Result for: #père

Tuerie de la mosquée vs Médias: Maurais démolie un animateur d'Énergie: «un charognard»
Published 6 days

28099

Michel Juneau-Katsuya ne s’excusera pas d’avoir dit que «certains animateurs ont du sang sur les mains»: Tel est le titre d'un texte publié dans le journal de Québec de lundi le 16 avril, alors que le journal rapportait un segment audio ayant eu lieu le matin même entre Stéphane Gendron et Michel Juno-Katsuya.

Ces propos ont pris une toute autre tangente trois jours plus tard alors que le juge dans le procès d'Alexandre Bissonnette a interrompu un témoignage d'un membre de la communauté musulman, non présent lors de la soirée tragique, qui est venu raconter les impacts sur sa vie et qui a décidé de mêler les médias à l'histoire. C'est alors que l'avocat de la couronne et le juge sont intervenus. Le juge Huot a alors fait une importante précision.

«Il m'apparaît très clair, dans le dépôt de la preuve jusqu'à présent, que les médias ne sont ni de près, ni de loin, reliés dans cette terrible tragédie du 29 janvier dernier. Rien ne nous permet de croire qu'une quelconque implication d’un média ait pu jouer un rôle dans les actions de M. Bissonnette, et M. Bissonnette a été clair dans son interrogatoire. Je vous demanderais de vous abstenir de parler des médias de cette façon.» —François Huot, Juge dans le procès du tueur de la mosquée de Ste-Foy. (19 avril 2018)

«Message très clair aux charognards au pluriel, y'en a quelques-uns, y'en a pas beaucoup mais il y en a quelques-uns, y'en a deux: Un pseudo spécialiste là, un genre de James Bond en carton là, puis un animateur de radio au bout de la Grande-Allée, dans le coin de Carré d'Youville, des charognards qui salissent, qui diffament, qui crachent leur venin, leur haine, des vidanges. La vraie radio poubelle là, savez-vous quoi? C'est entre 10 heures et 2 heures de l'après-midi au Carré d'Youville, c'est là que ça se passe...les gens qui travaillent avec lui sont plus capables de le sentir» a dit Dominic Maurais dans son émission du matin à CHOI, en compagnie de Jean-Christophe «Jean-Clôde_ Ouellet et Dan Gravel.

«Un moment donné moi je suis un père de famille j'ai des enfants, j'ai pas les mains sales, j'ai jamais rien dit qui pourrait mener de près ou de loin à ce qui est arrivé, y'a un coupable c'est Bissonnette, le juge l'a dit, pour le reste fermez vos gueules, c'est-tu assez clair?» a dit l'animateur de CHOI.

Entendu sur les ondes de CHOI Radtio X à Québec dans l'émission Maurais Live avec Dominic Maurais, Jean-Christophe «Jean-Clôde» Ouellet, Dan Gravel et Laurent Gaulin le 20 avril 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Member since about 3 years

11:52

523

Bissonnette plaide coupable: «Inattendu mais extrêmement espéré» —Imam Hassan Guillet
Published 29 days

28029

Suite au fait qu'Alexandre Bissonnette ait plaidé coupable aux six chefs d’accusation de meurtre prémédité et aux six chefs de tentative de meurtre qui pesaient contre lui en lien avec la tuerie survenue à la mosquée de Québec en janvier 2017, l'imam québécois Hassan Guillet, qui avait fait le tour du monde suite aux attentats de par son discours rassembleur, s'est entretenu avec Catherine Perrin ce matin sur les ondes de la radio de Radio-Canada et il s'est dit soulagé que Bissonnette ait plaidé coupable.

«Il faut qu'on s'entende, le sors d'Alexandre Bissonnette ne va pas retourner un orphelin à son père ou une veuve à son mari, par contre, ça va aider à commencer à panser les blessures, à vivre son deuil en sérénité» a dit l'imam qui a dévoilé avoir été un peu découragé en début de semaine lorsque Bissonnette avait plaidé non coupable.

Voici la lettre qu'Alexandre Bissonnette a lue aux familles des victimes, mercredi matin après avoir plaidé coupable:

Monsieur le juge, en cet instant que je suis libre de vider mon cœur et mon esprit, j’aimerais vous dire à vous et à tous qu’à chaque minute de mon existence, je regrette amèrement ce que j’ai fait.. les vies que j’ai détruites.

«J’ai honte de ce que j’ai fait. Je ne sais pas pourquoi j’ai posé un geste insensé comme ça et encore aujourd’hui, j’ai de la misère à y croire.

Sachez toutefois que contrairement à ce qui a été dit, je ne suis ni un terroriste ni un islamophobe.

J’avais depuis longtemps des pensées et des idées suicidaires et une obsession avec la mort. C’est comme si je me battais avec un démon qui a fini par m’avoir et gagner contre moi.

J’aimerais tant pouvoir revenir dans le temps et changer les choses.

Parfois j’ai l’impression que tout ça n’est qu’un affreux rêve... un long cauchemar.

J’aimerais pouvoir vous demander pardon, mais je sais que mon geste est impardonnable.

Si en plaidant coupable, je peux faire un peu de bien, alors, ce sera déjà ça de fait.»

Entendu à l'émission Médium large avec Catherine Perrin sur Ici que Première la radio de Radio-Canada le 28 mars 2018.


IciRE IciRE
Member since over 2 years

05:21

34

Les mots: Monsieur, Madame, Père et Mère disparaissent du langage des employés de l'état Canadien!
Published about 1 month

28005

Un texte de Philippe-Vincent Foisy du site web de Radio-Canada nous a appris que les employés de Service Canada qui interagissent avec le public ne pourront plus utiliser les mots «monsieur», «madame», «père» et «mère» lors de leurs interactions avec le public. Le «personnel de première ligne» doit désormais «utiliser un langage neutre au niveau du genre».

L’objectif du gouvernement Canadien est clair: éviter de donner l’impression que les fonctionnaires fédéraux entretiennent un biais «envers un genre ou un sexe».

Lu sur le site RadioCanada.ca Le 21 mars 2018.


IciRE IciRE
Member since over 2 years

01:38

46

Le Doc Mailloux critique 3 artistes québécois dans ce qu'il appelle: «La surenchère des hystériques»
Published about 1 month

27967

Ce matin, dans sa première chronique de la semaine au 106,9 FM Mauricie, le Doc Mailloux a parlé de trois artistes québécois qui se sont exprimés dans les médias au cours des derniers jours.

Deux invités de La Vraie Nature à TVA ont «chatouillé» le psychiatre qui a décrié les propos de ces artistes dans ce qu'il a appelé «la surenchère des hystériques». Le Doc a aussi lourdement critiqué une chronique de Maxime Martin dans le journal en plus de s'amuser aux dépend de Guy A. Lepage qu'il appelle affectueusement «Papou Lepage».

Quand Sophie Lorain dit avoir perdu 50% d'elle-même avec le décès de son amie Isabelle Péladeau, le Doc ajoute: «Sophie j'ai une mauvaise nouvelle pour toi, ce que tu penses que tu as perdu, tu ne l'avais pas». Joël Legendre, qui a fondu en larmes en parlant de son passé dans son segment de la même émission, a aussi gouté à la médecine du Doc. «Joël, c'est un hystérique connu». Maxime Martin, quant à lui, a aussi essuyé des critiques de l'animateur qui a trouvé sa chronique dans le Journal de Montréal ou il parle de sa fille qui grandit rapidement comme trop racoleuse: «Il l'aaaaaime sa fille» a dit le Doc en mimant de pleurer, «des pères amoureux de leurs filles, c'est la nouvelle tendance, c'est épidémique, c'est endémique» a-t-il ajouté en voyant là-dedans un problème dans le développement de l'enfant impliqué.

«Il est dangereux pour une collectivité de permettre aux hystériques d'être à l'avant scène...ils vont vous entrainer dans des cul-de-sacs» a expliqué le Doc en ajoutant: «Les hystériques qui manipulent les émotions collectives... on a pas besoin de ça parce que ça ne fait qu'augmenter le niveau d'anxiété collective...on nous apprend qu'un élève sur deux dans le milieu scolaire présente un niveau d'anxiété élevé, pourquoi?» s'est questionné ouvertement le Doc qui était manifestement en forme ce matin.

Entendu dans Que la Mauricie se lève avec Catherine Gaudreault au 106,9 FM Mauricie. Le 12 mars 2018. (COGECO).


Le1069RE Le1069RE
Member since about 3 years

18:52

13505

François Bellefeuille en thérapie dû à un secret de famille.
Published about 2 months

27931

En entrevue au FM93 ce midi, François Bellefeuille a dévoilé un fait surprenant sur sa famille en avouant être en thérapie présentement avec un psychologue pour «soigner» en quelque sorte le fait qu'il a appris tard à l'adolescence la schizophrénie de son père qui explique son absence lors de son enfance.

L'humoriste qui est en représentation dans la région de Québec présentement a dit ne pas avoir eu le choix de développer le côté comique de sa personnalité pour contrebalancer le fait qu'il se cherchait beaucoup étant jeune dû à un environnement pas évident pour lui.

Entendu sur les ondes de FM93 à Québec dans l'émission Duhaime-Ségal le Midi le 1 mars 2018 (COGECO).


CJMF933RE CJMF933RE
Member since about 3 years

04:34

175

Partie 1: Maladie de Lyme les grands oubliés
Published 2 months

27870

Entrevue partie 1: Billet De Retour sur CJMS RADIO - CPAM RADIO - CPAM TV avec Pascal Poudrier. 14 février 2018

Simon Martin est un père de famille de 40 ans avec 4 enfants. Depuis 13 ans, Simon vit avec la maladie de Lyme. Après une partie de chasse en 2004, Simon a découvert une rougeur au niveau de son genou, sans en faire de cas. La maladie de Lyme n'était pas encore connue à l'époque, encore moins médiatisée. S'en suit des épisodes de fatigue extrême, Simon s'endort partout, lors de conversation et même lors d'un traitement de canal chez le dentiste. Les symptômes s'accumulent, passant des "jambes sans repos", aux jambes lourdes, aux engourdissements, aux douleurs aux articulations et aux pertes de concentration inexpliquées. Nous sommes en 2018, Simon doit encore se battre pour recevoir de l'aide et la reconnaissance de la maladie. Homme de coeur il le fait pour lui mais aussi pour ceux qui comme lui lancent des cris du coeur pour qu'enfin nos décideurs et décideuses politiques et médicaux comprennent leurs cruelles réalités.


Pascal Poudrier Pascal Poudrier
Member since 3 months

07:13

22

La maladie de Lyme celle qui détruit des vies
Published 2 months

27869

Entrevue: Billet De Retour sur CJMS RADIO - CPAM RADIO - CPAM TV avec Pascal Poudrier. 14 février 2018

Simon Martin est un père de famille de 40 ans avec 4 enfants. Depuis 13 ans, Simon vit avec la maladie de Lyme. Après une partie de chasse en 2004, Simon a découvert une rougeur au niveau de son genou, sans en faire de cas. La maladie de Lyme n'était pas encore connue à l'époque, encore moins médiatisée. S'en suit des épisodes de fatigue extrême, Simon s'endort partout, lors de conversation et même lors d'un traitement de canal chez le dentiste. Les symptômes s'accumulent, passant des "jambes sans repos", aux jambes lourdes, aux engourdissements, aux douleurs aux articulations et aux pertes de concentration inexpliquées. Nous sommes en 2018, Simon doit encore se battre pour recevoir de l'aide et la reconnaissance de la maladie. Homme de coeur il le fait pour lui mais aussi pour ceux qui comme lui lancent des cris du coeur pour qu'enfin nos décideurs et décideuses politiques et médicaux comprennent leurs cruelles réalités.


Pascal Poudrier Pascal Poudrier
Member since 3 months

14:34

11

La maladie de Lyme, la maladie des grands oubliés
Published 2 months

27868

Entrevue: Billet De Retour sur CJMS RADIO - CPAM RADIO - CPAM TV avec Pascal Poudrier. 14 février 2018

Simon Martin est un père de famille de 40 ans avec 4 enfants. Depuis 13 ans, Simon vit avec la maladie de Lyme. Après une partie de chasse en 2004, Simon a découvert une rougeur au niveau de son genou, sans en faire de cas. La maladie de Lyme n'était pas encore connue à l'époque, encore moins médiatisée. S'en suit des épisodes de fatigue extrême, Simon s'endort partout, lors de conversation et même lors d'un traitement de canal chez le dentiste. Les symptômes s'accumulent, passant des "jambes sans repos", aux jambes lourdes, aux engourdissements, aux douleurs aux articulations et aux pertes de concentration inexpliquées. Nous sommes en 2018, Simon doit encore se battre pour recevoir de l'aide et la reconnaissance de la maladie. Homme de coeur il le fait pour lui mais aussi pour ceux qui comme lui lancent des cris du coeur pour qu'enfin nos décideurs et décideuses politiques et médicaux comprennent leurs cruelles réalités.


Pascal Poudrier Pascal Poudrier
Member since 3 months

15:20

40

Mourir à 17 ans d'une appendice à l'hôpital en 2018 au Québec, c'est possible!
Published 3 months

27812

Incroyable mais vrai. Mais comment des situations semblables peuvent-elles encore arriver de nos jours dans notre société se disant moderne?

«Ça n’a juste pas de bon sens qu’en 2018 des choses comme ça arrivent encore», s’indigne le père, Ghislain Durocher, dans une entrevue donné à Paul Houde au 98,5 FM à Montréal vendredi ou il a raconté le fil des événements.

Une dose de morphine douteuse? Des machines défectueuses? Un changement de chiffres confus? La famille veut des réponses quitte à se rendre devant les tribunaux. On les comprend.

C'est au Centre hospitalier de Lanaudière (CHDL), à Joliette le 13 janvier que ta malheureuse situation serait survenue. Une radioscopie et un scan avait alors confirmé que Jimmy-Lee Durocher, 17 ans, souffrait d’une appendicite, explique son père. L’opération nécessaire dans ce cas-ci, une appendicectomie, est très courante. Elle a été prodiguée près de 9500 fois dans le réseau de la santé québécois en 2016-2017. Ce n'est que plus tard dans la nuit lors du réveil de l'adolescent que les soins administrés auraient fait défaut.

Texte complet de l'histoire disponible dans le Journal de Montréal ici.

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Le Québec Maintenant» avec Paul Houde le 2 février 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Member since about 3 years

10:11

144

#MoiAussi: Dénonciation policière ou médiatique? Le débat s'enflamme à Radio X
Published 3 months

27735

Les dénonciations publiques qui ont pris place dans les médias depuis quelques mois et qui ont contribué à mettre en suspend les carrières de personnalités publiques telles que Gilbert Rozon, Éric Salvail et Gilles Parent pour ne nommer que ceux-là, suscitent de nombreux débats surtout avec l'arrivée du nouveau mouvement #EtMaintenant et de la signature d'une tribune de la part d'un groupe de femmes sur «la liberté d’importuner» pour les hommes.

Suite à une entrevue avec le juriste Me Julius Gray, qui a mis en garde sur les dangers de dérapages dans le cas de dénonciations publiques, Richard Martineau et Jonathan Trudeau ont eu un solide argument à CHOI Radio X à Québec sur les façons utilisées pour dénoncer des cas d'abus: Les médias, les réseaux sociaux ou la police? Ils ne s'entendent définitivement pas sur les moyens que les victimes prennent pour dévoiler le nom leur présumé abuseur.

Voici un compte rendu du débat que vous pouvez entendre intégralement en écoutant l'audio:

RM: Richard Martineau

JT: Jonathan Trudeau

JT: «Si t'es une victime puis que t'entends Me Gray dire: ¨vous savez, vaut mieux acquitter sans coupable que de condamner des innocents...¨ on encourage pas les gens à se tourner vers le système de justice pour obtenir réparation là...»

RM: «Ouais mais de là à dénoncer des gens sur les réseaux sociaux pis ces gens-là perdent tout du jour au lendemain sans qu'ils aient pu...»

JT: «Qui tu peux dire clairement: ¨cette personne-là, c'"est n'importe quoi...¨ Clairement Richard, en vacances t'as changé d'idée...»

RM: «Les journalistes ne sont pas des juges...»

JT: «Donc tu serais à l'aise à ce que Éric Salvail soit encore en ondes..

RM: «Tout inculpé à le droit d'être présumé innocent tant qu'il n'est pas déclaré coupable conformément à la loi par un tribunal indépendant et impartial à l'issue d'un procès publique et équitable...C'est notre charte canadienne des droits et libertés»

JT: «Admet que t'as changé d'avis...»

RM: «Ils ont le droit à un procès...»

JT: «Admet que tu as changé d'avis sur la question...»

RM: «Quelqu'un est innocent jusqu'à preuve du contraire...»

JT: «C'est un titre ça: ¨Richard Martineau croit que Gilles Parent devrait être encore en ondes¨...»

RM: «Un patron à le droit de dire moi regarde je suis mal à l'aise puis tout ça mais ces gens-là qui deviennent soudainement persona non grata partout alors qu'ils n'ont pas été déclarés coupables...»

JT: «Un patron ne peux pas dire qu'il est mal à l'aise si l'histoire sors pas...»

RM: «Les journaliste c'est correct qu'ils fassent leur job mais après ça c'est au juge et au système de justice...là si on commence à lyncher les gens puis qu'ils perdent tout puis tout leur droit, écoute c'est déjà arrivée à de nombreuses reprises de fausses accusations...»

JT: «Dans les cas récents qui ont défrayé la manchette, qui a été traité injustement?»

RM: «Je ne sais pas moi, est-ce que Patricia Tulasne a été contre-interrogée par un avocat? Écoute, les femmes qui avait dénoncé Jian Ghomeshi avaient menti à leurs propres avocats...»

JT: «Combien qui ce sont déclarés coupables sur la place publique se sont excusés de leurs gestes?»

RM: «Ça donne rien, ces gens-là sont déjà jugés...»

JT: «Le message que vous aurez entendu ici à Martineau-Trudeau et lu dans des médias c'est ¨si vous êtes une victime, farmez votre crisse de gueule¨...le message c'est ça...»

RM: «La police...va à la police...»

JT: «On passe notre temps à dénoncer le laxisme de notre système de justice qui est de la merde...»

RM: «Alors dénonce du monde au micro, n'importe qui...On ouvre les lignes, les filles là si vous voulez dénoncer des gens qui vous ont attaqué là...Maintenant plus besoin du système de justice, on a Martineau-Trudeau...»

JT: «Non mais c'est dont ben n'importe quoi ce que tu dis...»

RM: «Appelez, puis dénoncez votre frère, votre père, votre ancien patron qui vous a pas donné une promotion...»

JT: «Arrête tu l'échappes, Richard tu l'échappes...»

Entendu à CHOI Radio X dans l'émission MARTINEAU-TRUDEAU avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau le 9 janvier 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Member since about 3 years

11:45

255

logo radioego

radioego.com