Résultat pour: #91,9 SPORTS

LNH : Laraque explique pourquoi Karlsson sera échangé...
Publié il y a 2 jours

27668

On dirait que c’est une année un peu spéciale pour les Sénateurs d’Ottawa. En plus de n’avoir que 10 victoires en 30 matchs, les fans ne se présentent plus en masse au Centre Canadian Tire de Kanata qui ne semble plus du tout faire l'unanimité, considéré comme trop éloigné du Centre Ville (60 minutes sans trafic).

On entend beaucoup de rumeurs autour de l’organisation ces jours-ci. L’omniprésence du propriétaire Eugene Melnyk qui semble tomber sur les nerfs de plusieurs et des rumeurs de déménagement commencent à planer, sans parler de la possible liquidation de joueurs vedettes dont une méga transaction qui pourrait mettre en cause leur super défenseur toute étoile Erik Karlsson.

L’ancien joueur de la LNH, Georges Laraque, qui a son émission de radio quotidienne au 91,9 SPORTS à Montréal, était de passage à CHOI Radio X ce matin et a expliqué pourquoi une transaction impliquant Karlsson avant la fin de la saison n’était pas aussi loufoque qu’on pourrait le penser.

Georges a entre autres parler du fait qu’on a su publiquement que Karlsson, comme bien d’autres joueurs de l’équipe, a soumis une liste de 10 équipes ou il ne souhaitait pas être échangé. L’ex-joueur du CH pense que tu ne fait pas ça à ton joueur de concession si ton but est de le garder. Puis Laraque est revenu sur les déclarations récentes de Melnyk, qui commencerait à parler publiquement de tout l’argent qu’il a placé dans son équipe de hockey qui n’attire plus personne et qui ne gagne plus et qui commence à lui couter cher.

Quand on se compare, on se console, doivent se dirent les fans du CH en lisant tout ce qui se passe à Ottawa.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 Québec dans Le show du matin week-end avec Alex Leblond le 16 décembre 2017 (COGECO).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

08:12

262

Boucher sécurisé par Dorion à Ottawa.
Publié il y a 4 jours

27660

Si ça brasse à Montréal avec le Canadien cette année vu leur saison chaotique, ça brasse autant à Ottawa alors qu'ils ont trois victoires de moins (10) que le CH!

Beaucoup pense que des changements sont inévitables avec le rendement de l’équipe et à chaque fois que le Directeur Général prend le micro, on se demande toujours si il va annoncer une transaction ou un congédiement. Car en plus des joueurs qui ne donnent pas le rendement escompté, beaucoup se demande si ce n’est pas l’entraineur, Guy Boucher, qui finira par écoper.

En conférence de presse, le DG Pierre Dorion a plutôt donné un vote de confiance à son entraineur hier avant le match: «Guy est un très bon entraineur. Lui et tout son groupe d’entraineur ont fait un excellent travail l’année passée, donc c’est pas dans cette voie-là qu’on va aller. En même temps, on cherche la solution à l’interne, mais en même temps faut regarder le mixte de joueur qu’on a» a dit Dorion qui est en poste depuis avril 2016 avec les Sénateurs.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 14 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

01:47

19

La fois ou Donald Trump a «cruisé» la femme de Luc Robitaille dans un ascenseur...
Publié il y a 5 jours

27658

Les gars du show du matin au 91,9 SPORTS ont raconté l'histoire de Stacia, l'épouse de Luc Robitaille qui, dans les derniers jours, a écrit un tweet à propos de sa rencontre avec Donald Trump il y a quelques années dans un ascenseur à MSG, le temple des Rangers de New-York.

«J'étais une fois dans un ascenseur seule avec Donald Trump (et un homme avec lui) au Madison Square Gardens. Il était agressif et m'a dit que je m'en venait à la maison avec lui. J'ai ri, lui disant que j'étais marié à un Ranger. Il m'a garanti que mon mari ne faisait pas autant d'argent que lui» a raconté Stacia sur son compte Twitter @StaciaRR et qui a terminé son tweet avec un beau: #ThisIsOurPresident.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 12 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

00:56

107

Jose Canseco victime d'inconduites sexuelles de la part de plusieurs femmes...
Publié il y a 5 jours

27657

Il n'a jamais dénoncé parce que ça avait tendance à l'exciter...

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 13 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

02:10

742

Markov vs Canadien: «Pas une question d'argent mais de respect» a dit l'ex #79 rencontré en Russie
Publié il y a 6 jours

27653

Jonathan Bernier du journal de Montréal est allé en Russie faire quelques reportages et y a rencontré l’ex-défenseur du Canadien Andreï Markov, qui a vu sa carrière avec le CH se terminer l’été dernier suite à une histoire de contrat. Le joueur Russe n’était qu’à 10 matchs de disputer son 1000e avec l’organisation montréalaise.

Le journaliste était au micro du 91,9 à Montréal ce matin avec Michel Langevin et Enrico Ciccone. Voici 5 citations de sa rencontre avec l'ex-défenseur du CH:

1- «Moi je pense qu’il y a beaucoup de déception et d’amertume et ces deux sentiments là amènent également de la colère».

2- «Quand j’ai prononcé le nom de Marc Bergevin, elle [l’épouse de Markov] est venue avec des fusils dans les yeux, elle m’a dit: ¨parle-moi pas, j’aime mieux pas parler, c’est un sujet délicat pour moi, je pourrais m’emporter puis dire des choses que je regretterais après…ce que je peux te dire c’est que le Canadien c’était sa famille et Montréal c’était sa maison¨.

3- «Je me serais attendu qu’en tant qu’athlète et en tant que joueur qui a joué pendant 16 ans pour cette équipe là, qu’on me respecte d’avantage» -Markov.

4- «Il a eu 10 ans le même salaire, peut-être que ses qualités de négociateur n'étaient pas très bonne».

5- Une autre équipe dans la LNH lui a offert un contrat de 2 ans similaire avec celui qu’il voulait avec le Canadien, il ne ferme pas la porte à un retour dans le circuit Bettman.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 12 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

11:10

154

Jean Pascal pourrait sortir de sa retraite seulement pour affronter GSP
Publié il y a 7 jours

27651

C’est ce qu’on a pu apprendre sur les ondes du 91,9 SPORTS à Montréal de la bouche du boxeur qui a terminé sa carrière de façon éclatante en fin-de-semaine avec une victoire par K.-O. technique au sixième round face à l’Égyptien Ahmed Elbiali. Pascal était en entrevue avec Jean-Charles Lajoie à son émission quotidienne de la seule radio francophone dédiée totalement aux sports à Montréal.

«Qu’est-ce qui pourrait te faire changer d’avis sur ta décision de prendre ta retraite?» A demandé l’animateur soulignant les 35 ans seulement du boxeur et le fait qu’il a disputé son dernier match à l’extérieur de Montréal. Le combattant d’origine haïtienne mais résident à Montréal a d’abord parlé de sa fille de façon humoristique, expliquant qu'à 14 ans maintenant, elle ne veut plus qu’il prenne sa retraite parce qu’elle a compris qu’il aurait plus de temps pour la surveiller. Mais plus sérieusement, Pascal, en réfléchissant, a expliqué à la fin de l’entrevue quelle serait la seule chose qui pourrait le faire revenir sur un ring: «Sincèrement, la seule chose qui pourrait me faire sortir de la retraite, si ma maman me le permet et ma grand-mère et surtout ma fille, ce serait peut-être un combat contre George St-Pierre, parce que je me rappelle en 2010, j’avais déjà appelé George St-Pierre pour faire un combat entre moi et lui mais par la suite j’ai perdu mon titre alors on a jamais reparlé de ça. Alors je pense que si Georges St-Pierre est intéressé, ça pourrait être tout un événement au Québec, ce serait le ¨Floyd McGregor¨ du Canada moi et Georges St-Pierre…je pense que ce serait la seule chose qui pourrait me faire sortir de la retraite» a dit Pascal. «Je savais qu’on avait pas tout à fait finit» a conclu JC Lajoie, satisfait de la porte ouverte par son invité. On attend maintenant une réaction de GSP… Viendra-t-elle?

Rappelons que l’ex-champion des mi-lourds tire sa révérence avec une fiche de 32 victoires, dont 19 par K.-O, en 38 combats.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 11 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

02:54

422

Les joueurs du Canadien devraient-il faire comme ceux des Leafs et respirer de l'ammoniac pour se réveiller?
Publié il y a 7 jours

27647

On a tous vu ça un moment donné en écoutant un match de sport professionnel à la télé; des joueurs qui respirent sur le banc quelque chose qui semble sentir très fort et les font grimacer en se secouant la tête. Ce sont en fait des capsules d’ammoniac, c’est tout à fait légal et il parait que ce sont les Maple Leafs de Toronto qui abusent le plus de cette substance. Avec 20 victoire en 31 matchs, c'est tentant de suivre l'exemple de l’équipe du coach Mike Babcock, non?

Le Canadien devrait-il adopter cette stratégie?

Au point ou en est rendu l'équipe, dans le fond, pourquoi pas? «C’est comme ¨sniffer¨ du Windex super puissant» a dit Doug Richards,, un médecin de l’Université de Toronto, questionné sur le sujet par Sportsnet récemment. Michel Langevin et Enrico Ciccone en ont parlé dans l'émission du matin du 91,9 SPORTS: «Ça va dans les voies nasales, et puis ça irrite un peu, et ça fait en sorte que ton corps réagit à cette situation-là donc il envoie de l’adrénaline pour combattre ce phénomène là. Et là, peut-être quand ayant de l’adrénaline, ça allume les joueurs un peu plus» a expliqué Langevin qui citait ce matin des journalistes de Toronto qui se sont penchés sur le sujet dans les derniers jours. «C’est dangereux» a avertit pour sa part Ciccone: «Y’a déjà des gens qui sont morts parce qu’ils ont respirer de l’ammoniac trop longtemps à dit l’ex-joueurs de la LNH qui ne semble pas penser que c'est réaliste comme solution...

Alors, surveillons les prochains matchs du Canadien pour voir si le produit se propagera davantage sur le banc avant que les joueurs sautent sur la glace, si ça peut en réveiller quelques-uns...

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 11 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

02:11

110

Pacioretty contre Ryan O'Reilly des Sabres, vous le feriez?
Publié il y a 11 jours

27637

Dans l'émission Laraque Gonzalez aujourd’hui au 91,9 SPORTS à Montréal, le capitaine du Canadien Max Pacioretty était au centre des discussions. Dans une portion de l’émission, les deux animateurs ont demandé aux auditeurs de s’exprimer sur la question d'un échange ou non pour le numéro 67 du CH.

C’est l’auditeur Francis qui semble avoir fait la meilleur offre pour Pacioretty dans le jeu des transactions: «Moi c’est sur que pour échanger Pacioretty j’irais selon les besoins du Canadien, puis comme tout le monde le sait encore une fois, Montréal n’a pas de centre naturel de premier plan, présentement sur le marché c’est sur qu’il y en a pas beaucoup, mais un qui serait intéressant c'est Ryan O’Reilly du côté des Sabres de Buffalo» a dit le gérant d’estrade.

Écoutez l’audio pour entendre le débat qui a suivi avec les deux animateurs suite à sa proposition. Disons qu’il a semé une idée qui en bout de ligne n’est peut être pas si irréaliste.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission Laraque-Gonzales le 7 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

03:25

415

Dutrizac fait un retour à la radio en sautant une coche sur le DJ du CH et certains joueurs anglophones de l'équipe!
Publié il y a 14 jours

27624

Alors que son «purgatoire contractuel» avec son ex-employeur COGECO a pris fin officiellement samedi le 2 décembre, Benoït Dutrizac n’a pas perdu de temps pour se retrouver un micro, à tout le moins l’espace d’une émission, alors qu’il a co-animé avec son ancien collègue et ami Jean-Charles Lajoie lundi après-midi dans l’émission de ce dernier au 91,9 SPORTS à Montréal.

«Depuis le temps que tu m’en parles que tu veux passer aux sports» lui a lancé JC, déclenchant les rires de Dutrizac qui lui a aussitôt répondu: «Je ne connais pas ça les sports, je suis un ¨taouain¨ qui peut poser des questions à quelqu’un qui connait les sports, pour qu’il l’explique à un ¨taouain¨ comme moi qui connait pas les sports».

Celui qui est aussi animateur des francs-tireurs à télé-Québec est allé voir le Canadien samedi dans leur éclatante victoire de 10-1 face aux Red Wings, et il a remarqué certaines choses qu'il a fait part lors de son micro d’introduction avec Lajoie. Il s’en ai pris dès le départ au DJ du Centre Bell pour son choix musical: «On peux-tu avoir un peu de fierté? On peux-tu demander à ce qu’on respecte notre culture? Tu sais, on est là, on paye, c’est nous autres. Y’as-tu quelque chose qui représente plus le peuple québécois, parce que y’a pas de Nordiques là, que le Canadien de Montréal? Pis t’arrives au Centre Bell, pis ils te martèlent des platitudes; disco, rococo, là tu dis tant qu‘à mettre des platitudes américaines, peux-tu choisir un peu de québécois? Pis là, écoute sur Twitter on est rendu à nous même nous dénigrer, pis à dire ¨y’a pas de musique québécoise qui vaille la peine, heille moi j’ai mon sacramouille de voyage¨ a dit Dutrizac, qui semblait s’être ennuyé de ses grandes envolées oratoires qui ont fait sa marque de commerce à l’antenne pendant des années.

Puis l'invité de Jean-Charles a terminé le premier segment de son rendez-vous en ondes en s’en prenant à des joueurs unilingues anglophones du Canadien qui n’ont pas encore appris assez de mots de français à son goût malgré qu’ils évoluent avec l’équipe depuis un certain temps: «Je le sais que j’suis mouche à marde avec ça là, mais j’aimerais ça que Carey Price soit capable de dire bonjour et merci. J’aimerais ça que Pacioretty, Plékanec là, ça fait 62 ans qu’il est à Montréal là, y’es-tu capable de dire bonjour et merci? Je le sais que je suis tannant avec ça…» a dit l’animateur qui avait l’air à prendre un malin plaisir à parler dans un micro de radio pour la première fois depuis très longtemps, depuis trop longtemps…

Est-ce que Dutrizac sera un invité régulier à cette antenne? Est-ce que RCN Médias nous réservent une surprise en lui offrant un micro régulier avec sa propre émission en janvier? Tout peut arriver à partir de maintenant.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 4 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

12:45

467

«Au prix que les casquettes se vendent...tu veux pas lancer un autre 30-40 piastres sur la glace là»  —Enrico Ciccone
Publié il y a 14 jours

27622

Alors que Paul Byron a compté 3 buts dans une victoire de 10-1 du Canadien contre les Red Wings samedi soir, la tradition qui veut que les spectateurs présent au match lancent leurs casquettes sur la glace pour souligner l’événement ne s’est pas réalisée, alors qu'un seul a pensé le faire, et beaucoup se sont demandés pourquoi.

Enrico Ciccone avait sa théorie pour expliquer pourquoi ce matin à l’antenne du 91,9 SPORTS: «Je ne sais pas, c’est inexplicable, je veux dire ça dépend des marchés, j’imagine qu’à Montréal quand ça t’as couté 4, 500, 600 piastres pour aller voir un match, pis au prix que les casquettes se vendent à la boutique du Canadien, tu veux pas lancer un autre 30-40 piastres sur la glace là» a-t-il dit, déclenchant les rires de l’équipe autour de lui.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 4 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

01:57

410

logo radioego

radioego.com