Result for: #climat

Le PM Couillard vs les changements climatiques.
Published 10 months

28352

En entrevue sur une radio du Saguenay, le premier ministre sortant Philippe Couillard a fait un intéressant plaidoyer autour des changements climatiques auxquelles il semble croire dur comme fer.

«Ceux qui ne croient pas à ça aux changements climatiques, demandez aux victimes d'inondations, demandez aux victimes de la tornade à Gatineau» a dit le PM qui s'est un peu emporté lorsque l'animateur lui a suggéré que c'était prouvé que la tornade n'avait aucun lien avec les changements climatiques.

Entendu à Midi Pile à Kyk Radio X au Saguenay le 25 septembre 2018 avec Simon Tremblay et Fred Gagné. (RNC MÉDIAS)


KYK Radio X KYK Radio X
Member since over 10 years

03:00

74

Annulation de SLĀV et Kanata: Luc Lavoie pète une coche aux journalistes!
Published 12 months

28282

Le sujet chaud du mois de juillet a connu un autre spin en fin-de-semaine alors que Luc Lavoie, invité è l'émission de Christiane Charette à Radio-Canada, a fait une sortie contre les journalistes tous médias confondus sur leur couverture exagérée selon lui de l'annulation de deux pièces de théâtre de Robert Lepage pour cause d'appropriation culturelle.

«Évidemment que je veux que Kanata pis SLĀV soient vus et entendus et tout, mais la façon dont les médias partent tous ensemble puis qu'ils écrivent 6 chroniques par jour, ils ne parlent que de ça, c'est dur d'être plus déconnecté du monde que ça» a vociféré Lavoie qui dit ne pas penser que c'était la préoccupation des gens de tous les recoins du Québec, qui se préoccupaient davantage des problèmes de leurs parents pris dans des CHSLD sans air climatisé dans des jours de canicules et du système de santé qui craque de partout.

Entendu dimanche le 29 juillet à l'émission Christiane Charette diffusée (le dimanche de 17h à 19h en rediffusion à 23 h) sur Ici Radio-Canada Première. (Les journalistes Francine Pelletier et Jean-René Dufort étaient aussi sur le plateau ce jour-là).


IciRE IciRE
Member since over 3 years

02:54

431

Labeaume pense que la radio qui le critique a peu d'influence «La preuve, j'ai été ré-élu...«
Published over 1 year

27756

Le maire de Québec Régis Labeaume s'est fait demander dans un point de presse si il croyait que le climat avait changé dans sa ville un an après la tuerie à la mosquée de Québec qui a fait 6 morts.

Sa réponse a visé de façon plus ou moins maladroite les radios de Québec. «Statistiquement, il y a moins per capita de gestes haineux à Québec qu'ailleurs au pays» a d'abord dit le maire, tout en bifurquant dans sa réponse vers les radios de sa ville: «Le problème nous autres est qu'on a un environnement sonore... quelques radios qui porteraient notre message et ce que nous on pense [la population]. On appelle ça un prisme déformant, la preuve, j'ai été ré-élu aux élections» a expliqué le maire, dans le but de démontrer le peu d'influence qu'exercent les radios qui le critiquent.

Ces propos, diffusés sur les ondes de CHOI Radio X, ont rendu mal à l'aise l'animateur Denis Gravel dans son émission du retour: «Que du monde de Montréal fasse un lien entre les radios qu'ils n'écoutent pas et qui ne représentent par leurs valeurs, et des crimes ou il y a des gens qui meurent par balles, c'est profondément morons, mais c'est un manque de connaissance faut pas leur en vouloir. Que le maire de la ville icitte fasse la même chose, ça me donne vraiment le goût de dégueuler, pas de vomir, de dégueuler» a dit Gravel, visiblement étonné et écoeuré par les propos de son maire.

Des noms?

«Si il veut cibler des individus, ce serait peut-être le temps de commencer à les nommer» a dit l'animateur qui oeuvre depuis plus de 20 ans à la populaire radio parlée de Québec: «Parce que les radios de Québec on est une maudite gang là-dedans» a-t-il dit en nommant une série d'animateurs non reconnus pour des envolées oratoires sur les ondes... «Si le maire pense que les radios de Québec ont du sang sur les mains, il serait peut-être temps de commencer à nommer des noms, et des stations» a dit Gravel, qui se demande si le premier magistrat de la ville serait amer envers certains animateurs parce qu'ils questionneraient ouvertement certaines de ces décisions.

«Je cherche l'humilité de Régis Labeaume...si vous la croisez, prière de la ramener à l'hôtel de ville, le monsieur en a bien besoin.» a conclut l'animateur.

Entendu sur les ondes de CHOI Radio X 98,1 à Québec dans l’émission «Gravel dans le retour» avec Denis Gravel. Véronique Bergeron, Vince Cauchon, Martin Busuttil et Jean-Francis Blais le 22 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Member since over 4 years

05:37

383

Autres cas d'harcèlement à «Juste pour Rire» on parle même de «culture d'entreprise»
Published over 1 year

27747

«Une culture d'entreprise», voici comment est décrite la situation du harcèlement en général à l'intérieur des murs du groupe Juste pour rire.

Un reportage de Jessica Leblanc au 98,5 FM ce matin avec Paul Arcand a permis d'en apprendre plus sur une situation qui semble bien ancrée dans l'entreprise se spécialisant en humour. «Après le scandale sur Gilbert Rozon, il a des voix qui ont commencé à s'élever pour dénoncer une culture d'entreprise, un climat malsain, du harcèlement psychologique qui serait entretenu par des dirigeants qui sont toujours présents» a expliqué la journaliste qui a parlé avec une dizaine de personnes qui ont travaillé avec Juste pou rire à différentes époques et qui ont tous vécu ou été témoins d'harcèlement psychologique, d'épuisement professionnelle et de roulement de personnels constant.

Une ex-employée, Anne Gravel, s'est confiée à la journaliste sur la situation qui prévalait dans l'entreprise. L'ex-bras droit de Gilbert Rozon et PDG actuelle de Juste pour rire Guylaine Lalonde est visée dans son témoignage: «Ça a été je pense le pire cauchemar de ma vie professionnelle. Le traitement d'intimidation, de cruauté mentale, se faire crier des noms...Je vous dirais que la vice-présidente, c'était elle qui était la personne à fuir, à éviter et quand j'ai su qu'elle était devenu PDG les deux bras m'ont tombé» a dit celle qui avait 20 ans d'expérience quand elle a été embauchée à Juste pour rire à titre de directrice des ressources humaines.

L'ex-employée a aussi dit qu'au delà de son cas personnel, elle a été témoin d'au moins 10 cas similaires aux siens en moins de 1 an.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 19 janvier 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since over 4 years

05:36

201

Juste pour rire devrait-il être enquêté pour trouver qui savait quoi dans la boîte?
Published over 1 year

27648

Suite aux allégations d’inconduites sexuelles qui ont touché Gilbert Rozon, le grand patron du groupe Juste pour rire cette automne, la question se pose: Qui savait quoi dans l’organisation?

Avec un chiffre d’affaire de 124 millions et 110 employés permanents, il y a en effet surement de monde qui aurait pu être témoin et dénoncer quelque chose au cours de années. Patrick Lagacé, invité de Paul Arcand ce matin au 98,5 FM à Montréal, a fait un parallèle avec UBER aux États-Unis qui a fait face à une situation semblable. «Il y a eu des accusations contre la compagnie UBER, d’un climat qui facilitait le harcèlement sexuel, et aussi la discrimination envers les travailleuses femmes. Et quand le scandal a éclaté, on a mandaté l’ancien producteur de la justice chez Obama, Éric Holder, pour enquêter sur les pratiques à l’interne. Holder a interviewé 200 personnes chez UBER. Il a produit un rapport qui a mené entre autres à des suspensions, des congédiements et à l’exil du PDG de UBER…à quant l’équivalent pour Juste pour rire?» s’est demandé le chroniqueur de La Presse.

Arcand pour sa part a plutôt été d’accord avec l’approche de Lagacé: «C’est pas un dépanneur là Juste pour rire, normalement, une entreprise de cette taille qui se respecte a un conseil d’administration, a un service de ressources humaines et une politique» a dit l’animateur qui a posé une question très clair: «Les soeurs Rozon faisaient quoi quand leur frère tripatouillait des jeunes femmes? Puis tu vas me faire croire toi que personne était au courant dans la boîte?» A dit Arcand, faisant référence à Lucie et Luce Rozon, les deux soeurs jumelles de Gilbert qui gravitent dans les hautes sphères du groupe depuis de nombreuses années.

Alors, oui ou non à une enquête externe sur l'organisation pour enfin faire le ménage pour de bons?

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 11 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since over 4 years

05:19

244

«Je me souviens très bien d'avoir pleuré tout le long de mon retour à la maison» —Catherine Bachand
Published over 1 year

27357

Dans Maurais live, grâce à la collaboration de WKND, Dominic Maurais a eu l'autorisation de diffuser le témoignage de Catherine Bachand. Une entrevue touchante qui démontre le climat vécu alors qu'elle était membre de l'équipe de Gilles Parent. Entendu à CHOI Radio X 98,1FM en collaboration avec WKND 102,1 FM. 20 octobre 2017.


CHOI981RE CHOI981RE
Member since over 4 years

01:52

1070

«De prétendre que c’est le climat normal dans un poste de radio ou dans les médias […] je sais pas ce qu’il a voulu dire, mais je crois pas ça!»
Published over 1 year

27355

Dans Puisqu’il faut se lever, Paul Arcand explique, précise et commente les récentes allégations de conduites inacceptables contre Gilles Parent, en passant par Gilbert Rozon, Michel Brûlé et Eric Salvail. Entendu au 98,5 FM, Puisqu’il faut se lever. COGECO MEDIA. 20 octobre 2017.


Le985RE Le985RE
Member since over 4 years

04:04

612

Josée Blanchette de La Presse en avait long à dire sur la région et les radios de Québec
Published almost 2 years

26930

Débat intéressant entre Paul Arcand et Josée Blanchette du Devoir sur la «prétendue» montée de la droite à Québec et des événements haineux de la dernière année dans la Capitale. La journaliste en avait long à dire sur la ville de Québec: «Une société particulièrement homogène, faut pas se le cacher». Elle a aussi fait un lien entre les animateurs de radio André Arthur et Jeff Fillion et le climat régnant dans la capitale: «Moi je peux pas croire qu'on vive dans un climat, qu'on ai été élevé comme enfant avec André Arthur comme fond sonore, puis que ça ait été relayé par la suite par Jeff FIllion, et que cette parole décomplexée là ne mène pas à ce genre de dérive» a-t-elle dit face à un Paul Arcand tentant tant bien que mal à modérer ses paroles. Entendu le 5 septembre 2017 au 98,5 FM à Montréal dans Puisqu'il faut se lever.


Le985RE Le985RE
Member since over 4 years

09:09

1413

5 heures au sol dans un avion sans air climatisé ni eau. Ça pourrait vous arriver aussi!
Published almost 2 years

26776

Dans la saga des passagers "prisonniers" d'un avion d'Air Transat immobilisé sur la piste cette semaine à l'aéroport d'Ottawa, Marie-Claude Lavallée du 98,5 FM a parlé avec Kevin St-Jacques, journaliste de Cogeco Nouvelles à Ottawa qui a tenté de comprendre les événements, puis avec Jean Lapointe, expert en aviation civile qui a expliqué pourquoi des situations comme celle-là arrivent et pourraient encore arriver. Ça se passait au 98,5 FM dans Le Québec Maintenant le 1 août 2017.


Le985RE Le985RE
Member since over 4 years

10:52

138

EDDNP.NET - Michel Morin : Trump et Paris, Bois d'oeuvre et quotas de lait
Published about 2 years

Sur les ondes d'EN DIRECT DE NULLE PART, le journaliste d'enquête indépendant Michel Morin de MORINMICHEL.INFO présente son billet d'actualité : Donald Trump et le retrait sans surprises des États-Unis de l'entente de Paris sur les changements climatiques, l'erreur de Maxime Bernier qui lui a couté la chefferie du Parti Conservateur en ne présentant pas les résultats de l'étude de l'IEDM pour éliminer les quotas de laits et la guerre du bois d’œuvre canadien pour laquelle M. Morin propose quelques pistes de solutions afin d'éviter les tribunaux du commerce international.


eddnp radio eddnp radio
Member since almost 3 years

39:18

0

logo radioego

radioego.com