Résultat pour: #voyage

«Les temps ont changé, les gens veulent plus de transparence»  —Jean-Pierre Charbonneau
Publié il y a environ un an

28206

Député du Parti québécois de 1976 à 1989 et de 1994 à 2006, Jean-Pierre Charbonneau a été aussi leader parlementaire et a parlé des plus récents scandales concernant les dépensent somptueuses de nos élus entre autres en voyage.

Entendu à CHOI Radio X dans l'émission MARTINEAU-TRUDEAU avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau le 7 juin 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

16:06

108

Maurais dévoile les dessous de son entrevue avec le PM Coullard...
Publié il y a environ un an

28201

Cette semaine, le premier ministre du Québec est allé faire son tour à CHOI Radio X pour une entrevue avec Dominic Maurais dans la course aux élections provinciales de l'automne prochain alors qu'il visera un deuxième mandat à la tête de la province pour le Parti Libéral.

Ce matin, Maurais et son co-animateur ont dévoilé la teneur de la discussion avec le PM alors que la station était en pause publicitaire en attente du début de l'entrevue. L'animateur a questionné le PM sur le cas Jacques Chagnon et ses dépenses démesurées dans des voyages somptueux. «Cet homme-là est inconscient de ce que c'est que de gagner 35 000$ par année, il n'est pas sur le plancher des vaches» a dit Jean-Christophe Ouellet qui co-anime l'émission du matin à CHOI Radio X à Québec. Lorsque Maurais a mentionné au PM hors d'ondes que ce sont des gens à 40 000 par année qui paient de belles bouteilles de vins et les grand voyages aux élus, celui-ci aurait regardé au plafond, et a comme réalisé la réalité des choses. «Sous cet angle là, je peux comprendre» aurait dit le premier magistrat, qui lors de l'entrevue, a été incapable de chiffrer exactement la dette du Québec ratant le compte de 74 milliards de dollars.

Entendu sur les ondes de CHOI Radtio X à Québec dans l'émission Maurais Live avec Dominic Maurais, Jean-Christophe «Jean-Clôde» Ouellet, Dan Gravel et Laurent Gaulin le 6 juin 2018 (RNC MÉDIAS).


CHOI981RE CHOI981RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

10:26

552

Guylaine Tremblay au coeur d'une controverse!
Publié il y a plus d'un an

28140

Rare qu'on a pu affirmer ça de la populaire actrice mais il tout porte à croire que l'entreprise de voyage Sinorama pour laquelle elle est porte-parole, semble avoir inquiété une partie importante de sa clientèle dans les dernières semaines. (Texte de la Presse ici.)

Paul Arcand du 98,5 FM a expliqué la situation ce matin. L'entreprise qui effectue beaucoup de publicité, (au-delà de 8 millions), essuie un trou financier de 11 millions de dollars. Le principe de l'agence de voyages Vacances est de payer d'avance la totalité de son voyage. «Ça ressemble a une chaine de Ponzy» a dit Paul Arcand qui est en fait un principe qui génère des revenus pour les plus anciens investisseurs grâce aux apports de capitaux des nouveaux.

«Ils ont 11 millions comme déficit, ça c'est de l'argent que les voyageurs ont payé, et la réponse de la compagnie, qui reconnait le déficit, c'est de dire, faut trouver d'autres clients dans le fond» a expliqué Arcand. L'office de la protection du consommateur enquête sur le cas présentement. Paul Arcand a rajouté qu'au 31 décembre 2017, les dépôts versés par les voyageurs à Sinorama totalisaient 37 millions, alors que seulement 4 millions de l'argent déjà fourni par les voyageurs était protégé dans un compte.

On verra dans les prochains jours si Guylaine Tremblay se dissociera bientôt de l'entreprise qui a vendu pour 123 millions en forfaits en date du 31 décembre 2017. «Avoir acheté un billet avec eux, je serais comme un peu inquiet» a conclut l'animateur.

Entendu sur les ondes du 98,5 FM à Montréal à l'émission «Puisqu’il faut se lever» avec Paul Arcand le 3 mai 2018 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

03:35

819

Roy, futur investisseur des Nordiques?
Publié il y a plus d'un an

28125

Le retour de Patrick Roy comme DG et entraineur des Remparts annoncé en grande pompe hier, marque aussi son retour dans les médias, alors qu'il était à toutes les tribunes hier.

Son discours a été à peu près le même partout: il s'ennuyait à jouer au golf en permanence à 52 ans, il veut travailler avec les jeunes, les voyages en autobus ne le dérange pas, il a écouté son coeur dans sa décision de revenir dans le junior à Québec, et devenir entraineur en plus de directeur général est un cadeau qu'il se fait.

Il y a quand même eu des animateurs plus créatifs que d'autres dans leurs questions. Dan Pou dans son Avant-Match au FM93 à Québec en est un. Il a donc demandé à Patrick Roy si il investirait de l'argent pour le retour des Nordiques à Québec. La réponse de l'ex-#33 du Canadien n'a pas été non, mais plutôt un moment de silence suivit d'un «Je ne pense pas que Québecor a besoin de moi». L'animateur de Cogeco a renchérit: «Mais si on te le demandait?».

«Ce serait quelque chose que je regarderais, qui me surprendrait parce que un, aujourd'hui, opérez une équipe de la Ligue Nationale, ça prend une poche très solide, je pense pas qu'ils ont besoin de moi, je pense qu'ils peuvent se passer de moi...» a conclut Roy.

Entendu au FM93 dans L’avant-match avec Dan Pou le 26 avril 2018. (COGECO MEDIA)


CJMF933RE CJMF933RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

00:41

2768

De retour avec les Remparts: «Je m'offre un cadeau...j'ai écouté mon coeur» —Patrick Roy
Publié il y a plus d'un an

28121

Flanqué de Jacques Tanguay, Martin Tremblay et Pierre-Karl Péladeau, Patrick Roy a annoncé son retour à la barre des Remparts de Québec comme entraineur et directeur gérant en conférence de presse aujourd'hui.

«J'ai dis à Jacques que j'étais pour occuper les deux fonctions, celle d'entraineur et de directeur général, et Jaques m'a demandé "pourquoi entraineur?", ma réponse a été très simple, je m'offre un cadeau» a dit Roy qui a avoué que les voyages en autobus ne lui faisait pas peur.

«J'ai tellement connu de moments forts dans les 10 années avec les gens ici à Québec, que de revenir à la maison, pour diriger notre équipe, je considère ça comme étant un privilège pour moi, d'avoir la chance de travailler avec les jeunes, de les aider à cheminer, que ce soit sur le plan hockey ou sur le plan humain, devient pour moi une très belle opportunité...en bout de ligne, tout ce que j'ai fait est que j'écouté mon coeur, et je suis très heureux d'être ici avec vous aujourd'hui» a ajouté Roy, émotif.


Radio EGO Radio EGO
Membre depuis il y a environ 11 ans

03:15

9939

«Carey Price réagit en sans-dessein...je commence un ti-peu à avoir mon voyage» —Ron Fournier
Publié il y a plus d'un an

28025

Le rituel du «salue à la foule» par les joueurs à la fin d'une victoire du Canadien au Centre Bell en levant leur bâton dans les airs est totalement ignoré par Carey Price depuis un certain temps. Hier après une rare victoire du CH cette saison, Ron Fournier a pété sa coche sur le #31 du CH en disant qu'il avait réagi «encore en sans dessein».

Le populaire animateur de fin-de-soirée sur le réseau des Canadiens souhaite maintenant avoir une réponse de Price. «Je pense qu'un moment donné, j'aimerais ça en tabarouette que quelqu'un avant la fin de la saison lui pose la question...». Fournier, alors accompagné des «voix» du Canadien à la radio, Martin McGuire et Dany Dubé, a jeté un froid dans la conversation en déclarant sa grande frustration envers l'attitude de Price.

Ron a même suggéré la question: «T'as pas gagné depuis le Superbowl chum, t'as pas une victoire depuis le 4 février dernier, ce soir ton équipe, toi, jouez bien, t'as pas d'étoile, pas grave, mais pourquoi t'agis ainsi? Pourquoi tu vas pas au centre? Parce que Ronald, et plusieurs autres amateurs, attendent que tu t'en ailles au centre, nous envoie un petit tata comme tous les autres». a dit calmement l'ancien arbitre de la LNH tout en avouant que la question était difficile à poser, mais pense que c'est nécessaire. «J'aimerais ça savoir» a dit Ron qui a interpellé la direction du CH, au nom des amateurs qui paient le gros prix pour assister aux matchs et qui restent jusqu'à la fin des matchs locaux pour avoir la chance d'acclamer les joueurs dont le gardien le mieux payé de la LNH dès l'année prochaine avec un contrat qui lui rapportera 10.5 millions par année jusqu'en 2025-2026.

Entendu le 26 mars 2018 dans Bonsoir les Sportifs avec Ron Fournier au 98,5 FM et le réseau des radios parlées de COGECO.


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

06:19

11901

Les «déguisements» de Trudeau en Inde cacheraient une peur maladive du NPD
Publié il y a plus d'un an

27927

Chantal Hébert, analyste politique sur la Colline Parlementaire à Ottawa, a parlé du voyage en Inde récent de Justin Trudeau comme quelque chose de plus stratégique que bien des gens pourraient le penser.

Selon Hébert, le PM avec ses nombreux accoutrements aurait plutôt fait une opération charme envers la communauté sikh de l'Inde, communauté dont est originaire le chef du NPD au Canada Jagmeet Singh. Hébert pense que la communauté sikh au Canada pourrait être influente dans près de 6 comtés de la région de Toronto car très impliqué politiquement et concentré dans certaines région entourant le ville reine.

L'analyste a aussi parlé du budget Morneau qui est plus de style NPD que libéral selon elle, encore dans le but de séduire le principal concurrent de Trudeau au pays pour la prochaine élection.

Entendu dans Gravel le matin avec Alain Gravel sur les ondes de Ici Première, la radio parlée de Radio-Canada (Montréal). Le 1 mars 2018.


IciRE IciRE
Membre depuis il y a presque 4 ans

05:39

122

Trudeau en Inde. «En tant que psychiatre, j'ai pas envie de rire du tout»  —Doc Mailloux
Publié il y a plus d'un an

27903

Pour expliquer le comportement particulier du PM Justin Trudeau lors de son voyage chaotique en Inde, le psychiatre Pierre Mailloux s'est remémoré sa mère, Margaret Sinclair.

«La fille de Gordon Sinclair d'une riche famille de Colombie Britannique, c'était une hippie» a dit le Doc: «C'était à l'époque dans les les années 60 du flower power, make love not war» a expliqué le psy qui a ajouté que ça lui rappelait des souvenirs désagréables et inquiétants.

«Sa mère avait des drôles de comportements lors de déplacements officiels...j'espère qu'on est pas la-dedans parce que ça commence à être inquiétant, moi à mes yeux de psychiatre j'ai pas envie de rire ce matin» a avoué le Doc.

«J'ai hâte que Sophie reprenne les choses en mains et le ramène au pays» a conclut Mailloux.

Entendu sur les ondes du 107,7 FM en Estrie dans l’émission «Que l'Estrie se lève» avec Steve Roy le 23 février 2018 (COGECO).


Le1047RE Le1047RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

06:28

1150

Voici pourquoi les chinois appellent Justin Trudeau «Petite Patate»
Publié il y a plus d'un an

27625

Dans le segment politique de l’émission de Bernard Drainville et de ces collaborateurs Alec Castonguay et Antoine Robitaille, on a appris que Justin Trudeau, en voyage en Chine présenement, se faisait appeler par la population chinoise «Petite Patate».

«¨Petite Patate¨ c’est le nom de Justin Trudeau en Chine» a dit Alec Castonguay qui a expliqué que quand tu prononces Trudeau en mandarin, la sonorité est très semblable à «patate». «Les chinois s’amusent beaucoup en disant que c’est la visite de patate, et pourquoi petite? Parce qu’il était le fils de l’autre» a dit Castonguay. Puis l'animateur Bernard Drainville a essayé de comprendre: «L’autre c’était la Grande Patate ou la Grosse?» A-t-il demandé à Castonguay... «L’autre Trudeau, son père, Pierre Elliott Trudeau, maintenant c’est le vieille patate.» A dit le commentateur politique qui en a rajouté: «Moi les traduction que j’ai lu c’est Patate Supérieur ou Grande Patate, pour parler de Pierre Elliott Trudeau, mais quand j’ai envoyé mon résumé de ma chronique à Loic Tassé, notre cher collègue, qui lui parle mandarin, il m’a écrit un courriel de plusieurs lignes m’expliquant la différence entre vieille, supérieur et grande dans le language chinois.» a dit Castonguay. Tassé est venu à la rescousse des animateurs pour amener plus de précisions.

Entendu sur les ondes de 98,5 FM à Montréal dans l'émission «Drainville PM» avec Bernard Drainville le 4 décembre 2017 (COGECO).


Le985RE Le985RE
Membre depuis il y a plus de 4 ans

03:37

181

Dutrizac fait un retour à la radio en sautant une coche sur le DJ du CH et certains joueurs anglophones de l'équipe!
Publié il y a plus d'un an

27624

Alors que son «purgatoire contractuel» avec son ex-employeur COGECO a pris fin officiellement samedi le 2 décembre, Benoït Dutrizac n’a pas perdu de temps pour se retrouver un micro, à tout le moins l’espace d’une émission, alors qu’il a co-animé avec son ancien collègue et ami Jean-Charles Lajoie lundi après-midi dans l’émission de ce dernier au 91,9 SPORTS à Montréal.

«Depuis le temps que tu m’en parles que tu veux passer aux sports» lui a lancé JC, déclenchant les rires de Dutrizac qui lui a aussitôt répondu: «Je ne connais pas ça les sports, je suis un ¨taouain¨ qui peut poser des questions à quelqu’un qui connait les sports, pour qu’il l’explique à un ¨taouain¨ comme moi qui connait pas les sports».

Celui qui est aussi animateur des francs-tireurs à télé-Québec est allé voir le Canadien samedi dans leur éclatante victoire de 10-1 face aux Red Wings, et il a remarqué certaines choses qu'il a fait part lors de son micro d’introduction avec Lajoie. Il s’en ai pris dès le départ au DJ du Centre Bell pour son choix musical: «On peux-tu avoir un peu de fierté? On peux-tu demander à ce qu’on respecte notre culture? Tu sais, on est là, on paye, c’est nous autres. Y’as-tu quelque chose qui représente plus le peuple québécois, parce que y’a pas de Nordiques là, que le Canadien de Montréal? Pis t’arrives au Centre Bell, pis ils te martèlent des platitudes; disco, rococo, là tu dis tant qu‘à mettre des platitudes américaines, peux-tu choisir un peu de québécois? Pis là, écoute sur Twitter on est rendu à nous même nous dénigrer, pis à dire ¨y’a pas de musique québécoise qui vaille la peine, heille moi j’ai mon sacramouille de voyage¨ a dit Dutrizac, qui semblait s’être ennuyé de ses grandes envolées oratoires qui ont fait sa marque de commerce à l’antenne pendant des années.

Puis l'invité de Jean-Charles a terminé le premier segment de son rendez-vous en ondes en s’en prenant à des joueurs unilingues anglophones du Canadien qui n’ont pas encore appris assez de mots de français à son goût malgré qu’ils évoluent avec l’équipe depuis un certain temps: «Je le sais que j’suis mouche à marde avec ça là, mais j’aimerais ça que Carey Price soit capable de dire bonjour et merci. J’aimerais ça que Pacioretty, Plékanec là, ça fait 62 ans qu’il est à Montréal là, y’es-tu capable de dire bonjour et merci? Je le sais que je suis tannant avec ça…» a dit l’animateur qui avait l’air à prendre un malin plaisir à parler dans un micro de radio pour la première fois depuis très longtemps, depuis trop longtemps…

Est-ce que Dutrizac sera un invité régulier à cette antenne? Est-ce que RCN Médias nous réservent une surprise en lui offrant un micro régulier avec sa propre émission en janvier? Tout peut arriver à partir de maintenant.

Entendu sur les ondes de 91,9 SPORTS à Montréal dans l'émission «Jean-Charles en Liberté» avec Jean-Charles Lajoie le 4 décembre 2017 (RNC MÉDIAS).


CKLXSPORT CKLXSPORT
Membre depuis il y a presque 4 ans

12:45

545

logo radioego

radioego.com