Résultat pour: #Sénateurs

Le descripteur radiophonique des matchs des Sénateurs D'Ottawa répond à Réjean Tremblay
Publié il y a 27 jours

28478

Le Descripteur radiophonique des matchs des Sénateurs D’Ottawa Nicholas St Pierre répond aux commentaires de Réjean Tremblay tenue hier sur les ondes de Radio X Québec selon Réjean Tremblay Québécor pourrait acheter les Sénateurs et les déménager a Québec . Nicholas Tremblay mentionne que les Sénateurs vont resté a Ottawa et il faut arrêter de dire n'importe quoi

Écouté Nicolas st Pierre sur les ondes de Danradiosport.co


Dany Veilleux Dany Veilleux
Membre depuis il y a plus de 2 ans

15:16

281

Les Sénateurs au Centre Vidéotron: Pas de fumée sans feu.
Publié il y a 2 mois

28461

Dans sa chronique hebdomadaire à CHOI Radio X, le chroniqueur Réjean Tremblay est revenu sur les rumeurs entourant des discussions qui auraient eu lieu entre le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa Eugene Melnyk et la direction de Québecor.

«Le move à faire... t'achètes X % des Sénateurs, avec ce X % là, ça peut générer 100-150 millions, tu paies toutes les dettes encourues par les Sénateurs, tu leur offres un bon loyer pour être au Centre Vidéotron, puis eux-autres te font un prix raisonnable pour les droits de TV. Ça veut dire que Melnyk ne perd plus jamais une cenne, sa franchise garde sa valeur, Québecor a une équipe à Québec puis de la TV mur à mur puis tout le monde est gagnant là-dedans sauf... les fans d'Ottawa et Gary Bettman»... a dit Réjean qui a ajouté que la plupart des propriétaires des autres équipes canadiennes auraient de la difficulté à approuver un transfert de la capitale canadienne à la capitale québécoise.

Par contre, dans un même souffle, Tremblay a ajouté que les autres propriétaire de la ligue en avait assez de Melnyk!

Il semble que Québecor serait en train d'évaluer si la présence de Pierre-Karl Péladeau dans tout ce qui entoure le dossier de la LNH à Québec représente un atout ou une contrainte. Martin Tremblay, le Chef de l’exploitation du Groupe Sports et divertissement de Québecor depuis l'automne 2017, prendrait de plus en plus de place dans l'organisation. Il pense même que ce serait possible d'amener des matchs réguliers de la Ligue Nationale au Centre Vidéotron dans les prochaines années.

La filière KHL

Le chroniqueur du Journal de Montréal a dévoilé que la direction de Québecor a été invité au match des étoiles de la KHL il y a quelques jours, mais le désir de ne pas déplaire à Gary Bettman et la NHL a convaincu la direction de ne pas se rendre en Russie.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X à Québec dans l'émission Maurais Live avec Dominic Maurais le 22 janvier 2019 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a environ 4 ans

13:41

14411

Rumeur de rencontre entre Melnyk et PKP...
Publié il y a 5 mois

28394

Réjean Tremblay parle de la possible vente des Sénateurs d'Ottawa à Quebecor.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal à l'émission Du Sport le Matin avec Louis-Philippe Guy et Gilbert Delorme le 5 octobre 2018 (RNC MÉDIAS)


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 3 ans

06:47

14802

Une raison majeure pourquoi Karlsson pourrait quitter Ottawa...
Publié il y a 10 mois

28216

Une histoire affreuse de menaces tourne autour du défenseur étoile Érik Karlsson à Ottawa, ce qui accélérerait peut-être vers la sortie celui qui aurait été très affecté par cette aventure peu reluisante.

Selon le Ottawa Citizen, Monika Caryk, la conjointe de son coéquipier Mike Hoffman, aurait menacé Melinda et Erik Karlsson à de nombreuses reprises depuis le 17 novembre dernier. Au dire de Mme Karlsson, l’amie de cœur d’Hoffman aurait commencé à agir de la sorte après que le couple ait annoncé la venue d’un enfant.

Caryk aurait affirmé plus d’une fois vouloir la mort de cet enfant, ainsi que celle de Melinda Karlsson. Elle aurait également souhaité que quelqu’un brise les jambes du défenseur vedette des Sénateurs.

Source de la nouvelle en français sur TVA SPORTS.

On peut comprendre Karlsson de vouloir changer d'air, il ne serait pas du tout surprenant que ce soit lui qui pousse très fort sur la porte qui mène vers la sortie!

Jean-Charles Lajoie a discuté de la situation dans son segment avec Yvon Pedneault et Mike Bossy aujourd'hui.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal à l'émissin «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 12 juin 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 3 ans

10:15

1724

Repêchage: Voici une liste de joueurs qui sera disponibles pour le CH
Publié il y a 11 mois

28087

Ce matin, Enrico Ciccone du 91.9 SPORTS a débité une série de joueurs en provenance des listes nord-américaines et européennes qui pourraient être disponibles lorsque le Canadiens prendra le micro lors du prochain repêchage de la LNH qui aura lieu les 22 et 23 juin prochain à Dallas.

Rappelons que selon le classement, le Canadien aura 9,5 % des chances d’obtenir le 1er choix (4ème meilleur taux parmi les 15 équipes qui prendront part à la loterie le 28 avril à Toronto). Le CH se positionne derrière les Sabres (18,5 %), les Sénateurs (13,5 %) et les Coyotes (11,5 %).

La loterie comprendra trois tirages, un pour le premier choix, un pour le second et un pour le troisième. Les équipes qui ne feront pas partie du top trois obtiendront les sélections suivantes, selon leur rang au classement général.

Avec l'échange de Tomas Plekanec à Toronto, le Canadien se trouve avec 9 choix au prochain repêchage, et 4 d'entre eux sont des choix de 2e tour.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 17 avril 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 3 ans

04:20

1804

«J'aurais aimé parlé plus souvent aux médias quand j'étais à Montréal» —Jacques Martin
Publié il y a 12 mois

28037

L'ex-coach du Canadien Jacques Martin, maintenant assistant entraineur des Penguins, a parlé sur les ondes du 91,9 SPORTS du départ de Donald Beauchamp cette semaine qui occupait le poste de vice-président principal des communications de l'équipe depuis 25 ans.

Questionné sur la latitude qu'il avait en tant que coach du CH pour parler aux médias en dehors des points de presse, Martin a affirmé que l'approche du Canadien était différente de cette des autres équipes auxquelles il a évolué comme les Sénateurs ou c'était l'opposé a-t-il dit en ajoutant «on devait vendre des billets à Ottawa, essayer de remplir le stade» a-t-il dit pour justifier sa présence plus régulière dans les médias à ce moment.

«C'est sur qu'à Montréal, j'aurais aimé personnellement parler plus souvent [dans les médias] ça aide à l'image de l'équipe, ça aide aux gens de pouvoir comprendre les personnes en poste qui ont souvent des décisions difficiles à prendre, de connaitre un autre côté de ton directeur général, de ton entraineur...» a dit Martin qui a expliqué qu'à Pittsburgh, les coachs faisaient régulièrement des interventions dans les médias.

Puis Enrico Ciccone a demandé à Martin de façon ironique si il y avait des gens qui l'avait empêcher de parler dans les médias alors qu'il était avec le Canadien. Martin a répondu avec toute sa sagesse et sa diplomatie en disant que malgré que personne l'empêchait de le faire, que les demandes étaient plutôt dirigées à l'organisation, donc une étage plus haut que lui à l'époque et qu'il respectait ces façons de faire en tant qu'employé du tricolore à ce moment.

En gros, Montréal n'avait pas à remplir l'aréna, et à aller chercher de nouveaux fans via les médias, contrairement à des marchés plus petits pour le hockey comme Ottawa ou Pittsburgh, et disons-le, la plupart des autres marchés de la LNH.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 30 mars 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 3 ans

06:13

9813

Le propriétaire des Sénateurs va-t-il fuir vers Québec?
Publié il y a environ un an

28003

Le relation entre les amateurs des Sénateurs d'Ottawa et le propriétaire de l'équipe Eugene Melnyk est passée à une autre étape ces jours-ci alors qu'un groupe de partisans ont décidé de diffuser des pancartes un peu partout dans la région pour inviter ce dernier à quitter. Un site web explique leur démarche. (melnykout.ca)

Dans son émission de lundi, Jean-Charles Lajoie, flanqué de Mike Bossy et de Yvon Pedneault ont analysé le phénomène et ont même sorti une rumeur qui dit que Melnyk, qui a déjà menacé les fans de déménager l'équipe en décembre dernier suite à des difficultés à la billetterie, pourrait prendre la route vers l'est et déménager son équipe à Québec qui a un aréna tout neuf et des partisans assoiffés.

«Tu sais très bien qu'il y a des gens qui l'ont rencontré M. Melnyk... des gens qui avaient un intérêt vers Québec» a dit Pedneault

«Absolument, lui et des gens qui feraient bien l'affaire de la ligue nationale de hockey...autrement dit, si ces gens-là déposaient une offre d'achat, et que c'était conditionnel à l'approbation du bureau des gouverneurs, je peux vous dire un affaire il y a pas grand monde qui s'objecterait» a ajouté Jean-Charles Lajoie.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal à l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 21 mars 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 3 ans

16:30

159

Derick Brassard parle de son échange vers Pittsburgh
Publié il y a environ un an

27907

Un échange complexe à trois équipes entrer les Sénateurs, les Golden Knights et les Penguins de Pittsburgh a permis à ces derniers de mettre la main sur Derick Brassard.

Le joueur de 30 ans a parlé avec Michel Langevin au 91.9 SPORTS ce matin pour décrire son état d'esprit face à cet autres changement d'équipe pour lui. Originaire de Hull (Gatineau), Brassard en ait à sa quatrième équipe dans la ligue après les Blue Jackets, les Rangers et les Sénateurs. Il a compté 27 buts avec New-York en 2015-2016, un sommet pour lui en 10 saisons dans la LNH.

Un moment particulier dans l'entrevue est survenu alors que l'animateur Michel Langevin lui a dit que Jacques Martin, entraineur adjoint chez les Penguins, leur avait déjà dévoilé en ondes que l'équipe avait déjà prévu former un duo avec lui et Phil Kessel dans l'alignement des Pens. «Je me plaindrais pas» a alors dit Brassard, souriant.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin le 26 février 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 3 ans

08:31

7323

La vraie raison de son départ? «Subban n'a jamais digéré le C sur le gilet de Pacioretty»
Publié il y a environ un an

27765

Dans chaque sphère d'activité ou nous évoluons, il y a de la compétition. Pour ceux qui ont un niveau d'ambition élevé, perdre une promotion face à un collègue peut faire très mal à l'égo et même nuire éventuellement à notre rendement voir même quitter l'entreprise pour aller se faire valoir ailleurs, là ou on sera mieux valorisé, davantage reconnu à sa juste valeur.

Dans une équipe de hockey, la situation n'est pas différente. Mario Langlois du 98,5 a dévoilé une théorie intéressante hier dans sa chronique avec Paul Houde. Il a repris les propos de Daniel Brière, qui a vu de près la rivalité féroce entre Nathan McKinnon et Matt Duchene dans la course à qui sera la futur star de l'Avalanche du Colorado, la «face» de la franchise, le plus apprécié des fans etc...Donc le départ de Duchene a fait exploser McKinnon et l'Avalanche a très peu perdu de match depuis alors que les Sénateurs de Duchene... bien, c'est plutôt tranquille.

Puis Langlois a habillement appliqué la même situation au vestiaire du Canadien en 2015 alors que les joueurs s'étaient réunis pour choisir un Capitaine après le départ de Gionta. «Le parallèle est évident» a dit Langlois qui pense que Pacioretty et Subban s'étaient «battus» à ce moment pour devenir le visage du Canadien de Montréal. «Depuis la transaction le Canadien est une moins bonne équipe» a dit Paul Houde qui avait deviné ou s'en allait Langlois.

«Faut pas penser que les gars de l'intérieur du vestiaire sont insensible à ¨l'applaudissomètre¨ là, c'est qui le plus populaire, puis il y en a un qui était super sensible à ça et qui vivait très bien là-dedans» a dit l'animateur de Les amateurs de sports en parlant de Subban. «Quand tu fais une conférence pour annoncer un don comme comme il a fait la veille du camp d'entrainement quand on va annoncer le capitaine, y'a pas personne qui peut te dire que P.K. ne voulait pas être le capitaine de l'équipe. Max est devenu la seule alternative qui avait de l'allure et l'autre l'a jamais digéré» a analysé Langlois.

Mario a aussi parlé des rumeurs d'échange de Pacioretty qui cours ces jours-ci et a conclu que s'il était échangé ce serait l'aveu que finalement on s'est trompé sur toute la ligne, autant sur pourquoi on a échangé un et et pourquoi on a nommé l'autre capitaine a-t-il expliqué. «Un constat d'échec sur toute la ligne par rapport au leadership de l'équipe» a dit l'animateur, dans une envolée critique évidente envers les décisions prises par la direction de l'équipe depuis quelques années.

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission Le Québec Maintenant avec Paul Houde le 23 janvier 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a environ 4 ans

05:50

847

La fin des bagarres au hockey?
Publié il y a environ un an

27746

Le chroniqueur Richard Labbé a expliqué ce matin comment la LNH a pris des mesures aux cours des dernières années dans le but d'éliminer les bagarres aux hockey sans vraiment le faire «officiellement».

«Pour la première fois, on risque d'arriver en bas de 20% du taux de bagarre par match cette année dans la Ligue Nationale de Hockey. Il y avait des années avec du 35% et 40% il y a 10-15 ans alors que nous sommes à 17% présentement» a expliqué Labbé.

Le chroniqueur de la Presse+ a parlé à John Scott, un ancien dur à cuire de la ligue, qui a dit que si il sortait des rangs juniors cette année, il n'aurait pas de carrière dans la LNH alors qu'il a commencé la sienne il y a à peine 10 ans!

Le joueur le plus punis l'an passé dans la ligue nationale fut Mark Borowiecki des Sénateurs d'Ottawa avec 150 minutes de punition. Dave Schultz en 1974 a réussi à passer 472 minutes au cachot, et pas seulement en compilant des 2 minutes pour accrochage,,,

«Gary Bettman ne va jamais nous dire ¨c'est fini les bagarres¨ ça ne se peut pas, sauf qu'on s'en va vers ce que je qualifierais d'abolition naturelle» a conclut Labbé.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Du sport le matin» avec Michel Langevin et Enrico Ciccone le 19 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a plus de 3 ans

08:30

145

logo radioego

radioego.com