Résultat pour: #Encore

Carey Price: «La rumeur c’est; sa femme a dit ¨on sort de Montréal ou on divorce¨» —Réjean Tremblay
Publié il y a 3 jours

27569

Invité de CHOI Radio X ce matin, le célèbre chroniqueur Réjean Tremblay en avait long à dire sur la situation actuelle qui prévaut chez le Canadien de Montréal alors qu'ils connaissent un début de saison désastreux. Il a entre autres parlé des joueurs que la tricolore a perdu durant la saison morte et des rumeurs qui courent sur le cas de Carey Price. Il a eu aussi son mot à dire sur quelques membres de la direction.

10 citations de Réjean Tremblay sur le Canadien:

1- «Je trouve les médias bonasses, bonasses, bonasses, j’en reviens pas!»

2- «Tu fais pas juste perdre, tu te fais défoncer, t’as l’air d’une bande de tatas…» (En parlant du match comme Toronto)

3- «Comment ça se fait que personne pose la question à Bergevin: Comment t’as réfléchi quand t’a laissé partir Andrei Markov qui était le meilleur joueur de défense de cette équipe depuis 15 ans…et encore l’année passée?»

4- «Des gars qui étaient nuls ou moyens ou médiocres ailleurs, pourquoi que rendu avec le Canadien ils seraient bons?»

5- «Trevor Timmins là, comment ça se fait qu’à peu près tout le monde réalisent que depuis 10 ans que c’est nul à chier?… Y’est encore là avec sa petite maudite face...»

6- «Le plan quinquennal de Bergevin on y arrive là, le club de cette année, c’est son équipe!. »

7- «On es-tu d’accord pour dire que c’est abominable la défense?»

8- «Jean-Jacques Daigneault, ça fait au moins 4 ans qu’il est là, y’a pas un journaliste qui lui a posé une question!»

9- Sur P.K. Subban: «Les autres voulaient pas jouer avec…mais il était au mariage de Markov...»

10- Et Réjean a terminé son entretien sur une pointe d'humour: «Gary Bettman a déclaré: On peut pas donner un club de hockey à Québec, Montréal pourrait en demander un… »

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l’émission Maurais Live avec Dominic Maurais et Jean-Christophe «Jean-Clôde» Ouellet le 20 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

14:43

7018

«P.K. get over it…passe à d’autres choses» dit Enrico Ciccone
Publié il y a 3 jours

27568

Suite à un article de Brendan Kelly de The Gazette à Montréal titré: «Reflections of P.K. Subban, 16 months after The Trade» (The former Canadiens star on life in Nashville, his continued ties to Montreal and the question that haunts him still: Why was he let go?), un article qui présente P.K. Subban comme quelqu’un qui se pose encore des questions sur la transaction qui l’a envoyé à Nashville il y a 18 mois, Enrico Ciccone a pété sa coche et a dit aux journalistes et à P.K. de «passer à autre chose!»

«Arrête, va pas là» a suggéré Ciccone a Subban alors que Langevin lui a ajouté que c’était la transaction la plus importante de l’histoire du club: «Ouais mais pour le gars personnellement, il peux-tu passer à autre chose?» A dit Enrico: «Il a une Coupe Stanley à aller chercher avec les Prédateurs…regarde, passe à d’autre chose, arrête de brasser de la marde…pis en même temps, c’est tu le temps de brasser de la marde pour la Canadien? Parce que là, à partir d’aujourd’hui, les gens vont entrer dans la facilité, là c’est facile fustiger, tirer sur quelqu’un, cracher dans face a quelqu’un, un dirigeant du Canadien, c’est facile de le faire, c’est payant aujourd’hui. Il y en a qui vont se payer la traite sur Marc Bergevin, sur Jeff Molson, sur Julien, ils vont se payer la traite sur tout le monde...» a dit Ciccone visiblement tanné d'entendre parler de P.K. sur le même sujet et des critiques qui arrivent de toute part sur l'organisation montréalaise.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission Du sport le matin avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 20 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a environ 2 ans

03:53

222

Jeff Drouin de Passion MLB parle Baseball au 98,5 FM
Publié il y a 5 jours

27562

Jeff Drouin de Passion MLB a apporté un peu de soleil dans les oreilles des auditeurs de «Bonsoir les sportifs» dans cette soirée froide de novembre alors qu’il s’est entretenu avec Derek Aucoin sur les dernières nouvelles dans le monde du Baseball.

T'es un passionné de baseball? Tu tripes sur les «mites» et les bâtons? L'odeur du «dugout» fait partie de ton quotidien? Et tu proclames haut et fort que ce sport est bien plus trépidant que certains peuvent le penser?

Ne cherche plus! T'as trouvé l'endroit qu'il te faut! Fais la rencontre d'une équipe épique aussi passionnée que toi de la balle, histoires et statistiques incluses!

On t'offre un coup de circuit intérieur en couvrant l'actualité de la MLB (et parfois quelques sauts de la clôture dans d'autres ligues), des stats (avancés...ou pas, selon ta préférence), des bribes de la riche histoire de ce sport (et de la MLB aussi), et bien plus encore!

Joins-toi à la communauté et répands la bonne nouvelle!

3, 2, 1 game on!

passionMLB.com

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission Bonsoir les sportifs avec Derek Aucoin le 17 novembre 2017 (COGECO).


Radio EGO Radio EGO
Membre depuis il y a plus de 9 ans

08:29

44

Une rencontre Québecor/Bettman en fin-de-semaine à Montréal? Réjean pense que oui!
Publié il y a 6 jours

27556

Réjean Tremblay a passé quelques jours à Québec cette semaine et a eu l’occasion de rencontrer Martin Tremblay, le nouveau chef de l’exploitation du Groupe Sports et divertissement de Québecor. Suite à l’annonce cette semaine que le grand manitou de la LNH Gary Bettman avait rencontré le propriétaire des Rockets de Houston, qui a montré un intérêt pour une éventuelle expansion dans la ville texane, notre Réjean s’est informé à Tremblay si «Québec était encore dans le coup» pour une équipe de la LNH dans la tête des dirigeants de l’entreprise québécoise. Dans le présent segment audio, écoutez le célèbre chroniqueur sportif raconte aux gars du matin du 91,9 SPORTS sa rencontre:

Enrico Ciccone: «T’es à Québec, tu vas parler avec Martin Tremblay, demandes-y donc si Québecor est encore dans le coup pour une équipe à Québec…»

Réjean Tremblay: «Non, c’est déjà faite ça…»

Enrico Ciccone: «Qu’est-ce qui est déjà fait?»

Réjean Tremblay: «Je lui ai posé la question…»

Enrico Ciccone: «Pis sa réponse?»

Réjean Tremblay: «C’est oui! »

Enrico Ciccone: «Son encore dans le coup…?»

Réjean Tremblay: «Oh oui…Pis d’ailleurs Martin Tremblay…il est a Montréal aujourd’hui [jeudi 16 novembre] pour un conseil d’administration de Gestev aujourd’hui et demain…Pis je pense que …ce qui m’a dit c’est: Bettman est à Montréal je pense hein? »

Enrico Ciccone: «Oh ben là là tu me lances une balle courbe…»

Réjean Tremblay: «Je ne sais pas qu’est-ce qui se prépare, mais heuuu….» a dit Tremblay qui a par la suite vanté les mérites de Houston comme ville de hockey avec les Aeros de Gordie Howe dans les années '70 etc...

À partir de là, tirer les conclusions que vous voulez. Déjà que qu’on a appris toute sorte de choses sur les Hurricanes de la Caroline et de son propriétaire dans les derniers jours, mêlé à une histoire de paradis fiscaux, plus les déboires des Coyotes, à la recherche de succès et d’un nouvel aréna. Que les sceptiques le veuillent ou non, tout pointe en direction d’un déménagement dans cette ligue qui commence sérieusement à avoir beaucoup trop de canards boiteux, et Québec a un aréna flambant neuf et des partisans assoiffés. C’est à se demander si ils ne sont pas juste en train de déterminer la date de l’annonce? :-)

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission Du sport le matin avec Enrico Ciccone et Charles-Antoine Sinotte le 16 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a environ 2 ans

02:02

432

Jeff Petry n'est pas le favori de Ciccone «je pense qu'il a besoin d'un psychologue»
Publié il y a 6 jours

27555

Il semble que le Canadien n’est pas loin de toucher le fond du baril alors qu’hier ils ont [encore ] perdu contre une équipe qui n’avait pourtant pas encore gagné cette année en temps réglementaire; les Coyotes de Phoenix. Les analystes de hockey dans nos médias ont de plus en plus de travaille pour analyser et comprendre ce qui se passe avec le tricolore ces jours-ci, voir cette année. Dans le show matinale du 91,9 SPORTS à Montréal ce matin, Enrico Ciccone et Charles-Antoine Sinotte ont parlé du défenseur Jeff Petry du CH qui a eu une soirée particulièrement difficile selon Ciccone .

«Petry là hier là, bout de viarge, de bout de viarge, de bout de viarge, honnêtement là je ne sais pas ce qui arrive avec ce gars-là. Honnêtement, je pense qu’on est au-delà de retrouver son match. Je pense qu’il faut retrouver un…quelque chose de sain entre les deux oreilles, je pense qu’il a besoin d’un psychologue tu sais ce que je veux dire? Je pense qu’on est rendu là avec lui» a dit l’ex-joueur de la LNH. Son co-animateur Charles-Antoine SInotte a bien tenté de défendre le #26 du Canadien, mais Ciccone était plutôt convaincu: «Il peut avoir 3 000 élans offensif, si tu as deux crampes au cerveau tu viens d’effacer tous tes élans offensifs» a ajouté Enrico résigné.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission Du sport le matin avec Enrico Ciccone et Charles-Antoine Sinotte le 17 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a environ 2 ans

01:18

97

«On s'est fait dire qu'il faudrait qu'il y ait une expansion ailleurs encore, pour que Québec en reçoive une...» dit Simon Gagné
Publié il y a 7 jours

27552

En entrevue sur les ondes du 91,9 SPORTS ce matin, l’ex-star des Flyers, Simon Gagné, est revenu sur les propos de Don Cherry samedi dernier qui a laissé sous entendre à la télé nationale partout au Canada que si ils ne réglaient pas leur problème d’aréna, les Sénateurs pourraient quitter Ottawa pour déménager à Québec.

«Y’a juste Don Cherry je pense qui peut dire des affaires de même» a dit d’entrée de jeu Gagné: «je pense que c’est rêvé un peu en couleur…c’est décevant de voir que les fans se déplacent pas [à Ottawa]…écoute, si ils veulent déménager, pis ça marche pas là-bas, on va les prendre à bras ouvert» a dit l’ex-joueur de la LNH qui demeure à Québec qui a rajouté: «Les commentaires de Donc Cherry, c’est tout le temps le fun à entendre de quelqu’un qui peut être «influençable» au niveau de Ligue Nationale. Toutes les fois qu’on parle de Québec, ça peut ouvrir les yeux de certaines personnes…»

Mais, depuis samedi, des rumeurs sur une expansion de la LNH à Houston ont refait surface, ce qui replace tout en perspective pour le joueur maintenant à la retraite: «D’un autre côté…de voir que la Ligue Nationale regarde ailleurs que Québec pour une expansion, c’est frustrant, mais dans un autre sens, on s’est fait dire qu’il fallait qu’il y ait une expansion ailleurs encore, pour que Québec en reçoive une par la suite, ou un déménagement, c’est comme si on attend, soit Seattle ou Houston, qu’ils aient une équipe… par la suite ce serait Québec pour que ce soit équivalent dans les deux conférences avec le nombre d’équipes. Oui c’est frustrant à entendre, mais c’est peut-être une bonne chose pour Québec aussi.» A conclut le joueur qui semble à la fois résigné mais optimiste pour le retour d’une équipe à Québec dans les années à venir.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission Du sport le matin avec Enrico Ciccone et Marc-Antoine Sinotte le 16 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a environ 2 ans

03:16

229

Les bandes audio entendues en cour: «On est dans marde en tabarnak» a dit Jean Demaître, l'un des trois accusés de la tragédie de Lac Mégantic.
Publié il y a 7 jours

27549

Marie-France Martel du 107,7 FM en Estrie couvre le procès des ex-employés de la MMA concernant la tragédie de Lac Mégantic où un train sans conducteur transportant des produits pétroliers était sorti de ses rails dans la nuit de vendredi à samedi le 7 juillet 2013, provoquant une série d'explosions et un incendie tout en détruisant le centre-ville de Lac-Mégantic entrainant dans la mort 47 personnes.

On a fait entendre en cour dans les derniers jours les conversations audio entre les employés de l’entreprise dans les moments qui ont suivi le drame. La majorité des conversations se déroulent entre le contrôleur de la circulation ferroviaire pour la MMA Richard Labrie, qui discute avec des employés comme Thomas Harding et Jean Demaître.

Au départ, Labrie ne croit pas que c’est «leur» train qui a mis le feu à Mégantic, persuadé qu’il est encore à Nantes, ou il était supposé être sécurisé par de nombreux freins, mais pas assez, on le sait maintenant. Plus le temps passe, plus Labrie se questionne, et commence à stresser. 90 minutes après le premier appel, tout se confirme.

«Y’en a pu de centre-ville Richard» dit un répartiteur de taxis à Labrie alors qu’il lui apprend que c’est finalement «son» train qui a descendu: «T’es-tu sérieux toé-là là? C’est le train qui a descendu?…Ah non, sacrement» dit Labrie atterré. «Il a avoir des dizaines et des dizaines de morts» apprend le répartiteur à Labrie. «Ah non!!!» S’est écrié le contrôleur.

Puis Labrie confirme à Jean Demaître, son supérieur, que c’est bien leur train qui a explosé au centre-ville: «Met tes culottes…le train a runné down» a dit Labrie a Demaître qui ne le croit pas: «Tu me niaises-tu là toé… tu me niaises là tabarnak», «Non je te niaise pas ostie…là on est dans marde» lui dit Labrie. «On est dans marde en tabarnak» a répété Demaître.

Entendu sur les ondes du 107,7 FM en Estrie dans l’émission Midi Actualité avec Martin Pelletier le 15 novembre 2017 (COGECO).


Le1077RE Le1077RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

09:42

407

Écoutez le maire le plus divertissant de tout le Québec!
Publié il y a 8 jours

27545

La plupart des gens reconnaissent que le maire de Québec Régis Labeaume est très coloré, que celui de Trois-Rivières Yves Lévesques serait très intéressant à pour parler avec autour d’une bière et que l’ex-maire de Montréal Denis Coderre est surement de bonne compagnie pour regarder un match de balle. Mais le maire à qui revient la palme du divertissement est surement le maire de Louiseville Yvon Deshaies. Il l’a encore démontré cette semaine alors qu’il était l’invité de Robert Pilotte à l’émission Midi Plus sur les ondes du 106,9 FM en Mauricie,

Ce maire, qui a obtenu l'appui de 65 % de ces citoyens lors de l’élection du 5 novembre dernier pour ainsi obtenir un deuxième mandat consécutif à la tête de Louiseville, est reconnu pour sa grande franchise. Appelé à parler en ondes de son nouveau conseil de ville qui l’a «invité à la prudence», faisant référence au fait qu’il aimait bien s’exprimer justement sur tous les sujets dans les médias et sur la place publique, le premier magistrat de la ville a plutôt expliqué sa philosophie en fait de communication: «J’ai dit à un conseiller, toi la, si jamais tu fais une sortie et que t’aimes ¨Chin One One¨, le président de la Corée du Nord, m’a te respecter, mais met moi pas dans le bateau. Pis si tu l’invites ici à Louiseville, moi je serai pas présent, c’est ça qu’on s’est dit» a déclaré le maire à l’animateur, qui avait du mal à contenir son sourire.

Dans un deuxième temps, Dehais est reconnu pour possiblement avoir été le seul maire québécois à avoir appuyé publiquement Donald Trump lors des élections présidentielles américaines de 2016. Il lui avait même écrit une lettre suite à sa victoire! «You are a winner» lui avait-il fait savoir dans une missive rédigée en anglais avec l'en-tête officiel de la ville. Il lui mentionne d'ailleurs «qu'il l'a défendu dans les médias locaux». (Source: Le Journal de Montréal 11 novembre 2016). Le maire a changé un peu son discours là-dessus: «encore dernièrement, on me dit Monsieur Le maire, Donald Trump vous as-tu écrit? Savez-vous ce que je leur réponds maintenant? Non, Donald Trump là, y’a pas à m’écrire, il faudrait qu’il atterrisse son Air Force One à Montréal, on va aller le chercher pis faut que j’y parle parce qu’y’est dans marde, c’est ça je dis….» A débité le coloré personnage au micro du 106,9 FM.

Avant de terminer son entrevue, et sans qu’on lui demande, Deshais a voulu s’exprimer sur le cas de cette jeune mère témoin de Jéhovah décédée après avoir refusé une transfusion sanguine à l’Hôtel-Dieu de Lévis dans les derniers jours. Il était décontenancé de la situation, et a donné un exemple pour appuyer ses dires: «je suis après pensé si je me partirais pas une nouvelle religion, ça s’appellerait Hola Bella, pis dans ma religion je dirais, aussitôt qu’on est ben malade qu’on veut mourir, piquez-moi, c’est dans ma religion, tsé» a-t-il imagé. Souhaitant démontrer l’absurdité, selon lui, de la situation de la jeune fille qui en pleine santé ne pouvait recevoir de transfusion sanguine due à ses croyances religieuses. «On est rendu dans un monde de fou là» a conclut Deshais qui, faisant abstraction des conseils de son entourage, ne s’est nullement assagit et s’exprime toujours avec la plus grande des libertés.

Entendu dans Midi Plus avec Robert Pilotte au 106,9 FM en Mauricie le 15 novembre 2017. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

05:49

255

Messmer se fait ramasser à la télé en France. Bouchard en a parlé!
Publié il y a 8 jours

27544

Éric Normandin, mieux connu sous le nom d'artiste de Messmer, se considère comme un «fascinateur» et gagne sa vie en donnant des spectacles d’hypnose autant sur scène qu’à la télé. Il a débuté au Québec mais ces temps-ci c'est en France qu'il règne entre autres sur TF1 dans l’émission «Stars sous hypnose». Samedi soir à la populaire émission «On n’est pas couché», présenté sur France 2 (2 millions de téléspectateurs), l’humoriste Jérémy Ferrari a attaqué le désormais célèbre hypnotiseur québécois durant son entrevue avec l’animateur Laurent Ruquier. Ce dernier a lu en ondes un passage de son livre «Happy Mossoul» ou l’humoriste traite Messmer de «vieille charogne de charlatan». Évidemment le «feu a pogné» comme on dit sur les réseaux sociaux et tout le monde a livré son opinion sur les propos un peu extrêmes de l'humoriste. Le seul mal que Messmer a fait n'est-il pas que de donner des spectacles d'hypnose?

TVA Nouvelles a parlé au producteur de Messmer, Éric Young, pour voir si celui avait été affecté par cette critique: «C’est plate, parce que Messmer est tellement un bon Jack. Il fait ses petites affaires. Ce n’est pas une grand-gueule. Il a toujours le bon mot pour tout le monde.» a dit Young qui ne pense pas que toute cette histoire aura un impact sur la carrière du fascinateur qui est déjà très bien implantée en France. «Si c’était sorti en début de carrière, on aurait trouvé ça moins le fun. Mais aujourd’hui, après toutes ces années de travail, on n’est pas inquiet.» A-t-il dit au réseau de télé.

Il y a toujours beaucoup de monde qui se demandent si tout est «arrangé avec le gars des vues» dans le cas des spectacles semblables. Ils se questionnent si Messmer est vraiment capable de convaincre sous hypnose plein de monde qu’il ne connait pas pour faire des choses totalement loufoques sur scène devant des centaines de personnes. Est-ce que ce sont tous des acteurs? Se demandent les sceptiques. Dans l’extrait audio, Bouchard se pose toutes ses questions qui demeureront peut-être encore très longtemps un mystère. Et au fond, c'est peut-être ainsi que le veut Messmer...

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission Bouchard en parle avec Sylvain Bouchard, Élisabeth Crête et Jean-Simon Bui le 15 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

10:34

426

Georges St-Pierre s'exprime sur sa blessure et la suite de sa carrière
Publié il y a 13 jours

27525

Richard Châteauvert, correspondant de COGECO à New York, a parlé avec Georges St-Pierre à la suite de son éclatante victoire contre Michael Bisping le 4 novembre dernier devenant ainsi le quatrième combattant de l’histoire à devenir champion dans deux catégories de poids différentes (mi-moyens et moyens) après Conor McGregor, B.J. Penn et Randy Couture.

Pour l’occasion, St-Pierre visitait la bourse de New York et il s’est adressé aux journalistes présents. Il a d’entrée de jeu parlé de la blessure qu’il a subie lors de ce combat; une frappe derrière le cou qui a touché sa moelle épinière qui lui a laissé le cou paralysé pour le reste du combat. Georges a aussi expliqué pourquoi il était revenu: «je voulais vivre ma vie pleinement et ne pas avoir de regret». Questionné sur combien de combats il pense faire encore dans sa carrière de MMA, il a dit qu’il ne voulait pas prendre sa retraite trop tard sans nommer le nombre de combats qu’il souhaitait encore livrer.

Paul Houde a souligné que Georges ne pouvait pas bien boxer dans cette catégorie de poids puisque ce n’étaitpas son poids naturel. Le combattant a d’ailleurs expliqué que la journée du combat, il s’est tellement forcé à manger pour maintenir son poids de combat qu’il a vomi son petit déjeuner. Il a aussi reconnu qu’à 185-190 lbs, c’était trop haut pour lui, mais Dana White, le grand patron de l’UFC, aimerait bien que son champion effectue quelques autres combats dans cette catégorie. À suivre.

Entendu dans «Le Québec maintenant» le 9 novembre 2017 avec Paul Houde au 98,5 FM, une station COGECO.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

04:58

284

logo radioego

radioego.com