Résultat pour: #Politique

Tuerie de la mosquée vs Médias: Gravel fustige Gendron et Juneau-Katsuya
Publié il y a 6 jours

28098

Michel Juneau-Katsuya ne s’excusera pas d’avoir dit que «certains animateurs ont du sang sur les mains»: Tel est le titre d'un texte publié dans le journal de Québec de lundi le 16 avril, alors que le journal rapportait un segment audio ayant eu lieu le matin même entre Stéphane Gendron et Michel Juno-Katsuya.

Ces propos ont pris une toute autre tangente trois jours plus tard alors que le juge dans le procès d'Alexandre Bissonnette a interrompu un témoignage d'un membre de la communauté musulman, non présent lors de la soirée tragique, qui est venu raconter les impacts sur sa vie et qui a décidé de mêler les médias à l'histoire. C'est alors que l'avocat de la couronne et le juge sont intervenus. Le juge Huot a alors fait une importante précision.

«Il m'apparaît très clair, dans le dépôt de la preuve jusqu'à présent, que les médias ne sont ni de près, ni de loin, reliés dans cette terrible tragédie du 29 janvier dernier. Rien ne nous permet de croire qu'une quelconque implication d’un média ait pu jouer un rôle dans les actions de M. Bissonnette, et M. Bissonnette a été clair dans son interrogatoire. Je vous demanderais de vous abstenir de parler des médias de cette façon.» —François Huot, Juge dans le procès du tueur de la mosquée de Ste-Foy. (19 avril 2018)

Dans son émission du retour à CHOI, Denis Gravel s'en ai pris aux animateurs à l'origine du segment audio diffusé sur Énergie 98,9 à Québec: «Dans le cul Juneau-Katsuya, pis dans le cul les couillons de radio Énergie qui essaient de faire des cotes d'écoutes la-dessus bande de jaunes, de lâches de poltrons... il y a du monde qui ont déjà travaillé icitte, je savais que c'était des couillons là, mais à quel point vous avez perdu vos couilles depuis que vous avez foutu le camp d'icitte comme des bandits, honte à vous autres» a dit l'animateur du retour qui en a rajouté: «Pis là vous avez pas les couilles de dire à votre boss que vous trainez un faux-cul en ondes qui fait de la petite merde sur le dos de morts dans une mosquée pour faire avancer ses petites idées politiques de fucking Huntingdon....honte à vous-autres» a vociférer Gravel, hors de lui.

«Je ne peux pas en vouloir au gars d'Huntingdon. c'est un prétentieux qui vient d'ailleurs, mais vous-autres qui avez déjà travaillé icitte, pendant une couple d'années là, yé ou votre caractère? Vous l'avez laissé icitte dans les tiroirs? Tabarnouche! Je savais que vous étiez jaune, mais jamais à ce point là» a conclu Gravel qui est revenu sur la situation plus tard dans l'émission alors qu'il a parlé à sa collègue Laurence Gagnon qui a donné plus de détails sur la journée au palais de justice.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec à l’émission «Gravel dans le retour» avec Denis Gravel. Véronique Bergeron, Vince Cauchon et Jean-Francis Blais le 19 avril 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

03:28

679

Gaétan Barrette accepterait de quitter le ministère de la santé...
Publié il y a 10 jours

28083

En entrevue au 106,9 FM en Mauricie ce matin, le ministre de la santé Gaétan Barrette s'est dit prêt à laisser son ministère et à retourner même comme simple député d'arrière banc si tel était le désir du premier ministre.

«Est-ce qu'on vous a garantie le ministère de la santé?» a demandé Catherine Gaudreault à Gaétan Barrette en prévision des prochaines élections de l'automne prochain. «Non» a répondu le ministre qui a ajouté qu'il accepterait de piloter un autre ministère: «Pour être bien honnête, je suis allé en politique pour la santé» a dit le ministre qui a souligné l'importance d'être médecin pour le poste qu'il occupe au gouvernement: «Le fait de connaître le milieu fait en sorte que certaines décisions qui sont prises, qui sont peut-être pas les bonnes décisions je les vois venir» a-t-il dit soulignant qu'on l'enverrait sur un autre mandat sur les «banquettes» que ça ne le dérangerait pas... «Je suis en politique pour ça, mais il y a d'autres secteurs qui sont intéressant quand même dans le gouvernement...mais je n'ai pas cet orgueil là...[s'accrocher à son poste à tous prix]» a dit le ministre expliquant qu'à la quantité de commentaires «sympathiques» qu'il reçoit, qu'il serait partit depuis un bout.

Entendu dans Que la Mauricie se lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie. Le 16 avril 2018. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

01:35

16981

Éric Duhaime se présente au congrès de...Québec Solidaire!!
Publié il y a 14 jours

28071

Éric Duhaime, qu'on connait pour ne pas être particulièrement campé à gauche politiquement, est allé au congrès que Québec Solidaire a tenu dans un établissement de la capitale hier.

Écoutez son compte-rendu avec Sylvain Bouchard ce matin au FM93, et surtout pourquoi il ne pourrait pas se présenter dans un tel congrès à Montréal.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission «Bouchard en parle» avec Sylvain Bouchard, Elisabeth Crête et Jean-Simon Bui le 12 avril 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

16:47

535

Réjean a des nouvelles sur le retour des Nordiques...
Publié il y a 18 jours

28057

Réjean Tremblay, notre «l'influcenceur» favori de Montréal, qui clame son indépendance profonde envers l'organisation du Canadien, ce qui lui permet de les critiquer presqu'autant que leurs fans, passe du temps à Québec régulièrement. Que ce soit pour assister à un gala de boxe, ou à un match des Remparts, ça lui permet de rester connecter sur la Capitale, et de profiter de sa résidence secondaire du Lac Beauport.

En entrevue avec Dan Pou du FM93 cette semaine, il a encore été très critique envers le tricolore, disant même que l'organisation devra faire très attention à leur prochains «moves» si elle souhaite conserver la banque de partisans qu'ils ont cumulés au long des années.

«Sont chanceux de ne pas avoir un club à Québec»

Ces dernières paroles ont mené vers une rencontre que Réjean a eu avec Martin Tremblay sur la galerie de presse du Centre Vidéotron lors du match des Remparts de mardi dernier. Rappelons que M. Tremblay est Chef de l’exploitation du Groupe Sports et divertissement de Québecor depuis août 2017. «Québecor n'a pas changé sa politique. On a les moyens, puis on a pas changé d'objectif» aurait dit le haut placé de Québecor à Réjean.

Voici ce qui rassurera ceux qui pensent que Québecor semble se détacher du «rêve» que tant de fans de hockey de Québec possèdent encore. Avouons qu'avec la saison désastreuse du Canadien, une deuxième équipe de la LNH au Québec ne serait pas de trop, et sincèrement, qui de mieux pour donner un bon coup de pied au derrière bleu-blanc-rouge qu'un beau gros pied tout bleu?

Entendu au FM93 dans L’avant-match avec Dan Pou le 5 avril 2018. (COGECO MEDIA)


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

03:01

9661

Marissal se fait cuisiner par CBC radio à Montréal!
Publié il y a 20 jours

28051

Vincent Marissal va surement se rappeler longtemps de sa première semaine officiel en politique! Ayant donné une multitude d'entrevues, l'ex-journaliste de La Presse a du se défendre toute la semaine d'avoir flirter avec les fédéralistes libéraux d'Ottawa avant d'opter pour un parti prônant la souveraineté au Québec.

Son entrevue avec l'animateur de l'émission du matin à la version anglophone de la radio de Radio-Canada à Montréal n'a pas fait exception alors que l'animateur Mike Finnerty a tenté avec une série de questions de comprendre le cheminement spécial de qui a poussé Marissal à choisir sa famille politique.

Entendu à l'émission Daybreak Montreal with Mike Finnerty à la CBC, la version anglophone de la radio de Radio-Canada à Montréal le 4 avril 2018.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

11:48

25011

«Je suis beaucoup plus à gauche que ce que la majorité des gens peuvent penser de moi» —Vincent Marissal
Publié il y a 23 jours

28042

Le nouveau candidat et Québec Solidaire et ex-journaliste de La Presse Vincent Marissal était au micro d'Alain Gravel ce matin à la radio de Radio-Canada et il a répondu «presque» clairement à la question sur ou il se situait sur l'échiquier politique.

Marissal a dit que ça faisait longtemps qu'il savait qu'un jour il ferait de la politique. Il a aussi admis avoir été sollicité par l'équipe de Valérie Plante au niveau municipal. L'ex-journaliste dit avoir été motivé par son envie de contribuer. «J'y crois au service publique, je crois qu'on peut changer des choses, je crois qu'il faut porter un message aussi» a dit Marissal qui a ajouté «en ce moment ça tangue pas mal à droite» en parlant de l'état actuel de la politique.

Le nouveau candidat a aussi avoué que c'était lui avait approché Québec Solidaire, mais le PQ l'avait approché récemment après qu'il ait entendu la rumeur de ses discussions avec Québec Solidaire.

Marissal se dit souverainiste mais s'est dit étonné de la surprise de certaines personnes concernant sa position politique malgré qu'il ait oeuvré à La Presse. »Une salle de rédaction, c'est comme une société, il y a de tout là-dedans» a-t-il dit. Concernant son orientation politique: «Je suis beaucoup plus à gauche que ce que la majorité des gens peuvent penser de moi» a dit Marissal qui a ajouté avoir rejeté le PQ suite à certaines positions et propos exprimés par Jean-François Lisée notamment sur l'immigration.

Puis, celui qui se présentera pour QS a dit que Justin Trudeau lui avait demandé de se présenter pour les Libéraux lorsqu'il avait été élu à la tête du parti Libéral du Canada en 2013, Marissal aurait été tenté «à l'idée de mettre Stephen Harper dehors» mais qu'il n'y était pas allé.

Entendu dans Gravel le matin avec Alain Gravel sur les ondes de Ici Première, la radio parlée de Radio-Canada (Montréal). Le 3 avril 2018.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a plus de 2 ans

13:27

272

Patrick Lagacé surpris de voir Marissal faire le saut en politique... surtout avec QS
Publié il y a 28 jours

28035

En entrevue avec Paul Arcand ce matin au 98,5 FM à Montréal, Patrick Lagacé, ancien voisin de bureau de Vincent Marissal à La Presse, s'est dit extrêmement surpris de voir son ex-collègue faire le saut en politique, particulièrement avec Québec Solidaire.

«Mon ancien voisin de bureau, Vincent était assis en face de moi à la Presse, et je dois te dire j'ai été extrêmement surpris de le voir faire le saut en politique d'abord, et ensuite, avec Québec Solidaire parce que Québec Solidaire, j'ai peut-être un petit préjugé là, comme dirait Yves Boisvert, c'est les militants de la militance; tu viens des milieux communautaires, tu viens des milieux plus féministes disons, mais, ancien chroniqueur dans un grand journal, généralement, c'est pas le genre de candidat qu'ils sont capables d'attraper» a dit Lagacé.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 29 mars 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

04:41

315

Caroline Proulx fait son entrée en politique en contant des menteries!
Publié il y a 29 jours

28030

L'entrée en politique de Caroline Proulx s'effectue de façon plutôt chaotique alors que l'ex-animatrice a menti à des personnes qui l'ont contacté quelques heures voir minutes avant l'annonce de son intention de se porter candidate pour la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription de Berthier, dans Lanaudière, en vue des élections provinciales d’octobre prochain.

Éric Duhaime, qui a travaillé avec elle comme co-animateur d'une émission présentée à la défunte Radio 9 à Montréal, n'en revenait tout simplement pas quand son recherchiste au FM93, Mathieu Boulay, a voulu confirmer avec elle l'information que l'animateur du midi avait reçu plus tôt le matin. Plutôt que de ne rien répondre, elle lui a dit que ce n'était tout simplement pas vrai, qu'elle avait plutôt comme projet de se rendre en Italie dans la prochaine année, qu'elle était en train de faire des démarches pour un visa etc... Duhaime était dans tous ses états en prenant connaissance des propos de Proulx alors qu'un article du journal de Québec a confirmé la nouvelle en plein milieu de son émission.

«Mais pourquoi quand tu rentres en politique faut que tu mentes, c'tu un pré requis ça coudonc?» a dit Duhaime un peu dépassé par la situation.

Caroline Proulx provient d'une famille très médiatisée étant le fille de Jacques Proulx et la nièce de Gilles Proulx, 2 communicateurs qui ont dominé la radio à une certaine époque particulièrement à Montréal. Elle même fait carrière dans les médias depuis plusieurs années avec un succès plutôt mitigé.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission Duhaime-Ségal le Midi le 28 mars 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

06:06

58442

Conflit PLQ vs CAQ sur l'immigration: Boucar Diouf ramasse le PM Philippe Couillard!
Publié il y a environ un mois

28013

En entrevue au 98,5 cette semaine avec Paul Arcand, l'humoriste-conteur originaire du Sénégal Boucar Diouf, s'est attaqué au PM Philippe Couillard concernant sa récente sortie envers le chef de la CAQ François Legault sur ses positions sur l'immigration. Sans endosser directement les propos de Legault, Diouf a dit que c'était des choses qui se faisaient ailleurs: «Ce que je refuse, c'est qu'on dise aux gens vous n'avez pas le droit de parler de ces débats-là. Ce sont des débats qui se font dans toutes les démocraties libérales de la planète. On parle de la place de l'immigration, on parle de comment faire pour favoriser le vivre ensemble, mais quand chaque fois quelqu'un aborde ces sujets, l'autre se lève pour dire toi t'es raciste, t'es un xénophobe. François Legault, M. Couillard le connait, ça fait 20 ans qu'il le voit en politique, il sait que Legault n'est pas quelqu'un de raciste» a dit Boucar, reconnu pour son franc parler.

Rappelons les propos qui ont tout déclenché entre le PLQ et la CAQ:

«Le type de nationalisme que la CAQ propose est, à mon avis, un nationalisme basé sur l’ethnicité. Je n’ai pas peur de le dire, c’est ce que c’est. Ils voient la majorité francophone comme étant assaillis par tous ces étrangers.» Ces propos du ministre des Finances du gouvernement Couillard, Carlos Leitao, avaient mis le feu aux poudres du chef de la CAQ François Legault.

Le chef de la Coalition avenir Québec est par la suite devenu très en colère à la suite des propos du premier ministre sur ses positions en matière d'immigration. Philippe Couillard avait qualifié de «déplorables» et «rétrogrades» les paroles du chef de la CAQ. François Legault l'a accusé de déformer ses intentions.

«Depuis des années, certains partis politiques, dont la CAQ, font du racolage pour dire aux gens : "Nous, on est contre les étrangers, les immigrants. Si vous votez pour nous, c’est ça qui va arriver" », avait lancé Philippe Couillard dans une critique des positions caquistes sur l'immigration.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 22 mars 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

01:48

257

Projet de Tramway à Québec: Lehouillier charge Labeaume et les Libéraux!
Publié il y a environ un mois

27989

L'annonce d'un méga projet structurant de transport en commun du maire de Québec Régis Labeaume flanqué du premier ministre Philippe Couillard au coût de plus de 3 milliards pour sa ville a pris un peu tout le monde par surprise vendredi. Par contre, nul ne fut plus surpris que le maire de Lévis Gilles Lehouillier qui, en entrevue sur les ondes de CHOI Radio X, a dévoilé une sorte de politique à deux vitesse mis en place par le gouvernement dans lequel il se sent totalement exclus!

Le maire de Lévis en avait gros sur le coeur et on sent que cette histoire est loin d'être finit.

«Imaginez-vous, que notre premier ministre lui-même ne sait même pas qu'on a déposé en bonne et due forme un projet structurant, une demande de financement pour une étude pour le transport en commun à Lévis en juin 2017...un projet de transport structurant comme à Québec, il coûte pas 3 milliards il coûte entre 75 et 90 millions. On a déposé ça en juin, on est maintenant rendu au mois de mars, on a jamais eu de réponse.On arrive en campagne électorale municipale, personne parlait du tramway sauf Madame Guérette, tout à coup on arrive on dépose un projet en un mois et demi 3 milliards, tout est réglé, tout est canné. On a comme un gouvernement à deux vitesses, puis ça là, ça commence à se répandre de plus en plus dans les régions.Imaginez-moi ma surprise d'entendre le premier ministre qui dit, il faudrait peut-être que la ville de Lévis dépose un projet. Cherchez l'erreur là

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec à l’émission «Gravel dans le retour» avec Denis Gravel. Véronique Bergeron, Vince Cauchon et Jean-Francis Blais le 16 mars 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a environ 3 ans

23:16

208

logo radioego

radioego.com