Résultat pour: #États-Unis

Beaucoup le soupçonnait...on en aurait maintenant la confirmation! Nous ne sommes pas seuls!
Publié il y a plus d'un an

27682

Ce serait maintenant officiel, un programme dédié à l’étude des OVNIS aurait été mis en place par le Pentagone aux États-Unis de 2007 à 2012. C'est ce qu'on a pu apprendre dans un article élaboré du New-York Times cette semaine. Un vidéo a été dévoilé cette semaine dans les médias, filmé par un avion de l’armée en 2004, montrant une sorte d’objet volant dont les analystes n’ont pu déterminer l’origine.

Vincent Dessureault, spécialiste des «affaires étranges», a fait un résumé de ces derniers événements qui redonnent de l’espoir à ceux qui croient que nous ne sommes pas tout seul dans l’univers.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l’émission «Gravel dans le retour» avec Vince Cauchon, Véronique Bergeron et Laurence Gagnon le 18 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

13:55

437

Juste pour rire devrait-il être enquêté pour trouver qui savait quoi dans la boîte?
Publié il y a plus d'un an

27648

Suite aux allégations d’inconduites sexuelles qui ont touché Gilbert Rozon, le grand patron du groupe Juste pour rire cette automne, la question se pose: Qui savait quoi dans l’organisation?

Avec un chiffre d’affaire de 124 millions et 110 employés permanents, il y a en effet surement de monde qui aurait pu être témoin et dénoncer quelque chose au cours de années. Patrick Lagacé, invité de Paul Arcand ce matin au 98,5 FM à Montréal, a fait un parallèle avec UBER aux États-Unis qui a fait face à une situation semblable. «Il y a eu des accusations contre la compagnie UBER, d’un climat qui facilitait le harcèlement sexuel, et aussi la discrimination envers les travailleuses femmes. Et quand le scandal a éclaté, on a mandaté l’ancien producteur de la justice chez Obama, Éric Holder, pour enquêter sur les pratiques à l’interne. Holder a interviewé 200 personnes chez UBER. Il a produit un rapport qui a mené entre autres à des suspensions, des congédiements et à l’exil du PDG de UBER…à quant l’équivalent pour Juste pour rire?» s’est demandé le chroniqueur de La Presse.

Arcand pour sa part a plutôt été d’accord avec l’approche de Lagacé: «C’est pas un dépanneur là Juste pour rire, normalement, une entreprise de cette taille qui se respecte a un conseil d’administration, a un service de ressources humaines et une politique» a dit l’animateur qui a posé une question très clair: «Les soeurs Rozon faisaient quoi quand leur frère tripatouillait des jeunes femmes? Puis tu vas me faire croire toi que personne était au courant dans la boîte?» A dit Arcand, faisant référence à Lucie et Luce Rozon, les deux soeurs jumelles de Gilbert qui gravitent dans les hautes sphères du groupe depuis de nombreuses années.

Alors, oui ou non à une enquête externe sur l'organisation pour enfin faire le ménage pour de bons?

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 11 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

05:19

244

Suite à de nombreuses plaintes, un des personnages des Simpsons pourrait disparaître!
Publié il y a plus d'un an

27627

Dans l’émission du matin de Sylvain Bouchard au FM93, on a parlé du scandale qui plane présentement sur la populaire émission Les Simpsons qui divertit chaque semaine des millions d’auditeurs depuis 29 ans à la télévision partout à travers le monde.

Ce n'est pas la première polémique qui vise Les Simpson, mais celle-ci est en train de prendre de l'ampleur aux États-Unis. Elle vise un personnage historique de la série: Apu Nahasapeemapetilon, ou tout simplement «Apu», l'épicier indien propriétaire du Kwik-E-Mart, dont la première apparition dans les Simpson remonte à l'épisode 8 en 1990.

Beaucoup veulent voir changer et évoluer celui qu'ils considèrent comme une caricature raciste véhiculant les clichés sur les Indo-Américains. C'est ce qu'explique le documentaire The Problem Wiith Apu, sorti à la mi-novembre aux États-Unis qui continue de faire du bruit plusieurs semaines après sa sortie.

«Plutôt que de perdre mon énergie à tenter de faire disparaître Apu des écrans, je préfère choisir d'écrire et créer un personnage pluridimensionnel qui reflète notre éducation, nos familles, nos vies» a précisé le réalisateur du documentaire Hari Kondabolu au Huff Post. Pas question donc de faire disparaître Apu. Mais plutôt de le faire devenir un Indo-Américain plus moderne, sans accent forcé, qui ne véhicule pas de clichés, plus intégré à la société américaine. Ce qui serait une vraie (r)évolution dans les Simpson.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard, Jean-Simon Bui et Élizabeth Crête le 5 décembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

14:22

212

Couteau permis en avion: «Le monde sont pas fous à temps plein, ils savent bien qu'il y a un deal avec une communauté religieuse» —Régis Labeaume
Publié il y a plus d'un an

27589

En visite à Montréal cette semaine, Régis Labeaume s’est arrêté au micro de l’émission de Paul Arcand pour parler de différents sujets qui ont marqué les dernières semaines dont sa ré-élection, les radios de Québec, le traffic grandissant dans sa ville, le retour des Nordiques, les couteaux dans les avions, Donald Trump etc…

Rappelons que Transports Canada a annoncé il y a deux semaines, qu’elle modifiait sa liste des articles interdits pour les passagers en avions (en vigueur le lundi 27 novembre). L’agence fédérale autorisera ainsi les petites lames de couteau de six centimètres ou moins pour les vols au Canada. Cela inclut les petits ciseaux et les petits couteaux suisses. Les lames de ce genre demeureront toutefois interdites pour les vols en direction des États-Unis.

Cette nouvelle n’a cessé depuis de créer des remous autant dans la population que dans le monde politique. Le maire de Québec, Régis Labeaume, a été amené à se prononcer sur le sujet lors d’un entretient avec Paul Arcand jeudi matin au 98,5 FM. Il n’a pas hésité du tout à donner une réponse qui laissait peu de place à l’interprétation: «Moi je pense que ça pas de bon sens...je veux bien respecter toutes les religions, mais je pense ça marche pas. :Le problème là-dedans, c’est quand les gouvernements posent des gestes comme ça, ils créent de la désaffection. Le niveau de confiance envers les gouvernements baissent à chaque fois, parce que le monde est pas fou, ils savent bien que ce qu’il y a en arrière de ça est un espèce de deal avec certaines communautés canadiennes, pis je respecte les communautés canadiennes qui demandent à ce qu’on respecte leurs religions, mais la religion peut pas l’emporter sur tout, parce qu’on a vu ça dans le passée quand la religion l’emportait sur des principes fondamentaux dans une communauté, dans une société, ce que ça donnait. Alors c’est juste que quand on fait ça, on diminue la confiance collective envers les gouvernements, et ça c’est mauvais, c’est extrêmement mauvais, pis après ça on se demande pourquoi les gens sont cynique t'sé…» a dit le maire qui a ensuite répété clairement ce qu’il pensait de la décision du ministre des Transports Marc Garneau: «Le monde est pas fou à temps plein, ils savent bien qu’il y a un deal avec une communauté religieuse, alors ça me désarme à chaque fois moi ces affaires-là…les politiciens sont de même, on dirait qu’ils ne veulent pas perdre un vote. Un moment donné il faut que tu acceptes dans la vie de perdre des votes, c’est de même, parce que tu as des principes fondamentaux, puis si ces principes fondamentaux là te font perdre des votes, ben c’est ça gouverner» a dit le maire, manifestement en total désaccord avec la décision du gouvernement fédéral.

Puis Labeaume a terminé avec un exemple très concret de la réalité que la population vivait en prenant un vol d’avion de nos jours: «Je peux pas être d’accord avec ça, moi quand je prend l’avion puis on me dit que mon tube de pâte à dents a plus que 100 millilitres puis que je le met dans la poubelle, je comprend, je suis les règles, je suis en maudit, faut que je m’achète de la pâte à dents en arrivant là-bas, tu sais. Mais là un couteau, je sais pas, je comprend pas là…»

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 23 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

01:58

310

L'historique du Black Friday (Vendredi fou) avec Luc Dupont
Publié il y a plus d'un an

27588

Luc Dupont, professeur de communication à l’Université d’Ottawa et spécialiste en marketing était en entrevue avec Ève-Marie Lortie au FM93 pour parler de l’origine du Black friday, cette immense fête du magasinage reliée aux congés du Thanksgiving (Action de grâce) aux États-Unis. Au Québec, on a récupéré cette fête du magasinage pour appeler ça le Vendredi fou. Malgré que ce ne soit pas un congé ferlé ici, on peut remarquer un traffic plus lourd lors de cette journée toujours dans le même but; envahir les magasins à la recherche de rabais annoncés à grands coups de publicités dans les journaux et sur le web pour inviter la population à économiser à l’unisson.

Voici 10 citations du passage de Luc Dupont au FM93 pour parler du «Black Friday» (Vendredi fou):

1- «Il n’y a personne qui appelle ça exactement de la même manière… j’ai entendu Vendredi fou, Vendredi noir puis Black Friday…ce que ça nous rappelle est qu'on est au début de quelque chose au Québec…C’est comme si on avait pas encore arrêté au fond l’expression officiel…ça nous rappelle que c’est pas une fête d’ici»

2- «C’est une fête qu’on a fini par incorporer…entre autre à cause de Amazon parce qu'avec Amazon il n’y a pas de frontière...»

3- «On parle d’à peu près un million de personne qui vont se déplacer au moins dans les centres commerciaux aujourd’hui (vendredi) au Canada, c’est quand même pas si mal pour une fête qui vient tout juste d’arriver…»

4- «Dans le cas du Black friday, l’histoire n’est pas facile parce qu’il n’y a pas deux personnes qui ont la même version…la plus récente serait que le comptable anciennement tenait ses livres, tant qu’on était dans le déficit on écrivait en rouge, puis un moment donné on tombait dans le profit, et là tu changeais de crayon, tu allais chercher ton crayon noir...»

5- «Aux États-Unis hier (jeudi) il y a 50 millions de personnes qui se sont déplacées...»

6- «Au Québec… on a pas ce congé là officiel, nous il est plus tôt… parce qu’à l’origine l’Action de grâce, c’était pour fêter la fin des récoltes et aux États-Unis, ils sont plus au sud donc c’est un petit peu plus tard…Mais je soupçonne qu’un jour on essaiera de s’ajuster»

7- «Macy’s va faire la première parade de la Thanksgiving en 1923, et ce sera la première entreprise à inventer les prix fixes dans les magasins…avant tous les prix étaient négociés en fonction du salaire»

8- «Le marketing joue un rôle important pour ces journées. Est-ce qu’il y a autant de rabais qu’on le pense? La réponse courte se serait non. Est-ce qu’il y a des rabais importants? La réponse courte se serait oui!»

9- «Le Cyber monday a été inventé par Amazon pour répondre au phénomène naturel des consommateurs qui s’étaient découragés du trop grand achalandage du Black friday et qui ont fait leurs achats le lundi suivant en ligne…on a vendu pour plus de trois milliards de dollars de marchandises l’an passé lors de cette journée seulement sur Internet!»

10- «En marketing tu as toujours besoin d’un moment ou tu prends le sifflet et tu siffles de toutes tes forces et tu dis là, la course commence! Go!»

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Le Retour du FM93» avec Ève-Marie Lortie le 24 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

17:48

153

Couteaux dans les avions, la CAQ dit non! «On risque de compliquer des vols vers les États-Unis»
Publié il y a plus d'un an

27582

Rappelons que Transports Canada a annoncé, il y a deux semaines, qu’elle modifiait sa liste des articles interdits pour les passagers en avions (en vigueur le lundi 27 novembre). L’agence fédérale autorisera ainsi les petites lames de couteau de six centimètres ou moins pour se conformer aux pratiques internationales. Cela inclut les petits ciseaux et les petits couteaux suisses. Les lames de ce genre demeureront toutefois interdites pour les vols en direction des États-Unis.

Cette nouvelle a bien sur créée des remous autant dans la population que dans le monde politique si bien que la CAQ a décidé de présenter une motion à l’Assemblée Nationale sur le sujet, via le porte parole en matière de transport Benoît Charrette qui était avec Paul Houde au 98,5 FM hier pour expliquer la nature de la motion.

«Pour notre part, il n’y a aucune considération religieuse dans notre prise de position, c’est une stricte préoccupation de sécurité» a dit Charrette: «Six centimètres, ce n’est pas rien, si on ajoute à ça le manche, on parle d’une arme qui peut être très offensive et menaçante à même un vol commerciale» a-t-il ajouté. Pour expliquer davantage sa positon, le porte parole de la CAQ a parlé de la situation géographique du Canada: «On vit avec un marché extrêmement intégré au niveau du transport aérien. Les États-Unis se refusent d’aller dans cette voie-là. Donc on risque de compliquer peut-être aussi des vols vers les États-Unis ultimement, c’est une décision qui s’explique mal»

Soulignons que mise à part les députés de Québec Solidaire, tous les autres députés de l’Assemblée Nationale ont appuyé la motion.

Entendu dans Le Québec Maintenant avec Paul Houde au 98,5 FM Montréal. Le 22 novembre 2017. (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

04:46

92

Couteaux permis dans les avions: «Marc est allé dans l'espace, malheureusement il y est resté...y'est vraiment space »  —Doc Mailloux
Publié il y a plus d'un an

27575

«La commission PM» met en vedette quotidiennement dans l’émission de Catherine Gaudreault au 106,9 FM en Mauricie le Doc Pierre Mailloux et l’animateur du midi Robert Pilotte. Le sujet de ce matin était bien sur le fameux celui qu'on a tous vu passer dans les médias depuis quelques heures sur les lames de 6 pouces ou moins qui seront bientôt autorisées dans les avions au Canada, tel qu’annoncé par le ministre fédéral des transports Marc Garneau, Les trois animateurs en ont eu très long à dire sur cette annonce.

«Est-ce qu’on est les seules à être outrés de ça? Parce qu’on est tellement dans cette politique là d’ouverture, Justin Trudeau, le multiculturalisme» s’est demandé l’animatrice Catherine Gaudreault. «Nous on a la désagréable caractéristique d’être des canadiens français, mais dans le reste du Canada là, y’a pu rien, à part les canadiens français hors Québec là, ¨canadien anglais¨ c’est rien ça…Ce n’est pas une entité, c’est pas une nationalité» a dit le Doc Mailloux qui a de plus rajouté: «Au Canada, tu as deux nations fondatrices: Tu as les autochtones, et tu as les canadiens français, ils se sont mêlés entre eux, ils se sont métissés. Mais le reste du Canada là, c’est n’importe quoi»

Voici 10 remarques percutantes relatées à ce sujet dans la «Commission PM» ce matin:

CG: Catherine Gaudreault

RP: Robert Pilotte

DM: Doc Mailloux

1- CG: «Quand on dit ben non c’est pas un accommodement religieux, tout ça a un lien avec le fait que la religion sikh, les gens portent le kirpan qui est un couteau, arrêtez-moi ça là…»

2- RP et DM: «Il faut qu’ils portent 4 ou 5 symboles religieux, ça leur prend le turban, le petit couteau, les cheveux longs, la barbe, des bijoux, des bling-bling»

3- DM: «Il nous prend pour des imbéciles, Marc est allé dans l’espace, malheureusement, il y est resté.»

4- DM: «Je crois qu’il est profondément naïf cet individu là, il comprend pas, il est vraiment space»

5- RP: «Vous avez peut-être au bureau cet espèce de petit exacto, qui sert à ouvrir des enlevoppes, la lame est 2 centimètres et demie…tu peux quasiment décapiter quelqu’un avec ça»

6- DM: «On a permis le port du turban dans la Gendarmerie Royale il y a 20-25 ans, depuis, on permet aux sikhs de s’afficher ouvertement dans leur religion…dans les services gouvernementaux»

7- DM: «On dit aux sikhs débarquez et recréez-vous une ¨sikherie¨ dans notre pays…c’est ça, et là on récolte ça»

8- DM: «On a un sikh ministre de La défense, on a un autre sikh ministre des relations internationales… et on a le nouveau chef du NPD qui est sikh affiché pratiquant…on s’en va ou avec ça?»

9- CG: «Mais tu pourras pas passer par les États-Unis, où c’est beaucoup plus sévère. Quand vous passez aux douanes vous enlevez vos chaussures, pis eux-autres il y en aura pas là des lames à moins de 6 centimètres…»

10- DM: «Marc fait son ouvert d’esprit, c’est une vison politique du fonctionnement sociale. »

Entendu dans Que la Mauricie se lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie. Le 21 novembre 2017. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

08:11

1265

«Je pense qu’on devrait être fiers d’être capable de regarder aux États-Unis et dire, hey, ce n’est vraiment pas nous...et de saisir l'opportunité»
Publié il y a plus d'un an

27332

Dans Puisqu’il faut se lever, Paul Arcand discute avec Mitch Garber, président du Cirque du Soleil, de l’économie américaine et de la situation des Américains sous l’ère Trump versus les Canadiens. Entendu au 98,5 FM, Puisqu’il faut se lever. COGECO MEDIA. 18 octobre 2017.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

03:49

70

«C’est une attaque sur les 200 000 travailleurs de l’industrie aérospatiale (…) les 300 PME du côté du Québec et de l'Ontario»
Publié il y a plus d'un an

27166

Dans Puisqu’il faut se lever, Paul Arcand discute de la décision des États-Unis d'imposer des droits antidumping de 220% à Bombardier avec le ministre fédéral du commerce international François-Philippe Champagne. Entendu au 98,5 FM, Puisqu’il faut se lever. COGECO MEDIA. 27 septembre 2017.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

07:39

195

Le vice-président américain critique envers le système de santé canadien
Publié il y a plus d'un an

27153

En entrevue au Dave Stieren Show le 21 septembre dernier à la station KFQD à Anchorage en Alaska, le vice-président américain Mike Pence a été plutôt critique envers le système de santé actuel canadien: «Vous savez, entre où je suis à Washington et l'Alaska, il y a un endroit appelé le Canada. Je n'ai probablement pas besoin de rappeler aux gens de l'Alaska les lacunes d'un système de santé nationalisé, parce que c'est notre voisin, et on en voit les résultats tous les jours», a-t-il dit. Rappelons que Les républicains tentent avec beaucoup de difficulté de faire passer leur projet de loi qui abrogerait l'Obamacare avant une date limite procédurale plus tard ce mois-ci. Le vice-président a prévenu que si la réforme n'était pas adoptée, les États-Unis seraient en voie d'avoir un système de santé semblable au Canada.


Radio EGO Radio EGO
Membre depuis il y a environ 11 ans

04:54

67

logo radioego

radioego.com