Result for: #plan b

Projet de transport en commun à Québec: «C'est Labeaume qui va faire que ça marchera pas»  —Sylvain Bouchard
Published over 1 year

27943

Sans être contre le nouveau projet de transport en commun décrit dans le Journal de Québec en fin-de-semaine, Sylvain Bouchard du FM93 a mis un gros doute sur la réalisation de celui-ci.

Le projet s'enligne pour être un mélange de SRB-Métro-Tramway et l'animateur a expliqué pourquoi ce projet ne se fera pas selon lui: «Je suis ouvert, mais il y a un problème majeur, je vous annonce tout de suite que ça ne se fera pas, ce projet-là va mourir les amis, deux mots: Régis Labeaume» a dit l'animateur qui a ajouté le premier magistrat de la ville est arrogant et méprisant en ne vendant pas son projet notamment dans les médias comme il l'a fait avec le Centre Vidéotron. «Son arrogance et son mépris va faire qu'il va se planter encore une fois» a dit Bouchard qui lui a toutefois ouvert la porte si jamais le Labeaume modifiait son approche face à la radio tout en rappelant la poursuite bâillon que la station a reçu de la part de la mairie il y a quelques temps.«Tout ce qu'on va entendre se sont les détracteurs du projet» a dit Bouchard, expliquant la résultante du refus de Labeaume de se présenter dans les stations de radio parlée de Québec.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard, Jean-Simon Bui et Élisabeth Crête le 5 mars 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Member since over 4 years

19:27

158

On sait maintenant qui animera le Gala Artis en 2018!
Published over 1 year

27891

Alors que c'est Guy Jodoin qui animait les deux dernières éditions, voici que le Gala Artis souhaite peut-être rejoindre une plus jeune génération en choisissant à sa barre un couple qui fait partit de la relève en terme d'animation au Québec.

C'est donc Marie-Pier Morin et Jean-Philippe Dion qui passeront du tapis rouge à l'animation du Gala qui sera présenté en mai prochain. Dion en a fait l'annonce sur les ondes de Rythme FM, la station ou il anime une quotidienne le midi avec Mitsou. C'est ce matin qu'il a décidé de dévoiler la nouvelle avec Stéphane Bellavance et Marie-Ève Janvier et on pouvait sentir la nervosité dans sa voix.

«J'étais pas capable de descendre les escaliers pour venir dans ma cuisine à matin, je marchais comme un canard» a avoué l'animateur qui a ne cachait pas sa nervosité en disant qu'il avait prévu animer un jour un gala dans sa carrière, mais que c'était dans un plan de 10 ans. «Honnêtement j'en reviens pas d'animer le Gala Artis» a dit l'animateur d'Accès illimité qui a admis avoir enregistré le Gala étant jeune dans le but de le ré-écouter trois fois.

Jean-Philippe a dit vouloir avec Marie-Pier Morin insuffler un air de jeunesse à la soirée qui sera présenté le 13 mai prochain.

Entendu dans Bonjour Montréal avec Marie-Ève Janvier, Valérie Lebeuf, Philippe Pépin et Stéphane Bellavance à Rythme FM le 21 février 2018.


RYTHME_FM RYTHME_FM
Member since over 3 years

04:21

796

Une première victoire chez les pros pour Steve "The Boss" Bossé
Published over 1 year

27890

Steve "The Boss" Bossé n'a pas raté son entrée en boxe professionnelle au Gala organisé par le Groupe Yvon Michel le 15 février dernier. Disposant du Bolivien Julio Cuellar Cabrera, à qu'il il concédait une trentaine de livres, c'est au deuxième round que les lumières se sont éteintes, après une première chute au plancher pour Cabrera dans le premier round.

"The Boss" a rejoint les studios d'En Direct de Nulle Part pour discuter de sa victoire et célébrer avec Coach Rankine.

Démarrant en quelque sorte à sa troisième carrière, cumulant plus de 300 combats au hockey, avec une fiche de 12-2-0 incluant 9 KO en MMA et de 2-1-0 en UFC, l'ancien homme fort de la LNAH nous fait part de la suite des chose pour lui en ce qui concerne son arrivée dans le Noble Art.

Discussion à bâtons rompus au cours de laquelle "The Boss" nous parle de son expérience, compare les 3 arts de combat qu'il a pratiqué et plus encore !


PRODUCTIONS PODCASSE PRODUCTIONS PODCASSE
Member since almost 2 years

14:01

37

«Je ne suis pas un anti-montréalais, je suis un anti-médias montréalais»  —Jeff Fillion
Published over 1 year

27852

Ça faisait un bout que Jeff Fillion n'était pas allé à Montréal. De retour à Québec, il a fait une réflexion sur sa visite de la fin-de-semaine au royaume de Valérie Plante.

«Une fois arrivé une l'île c'est honteux» a dit Fillion en décrivant le mauvais état des routes et du fait qu'une de ses filles avait le mal des transports. «À Montréal ça grouille» dit Jeff en disant que si quelqu'un avait une business à Québec, que son expansion passait par Montréal, il dira du même souffle qu'il a toujours aimé Montréal, mais que Montréal lui fait honte parce que c'est l'emblème de la prospérité économique du Québec.

«Quand on est ici à tous les jours [Québec], on vient à se faire endormir par les ¨chansons¨ qui nous sont racontées dans les médias d'ici, on pense que la terre roule alentour de Québec. Québec c'est un gros Trois-Rivières, c'est un gros Saguenay...On se fait beaucoup d'accroire» a dit l'animateur qui dit avoir toujours été «écoeuré» d'entendre que Jeff Fillion, et que la radio de Québec et que les gens de Québec avaient de la haine pour Montréal: «c'est peut-être relié à l'histoire des Nordiques, mas ça on peut en revenir, ils sont partis depuis 1995» a dit Fillion.

«On a besoin d'avoir un emblème économique puissant à montrer au reste du monde» a ajouté l'animateur: «Il faut passer le message qu'il se passe quelque chose de gros au Québec...puis ça peut pas venir de Sherbrooke, Trois-Rivières ou Québec».

«On va tous s'enrichir de voir Montréal rouler sur l'or. Il faut arrêter de faire des guerres de clocher» a conclut Fillion qui a dit que s'il va moins à Montréal, c'est que Montréal lui fait mal.

Entendu sur JeffFillion.com avec Jeff Fillion, Doom et Gerry le 13 février 2018.


RPRE RPRE
Member since almost 4 years

13:46

487

Pacioretty contre Ryan McDonagh? Martin Mcguire parle du «magasinage» récent du CH
Published over 1 year

27819

Sur les ondes de CKOI ce matin, Martin McGuire, descripteur des matchs du Canadien à la radio, a parlé de ce qu'il a vu et entendu en fin-de-semaine sur des joueurs qui pourraient changer d'équipes alors que des rumeurs d'échanges planent entre les murs du Centre Bell.

On sait que Marc Bergevin est activement à la recherche soit d'un joueur de centre ou encore d'un défenseur: «Il y a trois équipes qui ont envoyé chacun deux représentants pour les deux matchs de la fin-de-semaine...les Blue Jackets de Columbus, les Flames de Calgary et les Coyotes de l'Arizona» a avoué McGuire qui du haut de la galerie de Presse peut remarquer bien des vas et viens au Centre Bell. «Les Flames de Calgary est probablement l'équipe qui envoie le plus de monde aux matchs du Canadien...du côté des Blues Jackets on sait que le défenseur [Jack] Johnson est disponible...Dans le cas de l'Arizona, c'est Oliver Ekman-Larsson qui est le marché...ça pourrait être le défenseur gaucher pour jouer avec Shea Weber» a analysé McGuire.

Puis, le descripteur a aussi dévoilé qu'un ancien premier choix du CH en 2007 (12e au total) pourrait renouer avec l'équipe qui l'a repêché et des rumeurs disent que Max Pacioretty pourrait être séduisant en retour. «Les Rangers seraient disposés à écouter des offres pour Ryan McDonagh» a dit McGuire qui dit sentir que Marc Bergevin est en train de «faire bouger le marché».

Entendu à CKOI 96,9 FM dans Debout les comiques avec Martin Cloutier, Tammy Verge et Patrice Bélanger. (COGECO) le 5 février 2018.


CKOI969RE CKOI969RE
Member since over 4 years

02:57

388

Ciccone charge Julien: «Le gars est en train de se faire tuer, puis toé tu me parles de ton jeu de puissance?»
Published over 1 year

27797

En soulignant la passivité de Tomas Plekanec pour aller défendre Paul Byron, à la suite d'un double-échec dans le dos de la part du défenseur des Blues de Saint Louis Colton Parayko cette semaine, Enrico Ciccone a pété les plombs sur l'entraineur Claude Julien qui, en point de presse, à plutôt expliqué qu'à ce moment du match, il était plus important de conserver un avantage numérique.

«Le gars est en train de se faire tuer, puis toé tu me parles de ton jeu de puissance?» a crié Enrico Ciccone, un ancien dur à cuire de la LNH et maintenant co-animateur à l'émission du matin au 91.9 SPORTS à Montréal qui a fait un reality check au coach du Canadien. «Heille Claude, t'es 28e, t'as pu de chance de faire les séries, pis t'as peur de perdre un jeu de puissance...t'es-tu sérieux là?...Il défend le joueur qui a pas défendu l'autre qui s'est fait planter dans bande...Coudonc sur quelle planète qu'il vit Claude Julien à matin?». a vociféré Ciccone avec qui il est difficile d'être en désaccord sur ce point.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone.

Le 1 février 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since about 4 years

04:15

1562

Le plan de Marc Bergevin vous est révélé !
Published over 1 year

27791

Des chiffres sur le CH qui font peur...et clarifient les choses !


Radio B-52 Radio B-52
Member since about 3 years

09:09

198

Ken Pereira encense Trump et ridiculise Nadeau-Dubois et Valérie Plante à la radio.
Published over 1 year

27787

Ancien directeur du local 1981 de la FTQ-Construction, Ken Pereira s'était «mis sur la map» avec ses révélations sur les dépenses faramineuses de l'ancien directeur général de la FTQ-Construction, Jocelyn Dupuis. Après avoir vécu l'exil forcé. Il a offert des conférences récemment l'ex-entrepreneur Lino Zambito sur l'engagement citoyen et la lutte à la corruption. 

Ce matin, il a effectué une chronique improvisée à CHOI Radio X à l'émission Maurais Live, et son passage fut spectaculaire, teinté de punch lines frappant l'imaginaire. Il s'en est pris aux figures populaires de la gauche; Obama, Nadeau-Dubois, Patrick Lagacé et Valérie Plante ont fait partie de ses cibles.

Voici quelques-une de ses remarques:

«Trump est l'espoir que l'Amérique a perdu avec Obama»

«Obama fut un des plus pire Président que les États-Unis ont connu»

«C'est Obama qui a créé Trump...il a menti aux Américains»

«Trump parle sur Twitter à la population directement, c'est comme si les journalistes avaient perdu un peu de leurs pouvoirs»

«Gabriel Nadeau-Dubois, son logo je le regarde, je pensais que ça a allait être un farfadet, une licorne puis un arc-en-ciel»

«[Nadeau-Dubois] son héros c'est Karl Marx, j'ai vu une couple de ses citations, une de ces citations c'est: il n'y a qu'une seule façon de tuer le capitalisme, des impôts, des impôts et toujours plus d'impôts, eux autres ce monde-là ils pensent que tout est gratuit, mais comment il va payer, comment que tu vas faire pour faire tout ça gratuit, tout beau toute rose, un moment donné tu vas faire comme Valérie Plante, elle nous invente des histoires, une autre gauchiste folle, qui invente des histoires puis après ça elle nous taxe...,»

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X à Québec dans l'émission Maurais Live avec Dominic Maurais et Jean-Christophe «Jean-Clôde» Ouellet et Dan Gravel le 30 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Member since over 4 years

07:57

643

Entrevue intégrale d'Angela Price avec Jean-Charles Lajoie au 91.9 SPORTS
Published over 1 year

27770

L'animateur du retour au 91.9 SPORTS, Jean-Charles Lajoie, a réservé une belle surprise à ses auditeurs cet après-midi alors qu'il a offert une entrevue qu'il a réalisé avec la femme de Carey Price; Angela.

L'épouse du #31 du tricolore ne s'était pas adressée aux médias lors de la mini tempête à l'automne alors que des rumeurs laissaient planer que les mauvaises performances de son mari Carey pourraient être directement reliées à des problèmes matrimoniale. Angela avait alors pris la peine de mentionner sur son compte Instagram qu'ils n'avaient pas l'intention de divorcer et qu'elle trouvait toutefois les rumeurs sur leur cas très divertissantes.

Angela a d'abord parlé de son implication comme ambassadrice du club des petits déjeuners (the breakfast club of Canada). Elle a répondu que c'était important pour eux de redonner à la communauté et que cette organisation était parfaite pour le type d'implication qu'ils voulaient offrir.

Est-ce difficile d'être la femme de Carey Price quand il a de moins bonnes performances, comme cette année? A demandé l'animateur. Là-dessus, Angela a répondu qu'avoir eu un enfant aide les aide à se concentrer sur la vie de famille dans des moments difficiles. Elle a aussi avoué que quand Carey était plus jeune, son rendement sur la glace l'affectait davantage que maintenant ou il a appris à laisser ses problèmes au Centre Bell au lieu de les ramener à la maison.

Puis, JC a demandé a Mme Price si ils ont réfléchi longuement avant d'accepter l'offre de contrat de 8 ans du Canadien l'été passée. «Oui, on en a parlé longuement» a-t-elle avoué. «On savait que la fin de son contrat arrivait bientôt à échéance, et on s'est demandé si on voulait rester à Montréal pour élever notre famille, ou si on devait penser aller à une autre équipe. Mais au final, le coeur de Carey a toujours été à Montréal, et c'était inévitable de signer à nouveau à Montréal. Mais oui, on y a réfléchi quand même pas mal.»

«Nous sommes chanceux que Carey ait cet opportunité de passer toute sa carrière dans la même équipe parce que peu de joueur réussisse cet exploit de nos jours. Montréal est notre maison maintenant, ça fait longtemps que nous sommes ici et nous sommes excités de rester pour 9 autres années.» a dit le jeune femme originaire de Washington aux États-Unis.

Puis, l'animateur du retour au 91.9 SPORTS lui a demandé si elle avait trouvé difficile d'entendre les rumeurs de l'automne dernier qui planaient sur Carey et sur son couple. Angela a répondu «pas du tout, en vivant à Montréal depuis longtemps, nous sommes habitués à ça et on a trouvé ça plus drôle qu'autres choses»

Le prochain sujet abordé par Jean-Charles fut l'arrivée dans la vie du couple du nutritionniste Jean-François Gaudreau, conseillé par Angela à Carey, ce qui a contribué en quelque sorte è relancer la saison da Price, accablé par un syndrome de fatigue chronique. Elle a dit qu'elle était très satisfaite du travail de «JF» et qu'il avait changé sa vie et qu'il était en voie de faire la même chose avec Carey,

Question finale de Lajoie: «Souhaite-elle être la femme du gardien de but qui ramènera la Coupe Stanley à Montréal?» Devinez sa réponse? «J'aimerais plus que tout être cette personne certainement» a-t-elle répondu, sourire dans la voix.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal à l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 25 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since about 4 years

07:01

396

La ville de Montréal met fin aux quotas de contravention... admettant du même coup leurs existences!
Published over 1 year

27755

La ville de Montréal, via sa nouvelle administration, a annoncé qu'elle mettait fin aux quotas de contraventions délivrés par ses policiers. (Ah oui? Ça existait ça?)

Nathalie Goulet, responsable de la sécurité publique au conseil exécutif, a annoncé la bonne nouvelle à Alain Gravel ce matin sur les ondes de la radio de Radio-Canada admettant du même coup que des quotas semblables existaient, ce qui n'avait jamais vraiment été admis publiquement de la part de la mairie montréalaise, quiconque s'y ait trouvé depuis... toujours!

Mais comme toute bonne nouvelle...

«C'est un système qui existait, ça faisait partit des critères de l'évaluation de la performance des cadres policiers, que l'atteinte de certains nombres de contraventions, de constats d'infractions, pouvait atteindre jusqu'à 8% du salaire d'un cadre» a admis la haute fonctionnaire de la ville. Alain Gravel a été aussi surpris que nous et vous d'apprendre l'existence d'un système qui «obligeait» des fonctionnaires à donner une certaine quantité de constats d'infractions pour arrondir leur fin de mois. Goulet a expliqué que son parti avait fait un engagement électorale d'éliminer cette procédure: «Pour nous, la responsabilité des policiers, leur mission première, c'est d'assurer l'ordre publique, de protéger les montréalaises et montréalais et non pas de piéger les cyclistes et les automobilistes dans la circulation

«Est-ce que ça veut dire des revenus en moins dans les coffres de la ville?» a demandé très logiquement Gravel: «pas nécessairement» a avoué la représentante de l'administration Plante-Dorais, qui pense être en mesure de recueillir 12 millions supplémentaires cette année en revenus provenant justement des constats d'infraction. Mme Goulet n'a pas pu donner de réponse précise sur comment la ville allait réussir l'exploit de récupérer plus d'argent sur les contraventions en éliminant des incitatifs pour en donner de la part de son personnel jusqu'à ce qu'elle laisse la porte grande ouverte à l'addition de photos radars sur le territoire de la ville. Rien ne se perd, rien ne se créer, comme dise les grands penseurs...

Donc fini les quotas mais bienvenue les photos radars à Montréal! Voilà comment semble s'aligner la nouvelle administration de la métropole pour réussir à garnir ses coffres pour la prochaine année. Êtes-vous content?

Entendu dans Gravel le matin avec Alain Gravel sur les ondes de Ici Première, la radio parlée de Radio-Canada (Montréal). Le 22 janvier 2018. (COGECO).


IciRE IciRE
Member since almost 4 years

05:31

46

logo radioego

radioego.com