Résultat pour: #Luc

Disney achète la 21st Century Fox pour $52 milliards: «Si j'étais Netflix, je serais un p'tit peu nerveux» —Luc Dupont
Publié il y a environ un mois

27673

Disney a rendu officiel son colossal rachat de la quasi-totalité du groupe 21st Century Fox pour plus de 52 milliards de dollars (66 milliards en incluant la dette de Fox). Disney met donc la main sur le studio de cinéma 21th Century Fox (Avatar, X-Men, Alien, La Planète des singes…), le studio de production télé Fox (Les Simpson, Homeland, 24…), les 22 chaînes sportives locales américaines du groupe ainsi que plusieurs réseaux câblés à l'international, en Europe et en Inde. Disney rafle aussi les parts de Fox et devient majoritaire à 60% dans le capital de la plateforme américaine de SVoD Hulu.

Luc Dupont, professeur en marketing à l’Université d’Ottawa, a analysé la transaction sur les ondes du FM93 dans l'émission du retour avec Ève-Marie Lortie. Il a expliqué que l’objectif ultime de cette acquisition était de donner une compétition solide à Netflix.

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Le Retour du FM93» avec Ève-Marie Lortie. Nico, Dan Pou le 14 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

21:34

109

La fois ou Donald Trump a «cruisé» la femme de Luc Robitaille dans un ascenseur...
Publié il y a environ un mois

27658

Les gars du show du matin au 91,9 SPORTS ont raconté l'histoire de Stacia, l'épouse de Luc Robitaille qui, dans les derniers jours, a écrit un tweet à propos de sa rencontre avec Donald Trump il y a quelques années dans un ascenseur à MSG, le temple des Rangers de New-York.

«J'étais une fois dans un ascenseur seule avec Donald Trump (et un homme avec lui) au Madison Square Gardens. Il était agressif et m'a dit que je m'en venait à la maison avec lui. J'ai ri, lui disant que j'étais marié à un Ranger. Il m'a garanti que mon mari ne faisait pas autant d'argent que lui» a raconté Stacia sur son compte Twitter @StaciaRR et qui a terminé son tweet avec un beau: #ThisIsOurPresident.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 12 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

00:56

123

Juste pour rire devrait-il être enquêté pour trouver qui savait quoi dans la boîte?
Publié il y a environ un mois

27648

Suite aux allégations d’inconduites sexuelles qui ont touché Gilbert Rozon, le grand patron du groupe Juste pour rire cette automne, la question se pose: Qui savait quoi dans l’organisation?

Avec un chiffre d’affaire de 124 millions et 110 employés permanents, il y a en effet surement de monde qui aurait pu être témoin et dénoncer quelque chose au cours de années. Patrick Lagacé, invité de Paul Arcand ce matin au 98,5 FM à Montréal, a fait un parallèle avec UBER aux États-Unis qui a fait face à une situation semblable. «Il y a eu des accusations contre la compagnie UBER, d’un climat qui facilitait le harcèlement sexuel, et aussi la discrimination envers les travailleuses femmes. Et quand le scandal a éclaté, on a mandaté l’ancien producteur de la justice chez Obama, Éric Holder, pour enquêter sur les pratiques à l’interne. Holder a interviewé 200 personnes chez UBER. Il a produit un rapport qui a mené entre autres à des suspensions, des congédiements et à l’exil du PDG de UBER…à quant l’équivalent pour Juste pour rire?» s’est demandé le chroniqueur de La Presse.

Arcand pour sa part a plutôt été d’accord avec l’approche de Lagacé: «C’est pas un dépanneur là Juste pour rire, normalement, une entreprise de cette taille qui se respecte a un conseil d’administration, a un service de ressources humaines et une politique» a dit l’animateur qui a posé une question très clair: «Les soeurs Rozon faisaient quoi quand leur frère tripatouillait des jeunes femmes? Puis tu vas me faire croire toi que personne était au courant dans la boîte?» A dit Arcand, faisant référence à Lucie et Luce Rozon, les deux soeurs jumelles de Gilbert qui gravitent dans les hautes sphères du groupe depuis de nombreuses années.

Alors, oui ou non à une enquête externe sur l'organisation pour enfin faire le ménage pour de bons?

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 11 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

05:19

239

L'historique du Black Friday (Vendredi fou) avec Luc Dupont
Publié il y a environ 2 mois

27588

Luc Dupont, professeur de communication à l’Université d’Ottawa et spécialiste en marketing était en entrevue avec Ève-Marie Lortie au FM93 pour parler de l’origine du Black friday, cette immense fête du magasinage reliée aux congés du Thanksgiving (Action de grâce) aux États-Unis. Au Québec, on a récupéré cette fête du magasinage pour appeler ça le Vendredi fou. Malgré que ce ne soit pas un congé ferlé ici, on peut remarquer un traffic plus lourd lors de cette journée toujours dans le même but; envahir les magasins à la recherche de rabais annoncés à grands coups de publicités dans les journaux et sur le web pour inviter la population à économiser à l’unisson.

Voici 10 citations du passage de Luc Dupont au FM93 pour parler du «Black Friday» (Vendredi fou):

1- «Il n’y a personne qui appelle ça exactement de la même manière… j’ai entendu Vendredi fou, Vendredi noir puis Black Friday…ce que ça nous rappelle est qu'on est au début de quelque chose au Québec…C’est comme si on avait pas encore arrêté au fond l’expression officiel…ça nous rappelle que c’est pas une fête d’ici»

2- «C’est une fête qu’on a fini par incorporer…entre autre à cause de Amazon parce qu'avec Amazon il n’y a pas de frontière...»

3- «On parle d’à peu près un million de personne qui vont se déplacer au moins dans les centres commerciaux aujourd’hui (vendredi) au Canada, c’est quand même pas si mal pour une fête qui vient tout juste d’arriver…»

4- «Dans le cas du Black friday, l’histoire n’est pas facile parce qu’il n’y a pas deux personnes qui ont la même version…la plus récente serait que le comptable anciennement tenait ses livres, tant qu’on était dans le déficit on écrivait en rouge, puis un moment donné on tombait dans le profit, et là tu changeais de crayon, tu allais chercher ton crayon noir...»

5- «Aux États-Unis hier (jeudi) il y a 50 millions de personnes qui se sont déplacées...»

6- «Au Québec… on a pas ce congé là officiel, nous il est plus tôt… parce qu’à l’origine l’Action de grâce, c’était pour fêter la fin des récoltes et aux États-Unis, ils sont plus au sud donc c’est un petit peu plus tard…Mais je soupçonne qu’un jour on essaiera de s’ajuster»

7- «Macy’s va faire la première parade de la Thanksgiving en 1923, et ce sera la première entreprise à inventer les prix fixes dans les magasins…avant tous les prix étaient négociés en fonction du salaire»

8- «Le marketing joue un rôle important pour ces journées. Est-ce qu’il y a autant de rabais qu’on le pense? La réponse courte se serait non. Est-ce qu’il y a des rabais importants? La réponse courte se serait oui!»

9- «Le Cyber monday a été inventé par Amazon pour répondre au phénomène naturel des consommateurs qui s’étaient découragés du trop grand achalandage du Black friday et qui ont fait leurs achats le lundi suivant en ligne…on a vendu pour plus de trois milliards de dollars de marchandises l’an passé lors de cette journée seulement sur Internet!»

10- «En marketing tu as toujours besoin d’un moment ou tu prends le sifflet et tu siffles de toutes tes forces et tu dis là, la course commence! Go!»

Entendu sur les ondes du FM93 à Québec dans l’émission «Le Retour du FM93» avec Ève-Marie Lortie le 24 novembre 2017 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

17:48

147

Combat de Deslauriers: Laraque fustige Julien et les médias qui «lèchent» le Canadien
Publié il y a 2 mois

27559

«On n’a pas respecté notre plan de match. On pensait que ce serait facile» a-t-il ajouté, visiblement irrité par le résultat de la rencontre. «En deuxième période, on est devenu brouillon. Le combat [de Nicolas Deslauriers et Zac Rinaldo] leur a donné de l’énergie.» Aurait-il préféré que Deslauriers s’abstienne de jeter les gants? «Je ne commenterai pas là-dessus. Non, merci» a sèchement laissé tomber le coach du Canadien Claude Julien hier dans le point de presse après la rencontre suite à une défait de 5-4 contre la pire équipe de la ligue les Coyotes de Phoenix au Centre Bell.

Cet extrait de Julien a mis le feu aux poudres à l’émission Laraque-Gonzales ce midi au 91,9 SPORTS à Montréal alors que l’ex-joueur de la LNH s’en ai pris à l’entraineur qui selon lui a juste semé la confusion dans la tête du nouveau venu en provenance du Rocket de Laval, Laraque est aussi retourné dans le passé en ramenant une anecdote de Julien alors qu’il était coach avec les Bruins et que Laraque jouait pour le Canadien dans un incident impliquant Milan Lucic. Écoutez-le expliquer passionnément son point dans l’audio suivant.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission Laraque-Gonzales le 17 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 2 ans

07:29

905

Légalisation du cannabis: «Non, non, l’état ne veut pas faire de l’argent avec ça» dit la ministre Charlebois
Publié il y a 2 mois

27554

C’est aujourd’hui que le projet de loi encadrant la vente et la consommation du cannabis a été déposé et la ministre Lucie Charlebois était l'invitée de CHOI Radio X pour parler de ce qu’il contenait.

Il y aura au départ 15 succursales pour desservir le territoire québécois sous la bannière de la Société Québécoise du Cannabis (SQC), (en comparaison, il y a 400 SAQ). «La mission de la SQC ne sera pas la même que la Société des alcools, il est clair que tous les objectifs de la Société québécoise du cannabis n’est pas de faire de l’argent mais bien de faire la vente de façon responsable et de s’assurer que nous informions la population que nous faisons de la prévention…» a prévenu la ministre qui a aussi dévoilé qu’il n’y aura pas que la SQC comme point de vente mais d’autre endroits aussi qui seront expérimentés ainsi que la vente en ligne qui sera développée.

«Pourquoi on a pas confier ça à des gens qui sont déjà dans le commerce comme Couche Tard par exemple qui avait levé la main et qui était intéressé, et qui ont peut-être le sens de la business de dire ben la clientèle existe déjà, parce que moi ça me rentre pas dans la tête, je peux pas croire qu’on ne veut pas faire de l’argent avec la légalisation du cannabis je pensais que c’était le nerf de la guerre moi…» a dit l’animateur Denis Gravel, surpris des propos de la ministre Charlebois qui a aussitôt répondu: «Non, non, l’état ne veux pas faire de l’argent, en tout cas la province de Québec c’est pas ce qu’on souhaite, ce qu’on souhaite c’est d'avoir le contrôle sur notre environnement de vente, ce qu’on veut c’est dé-banaliser le produit, on veut contrôler l’accès au produit...».

«Eille, ça va couter une beurrée, pour rendre légal un produit qui l’est déjà, c’est-à-dire qui est toléré, on s’en va ou avec ça là?» S’est demandé l’animateur et son équipe suite à l'entrevueavec la ministre.

Quelques faits sur le projet de loi:

La Société québécoise du cannabis sera créée par Québec

Interdiction pour les mineurs d’acheter, de posséder et de consommer du cannabis

Un adulte peut garder 150 grammes de cannabis à son domicile ou 30 grammes sur lui

Interdiction de cultiver du cannabis à des fins personnelles 

Interdiction de fumer ou de vapoter du cannabis dans les cégeps et les universités

Imposition de limites en matière de promotion ou de publicités relatives au cannabis 

Tolérance zéro pour tous les conducteurs

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l’émission Gravel dans le retour avec Denis Gravel. Véronique Bergeron et Jean-Francis Blais le 16 novembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

30:14

122

La brasserie Le Trou du Diable vendue à Molson!
Publié il y a 2 mois

27524

Molson s’est portée acquéreur du Trou du Diable, une institution brassicole qui existe depuis une douzaine d’années à Shawinigan en Mauricie.

Robert Pilotte du 106,9 FM a parlé à Luc Arvisais, spécialiste du développement économique dans la région, pour comprendre la transaction: «On s’entend que sur le coup quand on apprend la nouvelle c’est un choc, bien entendu, mais un coup le choc assimilé et bien réfléchit, et surtout avoir écouté et entendu ce qui s’est dit ce matin à l’occasion de la conférence de presse, au contraire, quelle perspective, quelle opportunité de marché que ça représente pour le Trou du Diable» a dit l’analyste.

L’animateur s’est questionné sur la suite de la réalisation du produit: «En autant que la grosse compagnie décide pas d’acheter la plus petite, prendre la marque de commerce et d’amener ça ailleurs dans un grand centre ou aller produire en Ontario ou ailleurs dans le monde entier…» a dit Pilotte, inquiet. Je ne crois pas que le gros joueur ait intérêt à faire ça a répliqué Arvisais, «je pense que c’est tout à l’avantage du major qui s’associe avec le Trou du Diable de maintenir cet âme, cet esprit-là qui est intact» a-t-il ajouté.

Entendu dans Midi Plus avec Robert Pilotte au 106,9 FM en Mauricie le 9 novembre 2017.


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

09:58

50

Luc Gélinas ne croit pas que Carey Price est blessé: «Pour moi, c'est de la fumisterie, à Montréal...on nous dit rarement la vérité»
Publié il y a 2 mois

27508

En entrevue ce matin avec JC Ouellet à CHOI Radio X, Luc Gélinas de RDS a parlé de la soi-disant blessure de Carey Price en disant «sincèrement ça m'étonnerait...à Montréal, j'irais pas jusqu'à dire qu'on nous ment constamment, mais on nous dit rarement la vérité» a laissé tombé le journaliste sportif du Réseau des sports.

L'animateur de CHOI était surpris de sa réponse et des présumées cachettes de l'organisation du tricolore: «On l'a tous réalisé que Carey était pas dans sa zone» a dit Ouellet avant d'ajouter: «Me semble ça se dit, r'garde, Carey il file pas, on vous donnera pas les raisons, c'est pas de vos affaires c'est du personnel, on va lui donner un petit break, ça vous dérangez-tu?... Tout le monde aurait dit ben correct». Gélinas a acquiescé la théorie de l'animateur.

Entendu dans Maurais Live à CHOI Radio X 98,1 le 7 novembre 2017. (RNC MÉDIAS)


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

03:43

558

«Coderre m'a proposé à plusieurs reprises de faire partie de son équipe» —Luc Ferrandez
Publié il y a 3 mois

27484

Entendue dans La Matinale (du lundi au vendredi, de 7h à 10h) avec Julien Poirier-Malo à CIBL 101,5 (Montréal) le 1 novembre 2017.


Radio EGO Radio EGO
Membre depuis il y a plus de 9 ans

03:23

68

«On parle plus de Luc Lavoie que de Stephen Paddock (le tireur de Vegas) sur Twitter au Québec aujourd'hui...A-NOR-MAL» —Sylvain Bouchard
Publié il y a 4 mois

27241

La «joke» de Luc Lavoie fait beaucoup parler. Entendu Le 4 octobre 2017 au FM93 dans Bouchard en Parle avec Élisabeth Crête et Jean-Simon Bui (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a presque 3 ans

06:25

410

logo radioego

radioego.com