Result for: #tout le monde en parle

Les participants d'OD évacués d'urgence de Bali! Julie Snyder raconte:
Published almost 2 years

27613

La productrice de Occupation Double Bali, Julie Snyder, a expliqué comment les participants d’OD ont du être évacués grace à l’éruption du volcan du mont Agung, situé à environ 75 kilomètres des principales destinations touristiques. Le volcan émet d'épaisses colonnes de fumée grise depuis plusieurs jours et fait craindre une éruption majeure à tout moment.

Snyder a raconté au micro du 98,5 FM à Montréal que des décisions ont du être prises pour protéger les participants qui devaient rester à Bali en temps normal jusqu’au 10 décembre, jour de la finale. «Normalement, ils devaient rester à Bali, parce que nous on avait une maison ou on les cache, donc il reste à Bali et tout ça mais là lundi, quand j’ai vu que l’aéroport était fermé j’ai vraiment comme, j’ai vraiment parler à mon équipe à Marie-Pierre Gaudreau et à toute l’équipe et j’ai dit on les évacuent, on rapatrie tout le monde,, un moment donné ça s’appelle les imprévus dans le budget, mais on va défoncer les imprévus pis on les ramènent parce qu'on est responsable… j’avais trop peur, je me suis dit les plaques tectoniques de l’océan indien ne nous appellerons pas pour nous dire ce qui va se passer… »

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Le Québec Maintenant» avec Paul Houde et Thérèse Parisien le 29 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since over 4 years

08:38

361

Sondage Automne 2017: L'équipe du retour parle des résultats!
Published almost 2 years

27610

Gilles Parent profite de loin des résultats Numéris du sondage de l’automne 2017 dévoilé aujourd’hui alors que le show qu’il pilotait est arrivé au premier rang des émissions les plus écoutées autant à Québec (central) que dans la région élargie (rayonnement total) avec la plus grosse moyenne au quart d’heure dans sa plage horaire du 14-18h. Rappelons que Gilles avait quitté son émission dans la dernière des huit semaines de sondage dû à des allégations d'inconduites sexuelles.

Il est vrai que bien des auditeurs et des compétiteurs attendaient avec impatience le moment ou Gilles allait disséquer les résultats de sondage dévoilés par Numéris deux fois par année dans la région de Québec. Nicolas Lacroix, l’un de collaborateurs de Parent pendant des années à l’antenne en a parlé aujourd’hui en début d’émission avec Ève-Marie Lortie: «Il y a des journées ou on s’ennuie particulièrement de Gilles, aujourd’hui ça va en être une c’est sur sur…Peut importe ce que les gens pensaient de Gilles, même dans la compétition, tout le monde écoutait l’analyse de Gilles parce que c’était possiblement le plus honnête dans la gang…». Des propos corroborés par l’animatrice.

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Le Retour du FM93» avec Ève-Marie Lortie. Nico, Dan Pou le 30 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CJMF933RE CJMF933RE
Member since over 4 years

13:25

184

Les Sénateurs d'Ottawa sont-ils sur le point d'être vendus?
Published almost 2 years

27599

Des rumeurs dans l’entourage de l’équipe de la LNH laisseraient présager que le propriétaire Eugene Melnyk pourrait bientôt se départir de l'organisation. On parle de vendre pour les garder à Ottawa a dit Langevin qui semblait avoir des infos sur le sujet.

Parlant d’information, Martin Leclerc, présent en studio en attendant son segment quotidien à l'antenne, en avait encore plus à dire: «Je veux pas trop vous titiller les gars, mais l’acheteur potentiel des Sénateurs était au lancement hier soir…mais je peux pas en dire plus!» A dit le journaliste en parlant du lancement du livre de Daniel Brière. Leclerc a éteint les rumeurs qui laisseraient sous-entendre que le Cirque du Soleil était dans les acheteurs potentiels: «Vous êtes dans le champs!» A-t-il dit aux deux animateurs tout en ajoutant: «Il y a un homme d’affaire de la région de l’Outaouais qui est sur les rangs, qui tente d’acheter les Sénateurs», «un monsieur de construction» a ajouté Michel Langevin…Ils ont dévoilé aucun nom dans la conversation.

Rappelons qu’il y a un projet de construction d’aréna au centre ville d’Ottawa qui pourrait relancer l’engouement autour de cette concession, alors que l’aventure de l’aréna à Kanata est déjà déclarée comme un échec flagrant pour cette équipe qui a de la difficulté à attirer les foules à tous ces matchs. Il semble que des personnes autour de l’organisation des Sénateurs souhaiteraient ardemment que le propriétaire actuel vende selon Michel Langevin. Son implication omniprésente et parfois maladroite commencerait à tomber sur les nerfs de plusieurs membres qui gravitent autour de l'équipe.

Une autre belle histoire à suivre dans le merveilleux monde de la LNH.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 29 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since about 4 years

02:33

132

Guy A, Richard Z et Alain Lapointe des B.B. parlent du décès de Patrick Bourgeois
Published almost 2 years

27592

Patrick Bourgeois, chanteur des B.B. et père de Ludovick, que le Québec entier a découvert grâce à La Voix, est décédé en fin-de-semaine suite à un cancer du colon qu’il combattait depuis des mois. Catherine Beauchamp, du 98,5 FM à Montréal, a recueilli les propos de personnes qui ont été proches de lui durant sa carrière: Alain Lapointe, un des trois membres des B.B., Richard Z Sirois et Guy A. Lepage se sont exprimés sur la disparition de celui qui aura marqué une génération dans les années ’90.

Voici un résumé de leurs propos:

Alain Lapointe des B.B.:

«Quand on s’est vu la dernière fois, il avait encore espoir qu’on se revoit dans sa nouvelle maison, qui a été finie de bâtir en fin-de-semaine…qu’il n’aura jamais eu l’occasion de voir. Patrick c’était un homme doué, un gars attachant, tout le monde voulait graviter autour de Patrick, il avait cette force là, ce genre d’énergie qui attire les gens. Les mélodies que Patrick faisaient, c’était comme des vers d’oreille tu sais, tu peux pas l’oublier.».

Richard Z. Sirois:

Quand on se voyait, et c’est peut-être pour ça qu’on était ben chum, on parlait pas de ça. Il ne voulait pas parler de sa maladie, il voulait juste parler de la vie. On regardait des films, on parlait de musique, on parlait des Rolling Stones. Il avait juste le goût de parler de la vie et non pas de ce qui le touchait.

Guy A. Lepage:

Je dirais que professionnellement, c’était une vrai rock star. Je me rappelle dans le temps de RBO, nous, fallait sortir par les portes de côté, parce qu'on avait peur de se faire sauter dessus. Mais quand les B.B. sont arrivés, je te dis qu’on est passé deuxième en tabarouette là. Je pense que toutes les femmes qui ont 40 ans aujourd’hui ont découvert la musique du Québec en écoutant les B.B. Je pense qu’il doit même avoir des filles de 40 ans qui ont de la peine aujourd’hui .

En terminant son reportage dans l'émission de Paul Arcand ce matin, la chroniqueuse Catherine Beauchamp a avoué que la musique de Bourgeois et des B.B. avait marqué son adolescence: «C’est venu effectivement me chercher très loin hier» a-t-elle dit visiblement émotive.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 27 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since over 4 years

05:02

376

Claude Legault s'en prend à Geoff Molson: «Va gérer ta bière pis tes immeubles, criss, c'est pas tes affaires le hockey, ça parait là»
Published almost 2 years

27590

L’acteur bien connu des québécois et grand fan du Canadien depuis toujours; Claude Legault, a effectué une attaque en règle contre la haute direction du tricolore alors qu’il était questionné sur l’état actuel de son équipe favorite par Catherine Beauchamp, en plein tapis rouge de la première du film «Junior majeur», film qui traite justement de hockey. Il a offert une réponse franche, inattendue, et surtout non censurée, tellement que la chroniqueuse culturelle et l’animateur de l’émission matinale de fin-de-semaine au 98,5 FM ont du avertir les auditeurs du contenu cru qu’ils s’apprêtaient à leur faire entendre en ce samedi matin habituellement un peu tôt pour ce genre de propos.

Au départ, Legault s’en ai pris au directeur général Marc Bergevin: «J’avais confiance en ce gars-là un moment donné, mais depuis les ¨moves¨ qu’il a fait depuis une année et demie, il a perdu cinq presque six défenseurs de son alignement régulier. Y’a pas signé Markov, un gars qui a passé toute sa vie ici…il l’a laissé partir comme un malpropre. Radulov; on l’avait le gars qui marquait des buts, il l’a laissé partir aussi, pis y’a tout mis son argent sur une ¨christie¨ de paire de pads…» a dit l’acteur faisant référence au contrat de 10 ans de Carey Price signé cet été. «On est foutu pour, je te dirais, au-dessus de dix ans avec ça!» A dit Legault visiblement amer.

Mais l’acteur n’avait pas terminé son analyse. Visiblement désabusé de la performance de son équipe et surtout du mouvement de personnel effectué depuis quelques années. Il s'est alors attaqué à celui qui occupe le poste le plus élevé chez le Canadien: «Le ménage, c’est au deuxième qu’il faut le faire» a-t-il dit: «Puis Molson, avant y’avait un président, il s’est nommé président. Il devrait lâcher ça, parce que je pense qu’il connait rien là dedans. Il devrait mettre un vrai président, avec son directeur gérant, pis s’enlever de d’là.« Puis il a offert un message très direct au au président et chef de la direction du club de hockey des Canadiens de Montréal: Va gérer ta bière pis tes immeubles que t’achète partout là, criss, c’est pas tes affaires le hockey, ça parait là…tout le monde est en tabarnak…on le voyait au début de l’été, on disait ¨quessé¨ qui va arriver avec cette équipe là, ça va être pourrie, et c’est pourrie!» A dit Legault, manifestement en colère!

Wow! On a pas fini d'entendre parler de cette sortie spectaculaire et d'en mesurer les répercussions dans l'imaginaire collectif des nombreux fans du CH qui se reconnaitront possiblement en masse dans la montée verbale de cet acteur très respectée des québécois qui a peut-être seulement dit tout haut ce beaucoup de partisans pensent, tout bas.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Week-end Extra» avec Mathieu Beaumont le 25 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since over 4 years

02:28

13099

Couteau permis en avion: «Le monde sont pas fous à temps plein, ils savent bien qu'il y a un deal avec une communauté religieuse» —Régis Labeaume
Published almost 2 years

27589

En visite à Montréal cette semaine, Régis Labeaume s’est arrêté au micro de l’émission de Paul Arcand pour parler de différents sujets qui ont marqué les dernières semaines dont sa ré-élection, les radios de Québec, le traffic grandissant dans sa ville, le retour des Nordiques, les couteaux dans les avions, Donald Trump etc…

Rappelons que Transports Canada a annoncé il y a deux semaines, qu’elle modifiait sa liste des articles interdits pour les passagers en avions (en vigueur le lundi 27 novembre). L’agence fédérale autorisera ainsi les petites lames de couteau de six centimètres ou moins pour les vols au Canada. Cela inclut les petits ciseaux et les petits couteaux suisses. Les lames de ce genre demeureront toutefois interdites pour les vols en direction des États-Unis.

Cette nouvelle n’a cessé depuis de créer des remous autant dans la population que dans le monde politique. Le maire de Québec, Régis Labeaume, a été amené à se prononcer sur le sujet lors d’un entretient avec Paul Arcand jeudi matin au 98,5 FM. Il n’a pas hésité du tout à donner une réponse qui laissait peu de place à l’interprétation: «Moi je pense que ça pas de bon sens...je veux bien respecter toutes les religions, mais je pense ça marche pas. :Le problème là-dedans, c’est quand les gouvernements posent des gestes comme ça, ils créent de la désaffection. Le niveau de confiance envers les gouvernements baissent à chaque fois, parce que le monde est pas fou, ils savent bien que ce qu’il y a en arrière de ça est un espèce de deal avec certaines communautés canadiennes, pis je respecte les communautés canadiennes qui demandent à ce qu’on respecte leurs religions, mais la religion peut pas l’emporter sur tout, parce qu’on a vu ça dans le passée quand la religion l’emportait sur des principes fondamentaux dans une communauté, dans une société, ce que ça donnait. Alors c’est juste que quand on fait ça, on diminue la confiance collective envers les gouvernements, et ça c’est mauvais, c’est extrêmement mauvais, pis après ça on se demande pourquoi les gens sont cynique t'sé…» a dit le maire qui a ensuite répété clairement ce qu’il pensait de la décision du ministre des Transports Marc Garneau: «Le monde est pas fou à temps plein, ils savent bien qu’il y a un deal avec une communauté religieuse, alors ça me désarme à chaque fois moi ces affaires-là…les politiciens sont de même, on dirait qu’ils ne veulent pas perdre un vote. Un moment donné il faut que tu acceptes dans la vie de perdre des votes, c’est de même, parce que tu as des principes fondamentaux, puis si ces principes fondamentaux là te font perdre des votes, ben c’est ça gouverner» a dit le maire, manifestement en total désaccord avec la décision du gouvernement fédéral.

Puis Labeaume a terminé avec un exemple très concret de la réalité que la population vivait en prenant un vol d’avion de nos jours: «Je peux pas être d’accord avec ça, moi quand je prend l’avion puis on me dit que mon tube de pâte à dents a plus que 100 millilitres puis que je le met dans la poubelle, je comprend, je suis les règles, je suis en maudit, faut que je m’achète de la pâte à dents en arrivant là-bas, tu sais. Mais là un couteau, je sais pas, je comprend pas là…»

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 23 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since over 4 years

01:58

310

Labeaume chez Arcand à propos des Nordiques: «Moi je suis certain qu’ils vont venir, aucun doute, aucun doute…»
Published almost 2 years

27587

En visite à Montréal cette semaine, Régis Labeaume s’est arrêté au micro de l’émission de Paul Arcand pour parler de différents sujets qui ont marqué les dernières semaines dont sa ré-élection, le traffic grandissant dans sa ville, le retour des Nordiques, les couteaux dans les avions, Donald Trump etc…

Concernant les Nordiques, Labeaume a souligné qu’il arrivait au commissaire de la LNH de faire exactement le contraire de ce qu’il disait quelques mois auparavant: «Bettman regardez, quand Atlanta est partit pour Winnipeg, alors il en a parlé deux jours avant pis il a dit complètement le contraire de ce qu’il avait dit des mois précédents…» a-t-il dit pour diminuer l'importance du discours récent du patron de la plus grosse ligue de hockey au monde.

Puis à la question si il y croyait encore (au retour des Nordiques), Labeaume na pas hésité une seconde: «Moi je suis certain qu’ils vont venir, aucun doute, aucun doute…» a-t-il affirmé. Et le maire a continué de parler de la LNH et du commissaire: «Je regarde leur business là, ça va pas si bien que ça là…au total ils vont bien, ils font beaucoup d’argent au total…mais, Bettman c’est un gars qui garde ces cartes proches de lui…il donne pas beaucoup de signe avant coureur de ce qui va arriver, mais en même temps les gouverneurs de la ligue pis les propriétaires ils l’adorent par qu’il leur font faire beaucoup d’argent, il est le roi et maitre pis c’est un homme d’affaire très intelligent...»

C’est alors qu’Arcand est revenu à la charge sur les Nordiques: «Mais là vous avez pas d’indication qu’il veut faire un transfert par exemple?» Labeaume a hésité un peu avant de répondre: «moi je suis sur qu’il va avoir un club à Québec, c’est tout ce que je peux vous dire à l’instant» a-t-il dit, sans trop se mouiller, tout en vantant les mérites du partenariat entre Québecor et la LNH concernant la retransmission des matchs à la télé.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 23 novembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since over 4 years

01:49

424

Guillaume Wagner ridiculise celui qu'il appelle «l'humoriste de droite»
Published almost 2 years

27583

Dans son billet d’humeur hebdomadaire avec Alain Gravel, l’humoriste d’opinion Guillaume Wagner s’est attaqué sans le nommer à un autre humoriste, celui qui a fait beaucoup la manchette depuis quelques semaines et qui était le premier invité de «Tout le monde en parle» dimanche dernier. L’humoriste dont il parle a aussi été la cible de menaces de mort suite aux premières représentations de son nouveau spectacle «Nos droits et libertés». Et comme Wagner, cet humoriste souffre de profonde calvitie. Quoi, vous ne savez toujours pas de qui on parle?

Wagner est tellement en mission pour pousser ses propres valeurs qui sont, évidemment, les bonnes! Il libère cet envie profonde de s’en prendre à des individus qui sont à l'opposé de sa vision post-apocalyptique idéale d’un monde ou tous seraient égaux et habillés en rouge tant qu’à y être? Dans son segment cette semaine, il s’en prend à ceux qui insultent la gauche, détruisant tous leurs arguments point par point, et finit pas avouer qu’il souhaite devenir un humoriste de droite, possiblement outré que tout le spotlight ait été sur la tête de quelqu’un qui fait le même métier que lui, encore une fois, déclenchant chez lui une crise de jalousie qu'il déclare sur les ondes d'Ici Première chaque semaine.

«J’y ai pensé et je pense que je veux être un humoriste de droite finalement. Personne les traitent de moralisateurs ou de bien pensant. Au niveau intellectuel, c’est les vacances! Tu peux renforcer les stéréotypes, pis passer pour un avant-gardiste!» a-t-il dit tout en rajoutant: «Je veux être l’humoriste qui dit tout haut ce que les gens pensent tout haut. L’humoriste censuré qui est sur toutes les tribunes, défendre ma liberté d’expression en chialant sur celle des autres. Pas être sensible à une victime qui n’a pas envie de recevoir de la haine, tout en me victimisant de la haine que je reçois. Un génie. Un Yvon Deschamps version Journal de Montréal, le rêve» a-t-il terminé, visiblement soulager de pouvoir enfin dire ce qu’il pensait de celui avec qui il ne partira surement pas en tournée prochainement.

Entendu dans Gravel le matin avec Alain Gravel sur les ondes de Ici Première, la radio parlée de Radio-Canada (Montréal). Le 23 novembre 2017. (COGECO).


IciRE IciRE
Member since almost 4 years

05:07

866

Couteaux dans les avions, la CAQ dit non! «On risque de compliquer des vols vers les États-Unis»
Published almost 2 years

27582

Rappelons que Transports Canada a annoncé, il y a deux semaines, qu’elle modifiait sa liste des articles interdits pour les passagers en avions (en vigueur le lundi 27 novembre). L’agence fédérale autorisera ainsi les petites lames de couteau de six centimètres ou moins pour se conformer aux pratiques internationales. Cela inclut les petits ciseaux et les petits couteaux suisses. Les lames de ce genre demeureront toutefois interdites pour les vols en direction des États-Unis.

Cette nouvelle a bien sur créée des remous autant dans la population que dans le monde politique si bien que la CAQ a décidé de présenter une motion à l’Assemblée Nationale sur le sujet, via le porte parole en matière de transport Benoît Charrette qui était avec Paul Houde au 98,5 FM hier pour expliquer la nature de la motion.

«Pour notre part, il n’y a aucune considération religieuse dans notre prise de position, c’est une stricte préoccupation de sécurité» a dit Charrette: «Six centimètres, ce n’est pas rien, si on ajoute à ça le manche, on parle d’une arme qui peut être très offensive et menaçante à même un vol commerciale» a-t-il ajouté. Pour expliquer davantage sa positon, le porte parole de la CAQ a parlé de la situation géographique du Canada: «On vit avec un marché extrêmement intégré au niveau du transport aérien. Les États-Unis se refusent d’aller dans cette voie-là. Donc on risque de compliquer peut-être aussi des vols vers les États-Unis ultimement, c’est une décision qui s’explique mal»

Soulignons que mise à part les députés de Québec Solidaire, tous les autres députés de l’Assemblée Nationale ont appuyé la motion.

Entendu dans Le Québec Maintenant avec Paul Houde au 98,5 FM Montréal. Le 22 novembre 2017. (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since over 4 years

04:46

92

«P.K. get over it…passe à d’autres choses» dit Enrico Ciccone
Published almost 2 years

27568

Suite à un article de Brendan Kelly de The Gazette à Montréal titré: «Reflections of P.K. Subban, 16 months after The Trade» (The former Canadiens star on life in Nashville, his continued ties to Montreal and the question that haunts him still: Why was he let go?), un article qui présente P.K. Subban comme quelqu’un qui se pose encore des questions sur la transaction qui l’a envoyé à Nashville il y a 18 mois, Enrico Ciccone a pété sa coche et a dit aux journalistes et à P.K. de «passer à autre chose!»

«Arrête, va pas là» a suggéré Ciccone a Subban alors que Langevin lui a ajouté que c’était la transaction la plus importante de l’histoire du club: «Ouais mais pour le gars personnellement, il peux-tu passer à autre chose?» A dit Enrico: «Il a une Coupe Stanley à aller chercher avec les Prédateurs…regarde, passe à d’autre chose, arrête de brasser de la marde…pis en même temps, c’est tu le temps de brasser de la marde pour la Canadien? Parce que là, à partir d’aujourd’hui, les gens vont entrer dans la facilité, là c’est facile fustiger, tirer sur quelqu’un, cracher dans face a quelqu’un, un dirigeant du Canadien, c’est facile de le faire, c’est payant aujourd’hui. Il y en a qui vont se payer la traite sur Marc Bergevin, sur Jeff Molson, sur Julien, ils vont se payer la traite sur tout le monde...» a dit Ciccone visiblement tanné d'entendre parler de P.K. sur le même sujet et des critiques qui arrivent de toute part sur l'organisation montréalaise.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission Du sport le matin avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 20 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Member since about 4 years

03:53

244

logo radioego

radioego.com