... pour être poli. Du point de vue des revenus et de la population, il n’y a probablement pas de plus petit marché. Donc, Québec devra se distinguer d’une autre façon», a-t-il soutenu devant les journalistes en allant même comparer le marché de Houston et celui de Québec. «Économiquement et au niveau du nombre, c’est un défi. Ils n’ont tout simplement pas les chiffres» a ajouté Jacobs tout en ne remettant toutefois pas du tout en doute la passion des gens de la Capitale du Québec pour le hockey.

Jeff Fillion, animateur à CHOI Radio X, abonde dans le même sens que le propriétaire des Bruins. «En résumé, ils ont des fans qui aiment le hockey, mais c'est une place de pauvres» dira Fillion tout en ajoutant «C'est une réalité qu'on doit faire face, le Québec en entier, et également la région de Québec. On se fait tellement poivrer à tout bout de champs par des fakes news, puis des déclarations un peu bizarres des gens qui épicent la place, qu'on oublie l'essentiel: Revenu médian médiocre».

«Y manque de monde, y manque de cash, il faut se botter le cul» a conclu Fillion appuyé dans ses propos par l'actuaire Yan Sénéchal présent en studio.

Entendu à CHOI Radio X dans FILLION avec Jeff Fillion, Gerry, Laurence, Doom et Martin Busuttil le 18 mai 2018.


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

04:00

506

Retour des Nordiques: «Vient à point qui sait attendre» dit PKP
Publié il y a 9 mois

28154

Quand Québecor se retrouve dans les médias, Pierre-Karl Péladeau est toujours très sollicité par ceux-ci, et ce matin, il était au FM93 pour parler du rachat de l'ensemble du capital-actions de Québecor Média détenu par la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Évidemment, à chaque fois que PKP se retrouve en entrevue dans la région de Québec, la question du retour des Nordiques refait surface, et ce matin, l'homme d'affaire a répondu à la question de Syllain Bouchard du FM93 à savoir si il était déçu de Gary Bettman.

«Écoutez, moi je vous dirais la même chose que je vous ai déjà dite puis peut-être dans une formule différente. Vient à point qui sait attendre dans la mesure ou, on voit le succès des Jets à l'heure actuelle, ils ont attendu quand même de nombreuses années, ils avaient leur amphithéâtre, alors moi je pense qu'on doit rester patient, et faire en sorte justement de continuer à jouer les règles. On aimerait bien ça avoir des règles différentes, puis éventuellement refaire les règles, mais c'est pas nous qui les faisons les règles. Les règles, elles sont telles qu'elles sont, et il faut les respecter, et on a bien l'intention de le faire, et on considère encore une fois que c'est la meilleur façon de faire pour rencontrer l'objectif qui a toujours été le notre c'est-à-dire, de ramener une équipe de hockey professionnelle à Québec» a dit Pierre-Karl.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard le 9 mai 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

01:36

203

Roy, futur investisseur des Nordiques?
Publié il y a 10 mois

28125

Le retour de Patrick Roy comme DG et entraineur des Remparts annoncé en grande pompe hier, marque aussi son retour dans les médias, alors qu'il était à toutes les tribunes hier.

Son discours a été à peu près le même partout: il s'ennuyait à jouer au golf en permanence à 52 ans, il veut travailler avec les jeunes, les voyages en autobus ne le dérange pas, il a écouté son coeur dans sa décision de revenir dans le junior à Québec, et devenir entraineur en plus de directeur général est un cadeau qu'il se fait.

Il y a quand même eu des animateurs plus créatifs que d'autres dans leurs questions. Dan Pou dans son Avant-Match au FM93 à Québec en est un. Il a donc demandé à Patrick Roy si il investirait de l'argent pour le retour des Nordiques à Québec. La réponse de l'ex-#33 du Canadien n'a pas été non, mais plutôt un moment de silence suivit d'un «Je ne pense pas que Québecor a besoin de moi». L'animateur de Cogeco a renchérit: «Mais si on te le demandait?».

«Ce serait quelque chose que je regarderais, qui me surprendrait parce que un, aujourd'hui, opérez une équipe de la Ligue Nationale, ça prend une poche très solide, je pense pas qu'ils ont besoin de moi, je pense qu'ils peuvent se passer de moi...» a conclut Roy.

Entendu au FM93 dans L’avant-match avec Dan Pou le 26 avril 2018. (COGECO MEDIA)


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

00:41

2759

Serge Savard se rappelle qu'il y a 25 ans, le Canadien remportait sa dernière Coupe Stanley.
Publié il y a 10 mois

28075

L'année 1993 marque la dernière année ou le Canadien de Montréal gagnera la Coupe Stanley, leur 24e. Qui aurait dit à ce moment-là que 25 ans plus tard, le tricolore serait encore à la recherche de leur 25e?

Serge Savard était invité du 98,5 FM pour se rappeler de cette année dorénavant mythique. Ce fut aussi la dernière fois ou le Canadien et les Nordiques se sont affrontés en séries, une série ou Québec avait pris les devants 2-0 avant que le Canadien revienne en gagnant le 3ième match en prolongation à Montréal qui sera d'ailleurs le premier de 10 matchs consécutifs remportés par le CH en prolongation avec une finale contre les Kings et le fameux mesurage de bâton. Qui s'en rappelle?

Difficile d'imaginer que tous les gens de 30 ans et moins n'auront jamais eu conscience de voir leur équipe favorite remportée l'emblème suprême du hockey professionnel! Wow!.

Écoutez le DG de l'époque raconter cet épisode épique de l'histoire du Canadien.

«Si il y a pas de chimie en 93 on gagne pas!» a dit Serge Savard, pour répondre au problème d'attitude que semble pointer tout le monde dans le bilan de la saison désastreuse de l'équipe qui vient de finir.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal et le réseau des radios parlées de Cogeco à l'émission Les Amateurs de Sports avec Mario Langlois le 11 avril 2018.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

22:04

139

Réjean a des nouvelles sur le retour des Nordiques...
Publié il y a 10 mois

28057

Réjean Tremblay, notre «l'influcenceur» favori de Montréal, qui clame son indépendance profonde envers l'organisation du Canadien, ce qui lui permet de les critiquer presqu'autant que leurs fans, passe du temps à Québec régulièrement. Que ce soit pour assister à un gala de boxe, ou à un match des Remparts, ça lui permet de rester connecter sur la Capitale, et de profiter de sa résidence secondaire du Lac Beauport.

En entrevue avec Dan Pou du FM93 cette semaine, il a encore été très critique envers le tricolore, disant même que l'organisation devra faire très attention à leur prochains «moves» si elle souhaite conserver la banque de partisans qu'ils ont cumulés au long des années.

«Sont chanceux de ne pas avoir un club à Québec»

Ces dernières paroles ont mené vers une rencontre que Réjean a eu avec Martin Tremblay sur la galerie de presse du Centre Vidéotron lors du match des Remparts de mardi dernier. Rappelons que M. Tremblay est Chef de l’exploitation du Groupe Sports et divertissement de Québecor depuis août 2017. «Québecor n'a pas changé sa politique. On a les moyens, puis on a pas changé d'objectif» aurait dit le haut placé de Québecor à Réjean.

Voici ce qui rassurera ceux qui pensent que Québecor semble se détacher du «rêve» que tant de fans de hockey de Québec possèdent encore. Avouons qu'avec la saison désastreuse du Canadien, une deuxième équipe de la LNH au Québec ne serait pas de trop, et sincèrement, qui de mieux pour donner un bon coup de pied au derrière bleu-blanc-rouge qu'un beau gros pied tout bleu?

Entendu au FM93 dans L’avant-match avec Dan Pou le 5 avril 2018. (COGECO MEDIA)


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

03:01

10119

Le propriétaire des Sénateurs va-t-il fuir vers Québec?
Publié il y a 11 mois

28003

Le relation entre les amateurs des Sénateurs d'Ottawa et le propriétaire de l'équipe Eugene Melnyk est passée à une autre étape ces jours-ci alors qu'un groupe de partisans ont décidé de diffuser des pancartes un peu partout dans la région pour inviter ce dernier à quitter. Un site web explique leur démarche. (melnykout.ca)

Dans son émission de lundi, Jean-Charles Lajoie, flanqué de Mike Bossy et de Yvon Pedneault ont analysé le phénomène et ont même sorti une rumeur qui dit que Melnyk, qui a déjà menacé les fans de déménager l'équipe en décembre dernier suite à des difficultés à la billetterie, pourrait prendre la route vers l'est et déménager son équipe à Québec qui a un aréna tout neuf et des partisans assoiffés.

«Tu sais très bien qu'il y a des gens qui l'ont rencontré M. Melnyk... des gens qui avaient un intérêt vers Québec» a dit Pedneault

«Absolument, lui et des gens qui feraient bien l'affaire de la ligue nationale de hockey...autrement dit, si ces gens-là déposaient une offre d'achat, et que c'était conditionnel à l'approbation du bureau des gouverneurs, je peux vous dire un affaire il y a pas grand monde qui s'objecterait» a ajouté Jean-Charles Lajoie.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal à l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 21 mars 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 3 ans

16:30

159

Retour des Nordiques? Voici ce que le maire de Québec en pense aujourd'hui...
Publié il y a 11 mois

27954

Cette semaine, le groupe J'ai ma place a mis fin à ses activités en signant un dernier chèque de 460 000 $ à la Ville de Québec. Cet argent provient de citoyens pour obtenir une forme de priorité sur des billets fictifs pour des événements fictifs dans un amphithéâtre fictif qui s'est finalement concrétisé avec le Centre Vidéotron. Le groupe lancé par le comptable Mario Bédard a fini par contribuer pour 17 millions $ à la construction de l’amphithéâtre et l'argent résiduel servira à bonifier le parc entourant celui-ci.

Lors de la conférence de presse cette semaine annonçant la fermeture des livres de l'initiative lancé en 2008, les journalistes ont demandé au maire Labeaume présent si il croyait encore au retour éventuel d'une équipe de la LNH à Québec après toutes les déceptions vécues depuis quelques années. Sa réponse laisse place à beaucoup d'interprétation, mais il ne marchait pas au plafond, si vous voulez une image...

Texte sur le sujet dans le Journal de Québec ici.

Audio entendu sur les ondes de CHOI Radio X le 7 mars 2018.


Radio EGO Radio EGO
Membre depuis il y a plus de 10 ans

00:33

5045

LNH: «ce serait difficile de faire vivre une équipe à Québec» dit ce spécialiste en marketing sportif
Publié il y a 12 mois

27952

André Richelieu, spécialiste en Marketing et Gestion du Sport, n'est vraiment pas été très optimiste sur la venue éventuelle d'une équipe de la LNH à Québec.

«Québec est là pour faire monter les enchères...ou aussi éventuellement une solution de dernier recours un peu comme l'a été Winnipeg» a dit entre autre M. Richelieu. «Une équipe à Québec ferait en sorte qu'on partagerait le marché de la province de Québec en deux entre une équipe à Montréal et une équipe à Québec plutôt que de faire croitre le marché de hockey nord-américain de la Ligue Nationale, donc c'est pour ça que je suis très dubitatif quant à une éventuelle équipe de la Ligue National à Québec à court, moyen et même long terme» a-t-il ajouté.

L'expert en marketing est aussi inquiet pour TVA Sports alors que le modèle d'affaire de la consommation sportive change très rapidement et que les droits de diffusion des matchs de la LNH ont été payé très cher par cette entreprise.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 7 mars 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 3 ans

11:37

6234

Réjean Tremblay tire à boulets rouges sur l'organisation du Canadien!
Publié il y a 12 mois

27912

Au lendemain de la journée limite des transactions dans la LNH, le chroniqueur vedette du journal de Montréal a critiqué vertement la direction du Canadien pour ne pas avoir bougé et entamé une reconstruction comme les Rangers de New-York par exemple.

Réjean déplore l'attitude de l'organisation entre autre leur département de communications qui est trop contrôlant à son goût. «Ce que je trouve vraiment pathétique...ils ont cessé d'être aimable...tu sais-tu quoi, il y a beaucoup de monde qui espéraient et qui attendent encore le retour des Nordiques juste pour forcer le Canadien à redevenir aimable» a dit le journaliste.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X à Québec dans l'émission Maurais Live avec Dominic Maurais et Jean-Christophe «Jean-Clôde» Ouellet et Dan Gravel le 27 février 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 4 ans

15:13

1626

«Je ne suis pas un anti-montréalais, je suis un anti-médias montréalais»  —Jeff Fillion
Publié il y a environ un an

27852

Ça faisait un bout que Jeff Fillion n'était pas allé à Montréal. De retour à Québec, il a fait une réflexion sur sa visite de la fin-de-semaine au royaume de Valérie Plante.

«Une fois arrivé une l'île c'est honteux» a dit Fillion en décrivant le mauvais état des routes et du fait qu'une de ses filles avait le mal des transports. «À Montréal ça grouille» dit Jeff en disant que si quelqu'un avait une business à Québec, que son expansion passait par Montréal, il dira du même souffle qu'il a toujours aimé Montréal, mais que Montréal lui fait honte parce que c'est l'emblème de la prospérité économique du Québec.

«Quand on est ici à tous les jours [Québec], on vient à se faire endormir par les ¨chansons¨ qui nous sont racontées dans les médias d'ici, on pense que la terre roule alentour de Québec. Québec c'est un gros Trois-Rivières, c'est un gros Saguenay...On se fait beaucoup d'accroire» a dit l'animateur qui dit avoir toujours été «écoeuré» d'entendre que Jeff Fillion, et que la radio de Québec et que les gens de Québec avaient de la haine pour Montréal: «c'est peut-être relié à l'histoire des Nordiques, mas ça on peut en revenir, ils sont partis depuis 1995» a dit Fillion.

«On a besoin d'avoir un emblème économique puissant à montrer au reste du monde» a ajouté l'animateur: «Il faut passer le message qu'il se passe quelque chose de gros au Québec...puis ça peut pas venir de Sherbrooke, Trois-Rivières ou Québec».

«On va tous s'enrichir de voir Montréal rouler sur l'or. Il faut arrêter de faire des guerres de clocher» a conclut Fillion qui a dit que s'il va moins à Montréal, c'est que Montréal lui fait mal.

Entendu sur JeffFillion.com avec Jeff Fillion, Doom et Gerry le 13 février 2018.


RPRE RPRE
Membre depuis il y a plus de 3 ans

13:46

480

logo radioego

radioego.com